Jean-Jacques Bourassé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Jacques Bourrassé
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Sainte-Maure-de-Touraine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
ToursVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

L'abbé Jean-Jacques Bourassé est un archéologue français, né à Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire) le et mort le à Tours[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre catholique, chanoine de l'église métropolitaire de Tours, il est professeur de zoologie au petit séminaire de Tours. Il est décoré de la Légion d'honneur en 1854 au titre de ses fonctions ecclésiastiques.

Membre de la Société entomologique de France, on lui doit de nombreux ouvrages élémentaires d’histoire naturelle, quelques éditions ou traductions d’ouvrages théologiques et également de nombreuses publications archéologiques. L'abbé Bourassé fut aussi président de la Société archéologique de Touraine.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

  • Histoire naturelle des oiseaux, des reptiles et des poissons, Tours, Alfred Mame, 1840.
  • Esquisses entomologiques, Tours, Alfred Mame, 1842.
  • Dictionnaire de discipline ecclésiastique, d'après le traité de L. Thomassin, Tours, Alfred Mame, 1856.
  • Dictionnaire d'épigraphie, avec Jacques-Paul Migne, Imp. du Petit Montrouge, Paris, 1852.
  • Les plus belles cathédrales de France, planches et grav. in-t., la plupart de Charles Thompson, Tours, Alfred Mame, 1861.
  •  [Collectif], L’abbé Jean-Jacques Bourassé (1813-1872). Président de la Société archéologique de Touraine. Hommage pour le bicentenaire de la naissance, in Mémoire de la Société archéologique de Touraine, LXX, 2013, 163 p.
  • SCHWEITZ (Daniel), « L’abbé Bourassé : « officier » et président de la Société archéologique de Touraine (1840-1872) », MSAT, LXX, 2013, p. 87-96.
  • CORDIER (Gérard), « L’abbé Bourassé et la Préhistoire », MSAT, LXX, 2013, p. 97-106.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales d'Indre-et-Loire, état-civil numérisé de Tours, acte de décès No900 de l'année 1872.

Liens externes[modifier | modifier le code]