Forges-la-Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forges.
Forges-la-Forêt
Forges-la-Forêt
L'étang et la mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton La Guerche-de-Bretagne
Intercommunalité Communauté de communes de la Roche-aux-Fées
Maire
Mandat
Yves Boulet
2014-2020
Code postal 35640
Code commune 35114
Démographie
Gentilé Fèvre
Population
municipale
271 hab. (2015 en diminution de 3,21 % par rapport à 2010)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 34″ nord, 1° 16′ 53″ ouest
Altitude Min. 70 m
Max. 111 m
Superficie 6,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Forges-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Forges-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Forges-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Forges-la-Forêt

Forges-la-Forêt est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne, peuplée de 271 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme ecclesia de Forgiis en 1516[réf. à confirmer][1]. Le toponyme est issu de l'ancien français forge[2] qui a conservé son sens en français moderne.

En 1920, Forges devient Forges-la-Forêt[3], la référence à la forêt de la Guerche, dont le territoire communal est en lisière, permettant de la différencier des communes homonymes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1999[4] 2014 Albert Drouet[5]   Brocanteur
2014 en cours Yves Boulet[6] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2015, la commune comptait 271 habitants[Note 2], en diminution de 3,21 % par rapport à 2010 (Ille-et-Vilaine : +5,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
602 477 524 386 605 601 581 607 601
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
614 607 582 590 604 581 590 523 484
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
462 460 429 353 371 362 377 409 358
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
342 316 287 267 275 242 268 272 276
2015 - - - - - - - -
271 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.
  • L'église Saint-Martin comporte quelques vestiges romans mais a, pour l'essentiel, été construite aux XVIe et XVIIe siècles. Le clocher date du siècle dernier[10].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015, légale en 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Etymologie et Histoire de Forges-la-Forêt », infobretagne
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1345
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Albert Drouet reçoit la médaille de maire honoraire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 17 février 2018)
  5. « Ils ont été élus maires », Dimanche Ouest-France (éd. Ille-et-Vilaine), no 535,‎ , p. 10-13 (ISSN 1285-7688)
  6. « Municipales à Forges-la-Forêt. Yves Boulet est le nouveau maire », Ouest-France, 8 avril 2014.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Église paroissiale Saint-Martin », notice no IA00007327, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]