Hugues IV de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hugues de Bourgogne.
Hugues IV tient la couronne de reine de France lors du couronnement de Louis VIII.
Une des quatre tours du château de Villaines-en-Duesmois
Une des quatre tours du château de Villaines-en-Duesmois, seules restes du château ayant appartenu à Hugues IV.

Hugues IV de Bourgogne[1], né le , mort à Villaines-en-Duesmois le ou , duc de Bourgogne de 1218 à 1272, roi titulaire de Thessalonique (1266-1272), est le fils du duc de Bourgogne, Eudes III, et d'Alix de Vergy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il compta parmi les opposants à la régence de Blanche de Castille et attaqua son soutien, le comte de Champagne en 1229, mais fut contré par la régente.

En 1238, il partit combattre en Terre sainte dans une croisade menée par le comte Thibaut IV de Champagne et revint en 1241.

Il accompagna ensuite le roi de France Saint Louis à la septième croisade. Il dirigea l'un des deux camps de l'armée croisée au cours du siège de Mansourah, l'autre camp étant dirigé par le roi de France en personne. Il fut fait prisonnier avec son roi au cours de la retraite de Fariskur, à la suite de la trahison d'un sergent félon. Plus tard, Baudouin II de Courtenay, empereur détrôné de Constantinople, lui donna des droits sur le royaume de Thessalonique en échange de son aide pour reconquérir Constantinople.

Il avait, en 1269, conclu un accord avec Guigues VII de Viennois, par lequel il s'engageait à protéger Béatrice, devenant au décès de son époux, régente du Dauphiné et les enfants de ce dernier, Jean, Anne et Catherine. En outre, en cas de remariage ou du décès de Béatrice avant la majorité de Jean ce serait à lui Hugues IV de Bourgogne d'assurer la régence du Dauphiné[2]. À sa mort, survenu en 1272, c'est son fils Robert II qui assurera le rôle de protecteur et deviendra régent du Dauphiné[Note 1].

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Il épouse en premières noces, en 1229, Yolande de Dreux (†1248), fille du comte de Dreux, Robert III et d'Aénor, dame de Saint-Valéry, et eut :

Veuf, il se remarie, en 1258, avec Béatrice de Champagne (†1295), fille de Thibaud Ier, roi de Navarre et comte de Champagne, et de Marguerite de Bourbon, et eut :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Béatrix d'Albon épousera en secondes noces Gaston de Béarn.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sa généalogie sur le site Medieval Lands
  2. Alain Kersuzan, Défendre la Bresse et le Bugey - Les châteaux savoyards dans la guerre contre le Dauphiné (1282 - 1355), collection Histoire et Archéologie médiévales n°14, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 2005, (ISBN 272970762X), p. 22.