Jean Schuster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Schuster
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Archives conservées par

Jean Schuster, né le et mort le à Paris, est un écrivain, poète et journaliste français. Il a été un élément important du mouvement surréaliste après la Seconde Guerre mondiale.

Parcours[modifier | modifier le code]

En 1947 Jean Schuster rejoint le groupe surréaliste. Il est proche de Benjamin Péret et d'André Breton dont il sera l'exécuteur testamentaire.

Animateur de nombreuses revues littéraires surréaliste, il dirige notamment Médium de 1952 à 1955, Le Surréalisme même (1956-1959). Il lança avec Dionys Mascolo, l'éphémère journal antigaulliste Le 14 juillet (1958), il a également collaboré à L’Archibras (1967-1969) et à Coupures (1969-1972).

En , il signe le Manifeste des 121, titré « Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie ».

Le , dans un article intitulé Le Quatrième Chant, Jean Schuster prononça la dissolution du groupe surréaliste.

De 1970 à 1973, Jean Schuster a dirigé la collection Le Désordre aux éditions Éric Losfeld/Le Terrain Vague. Il est l'auteur de plusieurs recueils de textes, parmi lesquels Archives 57-68 (1969), Les Fruits de la passion (1988), T’as vu ça d’la f’nêtre (1990).

Avec José Pierre, il a été l’un des membres fondateurs d’ACTUAL/Archives du surréalisme (1982-1993), association qui s’était donné pour mission de rassembler les archives surréalistes.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Une île à trois coups d'aile, poèmes. Préface de Claude Courtot. Textes établis et annotés par Jérôme Duwa, Le Cherche midi, Paris, 2007.

Archives[modifier | modifier le code]

Ses archives personnelles ont été déposées à l'IMEC, Abbaye d'Ardenne à Saint-Germain-la-Blanche-Herbe

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jérôme Duwa, Les batailles de Jean Schuster : Défense et illustration du surréalisme (1947-1969), L'Harmattan, coll. « Espaces Littéraires », (ISBN 978-2-343-06745-2)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. « ark:/29414/a011454605814uzGfFf » (consulté le )