Île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines
Image illustrative de l’article Île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines
Logo de l'Île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines
Image illustrative de l’article Île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune Trappes
Montigny-le-Bretonneux
Superficie 600 ha
Histoire
Ouverture 1973
Caractéristiques
Type Base de plein air et de loisirs
(Îles de loisirs)
Lieux d'intérêts Base de loisirs nautiques et sportives
Gestion
Propriétaire Région Île-de-France
Fréquentation 582 000
Lien Internet saint-quentin-en-yvelines.iledeloisirs.fr
Accès et transport
Gare (RER)(C) TransilienLigne N du TransilienLigne U du Transilien Saint-Quentin-en-Yvelines - Montigny-le-Bretonneux
Bus (BUS)Sqybus419420463475
(BUS)Hourtoule610156778
Localisation
Coordonnées 48° 47′ 15″ nord, 2° 00′ 28″ est
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
(Voir situation sur carte : Yvelines)
Île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines

L'île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines est une base de plein air et de loisirs située dans le département des Yvelines. Elle est l'une des 12 îles de loisirs de la région Île-de-France.

Elle est située à 27 km au sud-ouest de Paris, à 23 km de Rambouillet et à 12 km de Versailles.

Présentation[modifier | modifier le code]

La base de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines est implantée au nord-ouest de la ville nouvelle, sur le territoire communal de Trappes en Yvelines pour sa plus grande partie, à l'ouest, et celui de Montigny-le-Bretonneux pour l'est.

La base a été ouverte au public en 1973. Avec ses 600 hectares de superficie, c'est la plus grande des îles de loisirs d'Île-de-France. Son plan d'eau de 150 hectares, l'étang de Saint-Quentin, a servi de réserve d'eau aux fontaines du château de Versailles sous Louis XIV.

Elle est bordée au nord par la route nationale 12, à l'est par l'autoroute A12, au sud-est par la route nationale 10, au sud-ouest par la route départementale 912 et à l'ouest par la rocade R12.
L'entrée principale de la base se trouve au « rond-point Éric-Tabarly », sur la route départementale 912, à Trappes, pour le golf et les activités « terrestres » ou estivales. Pour les activités nautiques concernant l'étang, l'entrée se situe à Montigny-le-Bretonneux sur la « place de la Paix-Céleste »[1], dans le quartier du « Pas du Lac » près du Vélodrome olympique.

Gestion[modifier | modifier le code]

L'île de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines est, comme toutes celles d’Ile-de-France, propriété de la Région mais sa gestion est statutairement confiée à un syndicat mixte d'études d'aménagement et de gestion (SMEAG)) comprenant la Région le Département des Yvelines et la communauté d'agglomération de Saint Quentin en Yvelines(CASQY). Elle est ouverte au grand public de 7h30 à 22h en haute saison[2].

La fréquentation annuelle est estimée à 582 000 visiteurs. Les mois de juillet et août constitue le pic de visite avec 30% de la fréquentation annuelle. 54% des visiteurs résident dans une commune située à moins de 10 km de l'île[3].

L'accès à la base est payant pour les véhicules.

Activités[modifier | modifier le code]

Diverses activités de loisirs peuvent y être pratiquées dont certaines en fonction des saisons.

Parmi les activités permanentes figurent :

Nautisme à la base de loisirs.

À la belle saison, les activités suivantes peuvent y être pratiquées :

Activités et découvertes[modifier | modifier le code]

La ferme pédagogique est un des rares lieux où les jeunes urbains peuvent ré-entrer en contact direct avec les animaux domestiqués

La réserve naturelle[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines, classée Natura 2000 en 2003, mène depuis sa création en 1986 des actions concrètes en faveur de la protection des espèces et des habitats dans le cadre d’un plan de gestion et d’études scientifiques régulières[4]. C'est un site naturel identifié pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales.

Elle sert de lieu d’hivernage à de nombreux oiseaux migrateurs. Plus de 230 espèces d'oiseaux peuplent les 90 hectares de la réserve.

Le paradoxe de l’étang de St Quentin est qu'il offre une réserve naturelle établie sur un étang artificiel.

Mâle de triton crêté, en saison de reproduction

Les zones boisées et humides de la réserve naturelle sont prisées par les amphibiens qui s'y sont installés. Il y a la grenouille agile, le crapaud commun et le triton crêté, une espèce de grande taille, qui mesure jusqu'à 18 cm. Particulièrement protégé, ce petit animal arbore une crête dorsale en dents de scie, parfois assez haute et se prolongeant jusqu'à la queue, au printemps, durant la période de reproduction, ce qui lui donne une allure de dinosaure, est menacé d'extinction. Considéré comme une espèce vulnérable au livre rouge de la faune menacée, il est devenu intouchable et très protégé[5].

La réserve naturelle n’est pas en accès libre contrairement au reste de l’île de loisirs. Elle ouvre ses portes gratuitement plusieurs fois dans l’année. Ces visites sont proposées au moins une fois par mois, à des dates et horaires prédéfinis.

En 2021, la réserve naturelle nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines est déclassée et une nouvelle réserve naturelle est créée, la réserve naturelle nationale des étangs et rigoles d'Yveline qui englobe l'ancienne réserve naturelle nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette place a été ainsi nommée en souvenir des manifestations d'étudiants qui eurent lieu sur la place Tian'anmen à Pékin de mai à juin 1989 et qui furent réprimées dans le sang. Son nom est la traduction du nom chinois.
  2. Jérôme Bertrand et Frédérique Pré 2019, p. 147.
  3. Jérôme Bertrand et Frédérique Pré 2019, p. 148.
  4. « Carte des réserves naturelles | RESERVES NATURELLES DE FRANCE », sur www.reserves-naturelles.org (consulté le )
  5. D'après un article d'Élisabeth Charle, paru dans le magazine Le petit Quentin de décembre 2013, page 10.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]