Ordre de la Couronne de chêne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre de la Couronne.
Écu timbré d'une couronne royale doublée à mi-hauteur d'un bonnet de pourpre et entouré du ruban et de la croix de l'Ordre de la Couronne de chêne

L'Ordre de la Couronne de chêne est un ordre honorifique fondé en 1841 par le roi Guillaume II des Pays-Bas au titre du Grand-Duché de Luxembourg.

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de sa première visite au Grand-Duché, en juin 1841, et alors qu'il séjournait au château Bellevue sur les hauteurs du Limpertsberg devant la forteresse de Luxembourg, Guillaume II, roi des Pays-Bas et Grand-Duc de Luxembourg (qui régna de 1840 à 1849), fit part au gouverneur (chef du gouvernement grand-ducal) Gaspard-Théodore-Ignace de la Fontaine (1841-1848) de son intention de créer une décoration spécifiquement luxembourgeoise. Un chêne situé devant la terrasse du château pourrait avoir inspiré au grand-duc le nom du nouvel ordre. Toujours est-il que le ruban de la décoration (vert foncé et jaune orangé) rappelle, de fait, le vert des chênes des forêts luxembourgeoises ainsi que l'or des genêts en fleurs aperçus le long des routes et dans les landes lors du voyage depuis la Hollande vers la capitale du Grand-Duché de Luxembourg.

Le 29 décembre 1841, un arrêté royal grand-ducal institua le nouvel ordre; celui-ci comportait quatre classes: grand-croix, chevalier de l'étoile de l'ordre (correspondant au grade de grand-officier), commandeur et chevalier. L'article 2 de l'arrêté précise que le souverain du Luxembourg est le grand-maître de l'ordre et que la grande maîtrise est inséparable de la couronne grand-ducale.

En février 1858, un nouvel arrêté institua une cinquième classe, à savoir celle d'officier. Et une médaille, déclinée en bronze, argent et or, fut annexée à l'ordre pour la reconnaissance de certains mérites ponctuels ou plus communs. Par ailleurs, le titre de chevalier de l'étoile fut abandonné pour celui de grand officier.

Par un arrêté du 28 octobre 1872, une médaille en vermeil vint remplacer la médaille en or créée en 1858.

Enfin, tant que le Grand-Duché vécut en union personnelle avec le royaume des Pays-Bas, les décorations furent administrées depuis La Haye. Depuis la fin de l'union personnelle en 1890, avec l'avènement au Grand-Duché de la Maison de Nassau-Weilbourg, tout ce qui concerne l'ordre de la Couronne de Chêne se règle à Luxembourg.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Weiller, Distinctions honorifiques du Grand-Duché de Luxembourg - I. Décorations officielles; Luxembourg (Ministère d'État), 1988; pp. 88-102.
  • Jean Schoos, Die Orden und Ehrenzeichen des Grossherzogtums Luxemburg und des ehemaligen Herzogtums Nassau; Luxembourg (Éditions Saint-Paul), 1990.

Structure[modifier | modifier le code]

5 Classes
  • LUX Order of the Oak Crown - Grand Cross BAR.png Grand-croix
  • LUX Order of the Oak Crown - Grand Officer BAR.png Grand officier
  • LUX Order of the Oak Crown - Commander BAR.png Commandeur
  • LUX Order of the Oak Crown - Officer BAR.png Officier
  • LUX Order of the Oak Crown - Knight BAR.png Chevalier
3 Médailles
  • LUX Order of the Oak Crown - Gold Medal BAR.png Médaille en vermeil
  • LUX Order of the Oak Crown - Silver Medal BAR.png Médaille en argent
  • LUX Order of the Oak Crown - Bronze Medal BAR.png Médaille en bronze

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

Textes législatifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]