Institut de recherche biomédicale des armées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut de recherche biomédicale des armées
Création 2009
Siège Brétigny-sur-Orge
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 36′ 11″ nord, 2° 19′ 26″ est
Rattachement Service de santé des armées

Ministère de la Défense

Directeur Médecin général inspecteur Anne SAILLIOL
Disciplines Recherche biomédicale

L'Institut de recherche biomédicale des armées (Irba) est un organisme public français spécialisé dans la recherche biomédicale, il est une des composantes du Service de santé des armées (SSA) placé sous l'autorité du ministère de la Défense. Depuis septembre 2017, il est dirigé par le médecin général inspecteur Anne SAILLIOL.

L’Irba a une double mission :

Les travaux réalisés à l’Irba s’inscrivent dans les champs de la défense et de la sécurité. Ses recherches ont pour objectifs de protéger et prévenir les militaires français des menaces et des contraintes particulières induites par le contexte opérationnel mais aussi d’améliorer la prise en charge et le traitement des maladies et des blessés.

L'Irba contribue également à la mission de santé publique en participant aux différents plans d'urgence gouvernementaux destinés à faire face aux risques NRBC d'origine accidentelle ou terroriste.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Irba a été créé le [1] sur décision du ministre de la Défense. La création de l'institut résulte du regroupement sur un site unique et modernisé des différents centres de recherche du SSA  :

  • le CRSSA (Centre de Recherches du service de santé des armées) à La Tronche (38), fermé en juin 2013 ;
  • l'IMTSSA (Institut de médecine tropicale du service de santé des armées) à Marseille, fermé en juin 2013 ;
  • l'IMNSSA (Institut de médecine navale du service de santé des armées) à Toulon, fermé en juillet 2011 ;
  • l'IMASSA (Institut de médecine aérospatiale du service de santé des armées) à Brétigny-sur-Orge.

Sa devise est « La connaissance au service des forces. »

L'Irba est implanté sur le site anciennement occupé par l'IMASSA à Brétigny-sur-Orge dans l’Essonne.

Depuis 2012, l'IRBA a rejoint l'Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) en tant que membre associé.

En 2016, le fanion de l'IRBA est décoré de la médaille de l'aéronautique.

Compétences[modifier | modifier le code]

Les missions de défense et de sécurité au service des forces et de la nation consistent à prévenir-diagnostiquer-traiter, favoriser l'adaptation, améliorer la protection des militaires déployés sur les théâtres d'opération, favoriser la prise en charge et la réparation secondaire des lésions.

À noter : les activités de formation réalisées par les chercheurs de l'institut sont menées sous la tutelle de l'École du Val-de-Grâce.

Recherche[modifier | modifier le code]

L'étude de la santé du militaire et des interactions avec les environnements extrêmes dans lesquels il évolue font que les thèmes de recherche à caractères médico-militaires menés à l'Irba sont spécifiques et originaux.

Les programmes de recherche sont organisés autour de quatre pôles de compétence :

  1. risque biologique
  2. risque nucléaire radiologique chimique (NRC)
  3. recherche médicale opérationnelle :
  4. facteurs humains :

Expertise[modifier | modifier le code]

L'Irba est sollicité en tant qu'expert auprès du SSA , de l'OTAN[2] et dans le cadre d'institutions internationales comme l'OMS[3].

De plus, cette capacité d'expertise est aussi mise au service de la société civile lors de situations de crise sanitaire qui engagent la sécurité de la population (risque NRBC[4],[5], maladies tropicales[6]). En effet, les laboratoires de recherche de l'Irba sont agréés pour les enquêtes d'exposition et le diagnostic des agents infectieux naturels (centre collaborateur OMS[3], Centre national de référence[7]).

Enfin, l'Irba constitue une cellule d'expertise[8] au sein des différents plans d'urgence gouvernementaux concernant la protection NRBC (plan Piratome, plan Biotox et plan Piratox).

Formation[modifier | modifier le code]

L'Irba forme les chercheurs du SSA. Les thèmes de recherches sont à caractère médico-militaire mais ils ne sont pas réservés spécifiquement aux militaires.

Reconnues par l'université comme master[9] et doctorat, ces formations sont aussi ouvertes à des étudiants civils qui peuvent être accueillis dans ces laboratoires.

Des formations sur des thèmes spécifiques (stages NRBC, maladies tropicales, médecine aéronautique…) sont dispensées aux personnels du SSA, du ministère de la Défense, aux acteurs de la santé, de la Sécurité civile et à des chercheurs étrangers dans le cadre d'accords de coopération.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'Irba est un établissement de recherche du Service de santé des armées.

Il est composé de quatre divisions qui sont constituées de pôles, départements, unités et bureaux selon leur ampleur :

  1. division Recherche scientifique
    • pôle Nucléaire radiologique chimique,
    • pôle Biologie des agents infectieux,
    • pôle Recherche médicale opérationnelle,
    • Pôle Facteurs humains,
  2. division Expertise et ingénierie ;
  3. division Innovation valorisation et appui scientifique ;
  4. division Support de la recherche.

Moyens d'expérimentation prévus à la fin de la construction de l'Irba[modifier | modifier le code]

  • Laboratoires de sécurité biologique de niveau 2, 3 et 4 (NSB2, NSB3, NSB4)
  • Laboratoire de confinement C
  • Laboratoire de confinement NR
  • Confinement chimique liquide et vapeur
  • Centrifugeuse humaine
  • Microscope électronique (dont un cryomicroscope électronique en NSB3)
  • Capacités combinées :

Moyens d’essais disparus dans la fermeture de l'IMASSA et du CRSSA :

  • caisson climatique (non financé actuellement, construction prévue en 2016-2017) ;
  • caisson d'altitude (non financé actuellement, construction prévue en 2017-2018) ;
  • chambre de confinement et de sommeil (construction prévue en 2014 en fonction des budgets) ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Magazine Actu santé no 110 mars-avril 2009 page 6 - Un nouvel institut de recherche a vu le jour
  2. Magazine Actu santé no 111 de mai-juin 2009 p. 17 - Military medical training-expert panel (MMT-EP)
  3. a et b (en) WHO Collaborating Centres Global database - Centre: FRA - Reference Number: 46 - Institut de Médecine Tropicale, Service de Santé des Armées (IMTSSA) - Centre collaborateur de l'OMS de Référence et de Recherche pour les Méningocoques
  4. SFRP - Champs électromagnétiques, environnement et santé sous la direction de A. Perrin, Chercheur en biophysique à l’Institut de Recherches Biomédicales des Armées (IRBA)-antenne CRSSA à Grenoble
  5. AFSSET - RAPPORT « Radiofréquences » Saisine no 2007/007 - Mise à jour de l’expertise relative aux radiofréquences
  6. INVS - CNR Paludisme Rapport d’activités 2010… - équipe secteur France-sud IRBA – antenne de Marseille, laboratoire associé
  7. Institut Pasteur - Centre national de référence des arbovirus : Institut de Recherche Biomédicale des Armées
  8. SSA - Article Mission de santé publique
  9. UPMC-EVDG Master Risques sanitaires radionucléaires, biologiques, chimiques (RNBC)

Liens externes[modifier | modifier le code]