Jean-Christophe Bouvet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouvet.
Jean-Christophe Bouvet
Naissance (71 ans)
Paris (France)
Nationalité Français
Profession Acteur
Films notables La Cité de la peur
Taxi (série de films)
Séries notables À votre service

Jean-Christophe Bouvet est un acteur français né le 24 mars 1947 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Christophe Bouvet prend des cours d'art dramatique chez Jean-Laurent Cochet au théâtre Edouard VII. Il étudie le cinéma, la linguistique et la psychanalyse, à l’université de Paris VIII. Il rencontre Téchiné et Chabrol, dont il devient l’assistant. Il travaille simultanément en tant qu’acteur, assistant réalisateur et auteur.

Il tient son premier rôle important dans La Machine (1977) de Paul Vecchiali : il interprète un condamné à mort pour le meurtre d'une enfant. Il est acteur dans des films de Jean-Claude Biette, Claude Chabrol, Sofia Coppola, Jean-Luc Godard, Jean-Claude Guiguet, Alain Berbérian, Maurice Pialat, Paul Vecchiali, Gérard Krawczyk, Luc Moullet, Raoul Ruiz, Claude Zidi, etc.

Il incarne notamment des personnages troubles, comme Pierre Lentier, l'assassin de La Machine ou Satan, incarné en maquignon pervers et complexe du duo Bernanos-Pialat de Sous le soleil de Satan, ou encore Jean-Paul Martoni le politicien véreux dans La Cité de la peur. Il apparaît dans des cinémas de types très divers, du cinéma radical de Jean-Claude Biette au cinéma grand public de Luc Besson. En 2016, il interprète Gauthier, commercial à l'esprit caustique et grégaire dans Deux Rémi, deux de Pierre Léon. En 2017, il joue le rôle d'un aubergiste homosexuel trouble dans Jours de France, premier long métrage de Jérôme Reybaud. En 2018, il interprète le personnage de Tonton, vieux sage épris de yoga, dans Que le diable nous emporte de Jean-Claude Brisseau.

Qualifié par le réalisateur et critique de cinéma Louis Skorecki de “plus grand acteur au monde”[1], Jean-Christophe Bouvet est aussi considéré par Serge Kaganski comme le “Jean-Pierre Léaud de la génération post-Nouvelle Vague”[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages

À la télévision[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Courts métrages
Assistant réalisateur

Scénariste[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1](15/10/2002)
  2. [2](10/09/2003)
  3. « La Rupture », sur www.karolfauvel (consulté le 1er juillet 2017).
  4. [réf. incomplète]如影随心
  5. Les interprètes et le scénario du prochain Prime de Plus belle la vie (tournage). sur leblogtvnews.com

Liens externes[modifier | modifier le code]