Isabelle de Lusignan (1224-1300)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Isabelle de Lusignan et De Lusignan.

Isabelle de Lusignan (vers 1224 † ), dame de Beauvoir-sur-Mer et de Marcillac, est la fille d'Hugues X de Lusignan et de sa femme Isabelle d'Angoulême, dame de Jarnac, Cognac et Merpins par son premier mari le roi Jean, reine douairière d'Angleterre. Isabelle est la demi-sœur utérine d'Henri III d'Angleterre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Isabelle fut promise, lors du Traité de Vendôme de , à Alphonse, comte de Poitiers, frère du roi Saint Louis. Le contrat de mariage fut cassé et Alphonse épousa Jeanne, comtesse de Toulouse.

Isabelle se maria d'abord à Maurice IV de Craon[1]. Ils furent mariés jusqu'au décès de Maurice en 1250 et eurent pour descendance :

  1. Amaury II († 1269), successeur de son père et marié à Yolande, fille de Jean Ier, comte de Dreux, sans enfants ;
  2. Maurice V († ), qui succéda à son frère comme seigneur de Craon, marié à Matilde de Berthout, de laquelle il eut une descendance ;
  3. Olivier († ), archevêque de Tours ;
  4. Marguerite († après le et avant 1300), mariée à Renaud de Pressigny ;
  5. Jeanne († avant 1288), mariée à Gérard II de Chabot. Ils eurent une fille prénommée Isabelle.

Une année seulement après le décès de Maurice, Isabelle se remaria à Geoffroy de Rançon[2] mais n'en eut pas d'enfants. Isabelle fut la bénéficiaire d'un paiement de son demi-frère Henri en 1254[3]. Geoffroy mourut au bout de treize ans de mariage.

Isabelle mourut quant à elle le en ayant survécu à tous ses enfants.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Frederick Tout, The Place of the Reign of Edward II in English History, Manchester University Press, 2009, p. 395 note 1.
  2. Adrian Jobson, The First English Revolution: Simon de Montfort, Henry III and the Barons' War, (Bloomsbury Academic, 2012), xxv.
  3. Francisque-SMichel (ed.) (1875) Rôles Gascons (Paris), Tome I, 38 Hen III, 3865, p. 483.
  4. Leo van de Pas, Worldroots