Forêt de Versailles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forêt de Versailles
Image illustrative de l’article Forêt de Versailles
La forêt de « Versailles » autour des étangs de La Minière à Guyancourt.
Localisation
Coordonnées 48° 46′ 51″ nord, 2° 07′ 25″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Géographie
Superficie 1 057 ha
Compléments
Statut forêt domaniale
Administration Office national des forêts
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Forêt de Versailles
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
(Voir situation sur carte : Yvelines)
Forêt de Versailles
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Forêt de Versailles

La forêt de Versailles est une forêt domaniale française de 1 057 hectares située au sud de la ville de Versailles dans les Yvelines. C'est en fait un ensemble de petits massifs forestiers séparés par des infrastructures (route nationale 286, route départementale 446, etc.) ou des enclaves (camp de Satory, golf de la Boulie, etc.).

Géographie[modifier | modifier le code]

La forêt de Versailles s'étend sur les terroires communaux de Versailles, Guyancourt, Buc, Jouy-en-Josas, Viroflay, Saint-Cyr-l'École, Les Loges-en-Josas et Vélizy-Villacoublay. Elle est gérée par l'Office national des forêts (ONF).

Elle est bordée au nord par les lignes SNCF de Paris-Montparnasse à Brest, à l'est par la route nationale 186, le golf de la Boulie sur la commune de Jouy-en-Josas et la route départementale 446 (Versailles - Jouy-en-Josas), au sud par les villes des Loges-en-Josas, de Buc et de Guyancourt et à l'ouest par le quartier de l’Épi d'Or à Saint-Cyr-l'École. Elle est traversée d'est en ouest par la route nationale 286 et, en orientation nord-sud, par la rue de la Porte de Buc à Versailles, par la rampe Saint-Martin, route départementale 938 (Versailles - Saint-Rémy-lès-Chevreuse) et par la rue Clément Ader, route départementale 91 (Versailles - Cernay-la-Ville).

Le camp militaire et la zone d'activités de Satory se situent au beau milieu de cette forêt. Une partie importante de la commune de Buc, le vieux village, forme une sorte d'invagination au cœur de cette forêt.

En janvier 2021, la communauté d'agglomération Versailles Grand Parc et l'Office national des forêts signent une convention de trois ans « pour favoriser l'accueil dans les forêts du territoire tout en réduisant les déchets sauvages ». La forêt de Versailles est concernée par l'accord[1].

Le bois de la Minière[modifier | modifier le code]

Le bois est situé autour des étangs de la Minière situés dans la vallée de la Bièvre. Celle-ci est protégée par un site inscrit depuis le 4 mai 1972 et un site classé depuis le grâce à un décret signé par la ministre Dominique Voynet[2]. Les étangs de La Minière sont constitués de plusieurs plans d’eau : l’étang Braque, l’étang du Moulin à Renard, l'étang de La Minière et l’étang du Val d’Or. L'étang Braque et l'étang du Moulin à Renard se confondent à hauteur du Bois Robert. Il est possible d'y pratiquer la pêche et la voile.

La batterie du ravin de Bouviers est située dans la forêt en limite du plateau de Satory sur la commune de Versailles. C'est une ancienne batterie militaire construite en 1879.

Le bois de la Geneste, le bois du Cerf-Volant et le bois Saint-Louis[modifier | modifier le code]

Le bois de la Geneste prolonge le bois des étangs de la Minière, en aval de la Bièvre dans la commune de Buc. Il est centré sur l'étang de la Geneste. Il rejoint au nord le quartier Saint-Louis par le bois du Cerf-Volant puis, au-delà de la N12, par le bois Saint-Louis.

À l'orée du bois de la Geneste se trouve le deuxième « chêne de Louis XIV ». Son diamètre est de 5,80 mètres. On estime son âge à 400 ans. L'étang de la Geneste et ce chêne de Louis XIV ont servi de cadre à une péripétie de l'album de bande dessinée S.O.S. Météores d'Edgar P. Jacobs.

Le bois de Satory[modifier | modifier le code]

Le bois de Satory se situe au nord de la N12 et au sud des voies ferrées qui relient la gare de Versailles Chantiers à la gare de Saint-Cyr. Il est délimité à l'ouest par la rue Francisco Ferrer et à l'est par la rue de la Porte de Buc. Sa longueur est approximativement de 5 kilomètres et sa largeur d'environ 500 mètres.

Le bois des Gonards et le bois de la Garenne des Loges[modifier | modifier le code]

Le bois des Gonards est situé dans le haut du quartier de Porchefontaine, derrière un immeuble avec des balcons en triangle. L'entrée de la forêt est dans la rue du Pont Colbert, qui est elle-même dans le prolongement de la rue des Chantiers.

Il s'étend vers le sud au-delà de la N12 entre Buc et le golf de la Boulie. À son extrémité, la vallée de la Bièvre, traversée par les arcades de Buc, le relie au bois de la Garenne des Loges, situé sur la commune de Les Loges-en-Josas

Le premier chêne dit de Louis XIV se dressait dans le bois des Gonards. Il offrait une place privilégié au souverain pour assister à la construction de l'aqueduc. Ayant survécu à la tempête de 1999, âgé probablement de plus de 500 ans, il est mort de vieillesse dans la dernière semaine de 2004.

Le bois des Metz[modifier | modifier le code]

Plateau boisé culminant à 175 m au sud-est de Versailles situé sur la commune de Jouy-en-Josas.

Le massif forestier comprend en son milieu une vaste clairière occupée par un ancien hameau et par le chalet des Metz construit dans le style anglais au XIXe siècle dont le parc qui a été loti et transformé à partir de 1940 en un quartier résidentiel. Possédé par le baron Maurice Delaire (1855-1906), puis par sa fille Madame Stanislas Lannes de Montebello (1876-1966), il est connu depuis comme le château de Montebello. On y trouve aussi la maison de Léon Blum.

À l'ouest du massif se trouve le golf de la Boulie et à l'est le parc de l'ancien château disparu de la Cour-Roland, devenu une base de loisirs.

Le bois de l'Homme Mort, le bois du Rocher et le bois du Val d'Albian[modifier | modifier le code]

À l'est de Jouy-en-Josas se trouvent les bois de l’Homme Mort et du Rocher, celui-ci jouxtant le château du Bois du Rocher, puis au-delà de la Bièvre, le bois du Val d'Albian.

Le bois de Porchefontaine ou bois du Pont Colbert[modifier | modifier le code]

Le bois du Pont Colbert est situé entre le quartier de Porchefontaine, Viroflay et Vélizy-Villacoublay. C'est le prolongement occidental de la forêt de Meudon. Au sud, il est séparé du golf de La Boulie et du bois des Metz par l'axe routier A86-N12.

Le belvédère de la Sablière, à Viroflay, est situé au sommet d'une ancienne carrière de sable, terrain de jeu et de promenade jusque dans les années 1930. Un affaissement de terrain ayant provoqué la mort d'enfants a stoppé son usage. À la fin des années 1950, l'Office des forêts a remblayé la Sablière par des gravats et reconstitué le plateau initial. Le site fut reboisé[3]. Du belvédère aménagé, on a une vue étendue sur la ville de Versailles : Saint-Symphorien, la butte Montbauron, le château dominé par la chapelle de Mansart, la cathédrale Saint-Louis et le bois de Satory. Au loin, on aperçoit Le Chesnay, les forêts de Fausses-Reposes et de Marly.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Découvrir les Yvelines, Grandeur Nature Guide touristique publié par le Comité Départemental du Tourisme des Yvelines en 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]