Hôpital d'instruction des armées Desgenettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôpital d'instruction des armées Desgenettes
Lyon hopitalmilitaire cpa entree 1.jpg
Entrée sur les quais.
Géographie
Pays
Région
Collectivité territoriale française à statut particulier
Commune française à statut particulier
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Histoire
Origine du nom
Identifiants
Site web

L'hôpital d'instruction des armées Desgenettes est un hôpital militaire de l'armée française ouvert à tous, civils et militaires. Situé sur le boulevard Pinel, dans le 3e arrondissement de Lyon, il dessert l'ensemble du Sud-Est de la France, dans le domaine de la médecine militaire.

Historique[modifier | modifier le code]

Ancien hôpital de 1832[modifier | modifier le code]

Jardins.

L'hôpital militaire est construit en 1832 d'après les plans de Jean Dupoux[1] sur le quai de la Charité (actuellement quai Gailleton) à proximité de l'hôpital de la Charité. En 1859, une annexe de l'hôpital est ouvert sur les pentes de la Croix-Rousse (hôpital militaire Villemanzy, fermé définitivement en 1945).

En 1886, le général Georges Boulanger, ministre de la Guerre, décide de renommer les hôpitaux militaires selon de grands personnages de l'histoire militaire française. L’hôpital des quais du Rhône, également connu sous le nom d'hôpital de la Nouvelle-Douane[2], est alors rebaptisé en l'honneur de René-Nicolas Dufriche Desgenettes.

Nouvel hôpital depuis 1946[modifier | modifier le code]

Trop exigu, l’hôpital Desgenettes est déplacé en 1946 dans le quartier médical de Grange Blanche, où sont aussi présents l'hôpital Édouard-Herriot, la faculté de médecine de Lyon, l'École Rockefeller donnant une formation d'infirmier, et le centre hospitalier Le Vinatier. L'ancien hôpital est détruit et, à son emplacement, est construit un hôtel.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Un partenariat entre l’HIA Desgenettes et les Hospices Civils de Lyon (HCL) permettant d'assurer une parfaite complémentarité et de contribuer à la prise en compte du soutien à la défense se met en

place.

Il prévoit :

• Le maintien du service des urgences et de la médecine post-urgences ouverte en novembre 2016

• L'accès pour tout patient au plateau technique d'imagerie (IRM, Scanner, Radiologie, Échographie)

• Le maintien de la médecine polyvalente

• Le maintien des consultations multi-disciplinaires qui seront rénovées et modernisées courant 2019.

• Le maintien des services de psychiatrie et de rééducation qui constitueront un centre de réhabilitation du blessé et du psycho-traumatisé.

• Le maintien des consultations de chirurgie sur le site de Desgenettes

• La chirurgie sur l’hôpital Edouard Herriot (HCL)

Projet 2022

• L’arrivée des lits de MPR de l’Hôpital Henry Gabrielle (HCL) sur le site de Desgenettes

• Une synergie civilo-militaire pour l’enseignement et la recherche.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Léon Charvet, Lyon artistique. Architectes : notices biographiques et bibliographiques avec une table des édifices et la liste chronologique des noms, Lyon, Bernoux et Cumin, , 436 p. (lire en ligne), p. 137
  2. Guichet du Savoir

Liens externes[modifier | modifier le code]