Hard science-fiction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hard science)

La hard science-fiction (dite aussi hard science, hard SF, SF dure) est un genre de science-fiction dans lequel les technologies, les sociétés et leurs évolutions, telles qu'elles sont décrites dans le roman, peuvent être considérées comme vraisemblables au regard de l'état des connaissances scientifiques au moment où l'auteur écrit son œuvre. La hard science-fiction connaît un premier essor lors de « l'âge d'or de la science-fiction » (de la fin des années 1930 à la fin des années 1950.)

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'adjectif hard (dur en anglais) fait références aux sciences « dures » (en opposition aux sciences humaines et sociales, désignées comme « molles »). En effet, la vraisemblance scientifique de la hard science-fiction repose sur la spéculation scientifique et technologique dans les domaines tels que la physique, les mathématiques, la chimie, la biologie ou encore l'exobiologie et se distingue ainsi d'une forme de science-fiction plus populaire où la rigueur scientifique est plus secondaire (un des exemples les plus courants de telles contradictions techno-scientifiques pouvant être le fameux sabre laser).

La hard SF est caractérisée par son exigence forte de cohérence interne[1] ainsi que, souvent, par un intérêt pour les détails scientifiques et techniques. L'intérêt des romans de hard SF réside souvent dans l'utilisation surprenante des techniques présentées.

Les héros de la Hard Science sont souvent mis de côté, le plus important étant les sciences. Ils sont souvent plus avancés technologiquement et scientifiquement que les gens de la société actuelle.

L’histoire se déroule dans une époque plus avancée scientifiquement que celle de la création de l'œuvre, donc souvent dans le futur. L’histoire se déroule souvent sur Terre ou dans l’espace, donc dans des décors assez proches de ce qu’on connaît, mais il présente des technologies nouvelles, donc l’esthétique est un peu futuriste.

Auteurs et œuvres de hard SF[modifier | modifier le code]

Orientations[modifier | modifier le code]

On reproche parfois à la hard science-fiction, comme à la science-fiction en général, de mettre les détails scientifiques et techniques au premier plan, en négligeant la dimension humaine des personnages.[réf. nécessaire] Cependant, les découvertes récentes des sciences cognitives ont permis à des auteurs comme Greg Egan d'ouvrir la psychologie aux conjectures scientifiques. De la même manière, Donald Kingsbury, par exemple, se prête à des expérimentations dans le domaine des sciences sociales avec Parade nuptiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Hard science fiction : scientisme, rationalisme ou humanisme ? », table ronde animée par Claude Ecken, in Robert A. Heinlein et la pédagogie du réel, Actes des Journées Sciences & Fictions de Peyresq, éd. du Somnium, 2008, (ISBN 978-2-9532703-0-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]