Final Fantasy XV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Final Fantasy Versus XIII)
Aller à : navigation, rechercher
Final Fantasy XV
Image illustrative de l'article Final Fantasy XV

Éditeur Square Enix
Développeur Square Enix
Concepteur Tetsuya Nomura (2006-2014)
Hajime Tabata (2013-2016)
Musique Yoko Shimomura
Florence and the Machine (Stand by Me (Prelude))

Date de sortie 29 novembre 2016
Genre Action-RPG
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation 4, Xbox One
Média Blu-ray
Langue
  • doublage[1] : français, anglais, japonais et allemand.
  • sous-titrage : français, anglais, japonais, allemand, italien, russe, espagnol (castillan et d’Amérique latine), brésilien et portugais.
Contrôle Manette

Final Fantasy XV (ファイナルファンタジーXV, Fainaru Fantajī Fifutīn?), annoncé originellement sous le titre Final Fantasy Versus XIII (ファイナルファンタジー ヴェルサスXIII, Fainaru Fantajī Verusasu Sātīn?), est un jeu vidéo développé et édité par Square Enix, sorti le 29 novembre 2016 sur PlayStation 4 et Xbox One.

Il fait partie de la compilation Fabula Nova Crystallis Final Fantasy aux côtés de Final Fantasy XIII, Final Fantasy XIII-2, Lightning Returns: Final Fantasy XIII, Final Fantasy Type-0 et de Final Fantasy Agito. Toutefois, son récit est original et n’entretient aucun lien avec les autres titres de la série. Il est développé par une équipe de créateurs menée sous la direction de Tetsuya Nomura, puis Hajime Tabata, et propose une histoire orientée vers le réalisme à destination d'une audience adulte[2].

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Final Fantasy XV se déroule dans le monde d'Eos, divisé en trois continents : Lucis au Nord-Est, Accordo au Sud et Niflheim à l'Ouest. Lucis est sous la protection du Cristal, un artefact dont la magie est contrôlée par la famille royale des Caelum. La nation de Tenebrae, sur les terres de Niflheim, repose sur une technologie avancée et guidée par l'Oracle, une prêtresse capable de parler aux six Dieux et de protéger les habitants du mal des ténèbres dont se nourrissent les dæmons qui rôdent la nuit.

Lucis est le dernier continent à résister à l'invasion de Tenebrae, la capitale du Lucis, Insomina, étant sous la protection du Mur, un bouclier magique créé par le roi du Lucis grâce à son anneau.

Personnages[modifier | modifier le code]

Le jeu suit quatre amis dans leur voyage à travers Eos : Noctis Lucis Caelum, prince de Lucis promis à l'Oracle de Niflheim, Lunafreya Nox Fleuret ; il est accompagné de Gladiolus Amicitia, garde du corps fidèle, Ignis Scientia, majordome et fin tacticien, et Prompto Argentum, ami de longue date frivole venant des classes populaires. Au cours de leur voyage, ils vont croiser Cor Leonis, guerrier de légende du Lucis, Iris Amicitia, sœur cadette de Gladiolus, et Gentiana, préceptrice de Lunafreya.

Derrière le voyage de Noctis, on trouve la bataille entre Regis Lucis Caelum CXIII, roi du Lucis et père de Noctis, et l'Empereur Iedolas Aldercapt, dirigeant le Niflheim. Les quatre amis auront également affaire à Ardyn Izunia, chancelier impérial aux intentions troubles, Ravus Nox Fleuret, frère de Lunafreya à la tête de l'armée du Niflheim, et Aranea Highwind, une mercenaire sans véritable allégeance.

Histoire[modifier | modifier le code]

Noctis quitte Insomnia avec ses amis Gladiolus, Ignis et Prompto pour Altissia, capitale d'Accordo, où le mariage du prince avec Lunafreya doit être célébré. Alors qu'ils se préparent à embarquer sur un navire qui les mènera sur l’autre continent, ils apprennent l'attaque d'Insomnia, le vol du Cristal par l'Empire de Tenebrae et la mort du roi Regis(événements décrits dans Kingsglaive: Final Fantasy XV). Sur conseil du commandant de la garde Cor Leonis, Noctis commence à parcourir les régions de Lucis afin de s'approprier les armes des Lucii — les anciens rois de Lucis — et être prêt à récupérer le Cristal et reprendre son trône. En retrouvant les réfugiés dans la ville de Lestallum, ils croisent le chancelier Ardyn Izunia, qui se montre amical et arrange le passage vers Titan, le Divin piégé sous le Disque de Cauthess. Après avoir réussi l’épreuve de Titan, Noctis apprend que Lunafreya lui a préparé la voie en convainquant le Divin de lui offrir son pouvoir. Noctis et ses amis continuent leur voyage à travers Lucis, récupérant d'autres armes antiques et obtenant la faveur de Ramuh grâce à Gentiana, et observent peu à peu que les jours deviennent de plus en plus courts, permettant aux dæmons nocturnes d'apparaître plus souvent. Le groupe parvient à trouver le moyen de rejoindre Altissia, par l’ancien bateau que le roi Regis avait utilisé lors de son propre voyage, et ne réussit à réparer le navire que grâce à une nouvelle intervention d'Ardyn qui les laisse accéder à une région gardée par les forces impériales.

Quand Noctis et ses compagnons arrivent à Altissia, ils apprennent que Lunafreya les attendait pour réveiller Léviathan, mais les forces de Tenebrae s'apprêtent à détruire la Divine. Au cours du rituel, alors que le combat entre Noctis et Léviathan détruit la ville, Ardyn apparait et blesse mortellement Lunafreya ; elle parvient cependant à compléter le rituel et Noctis remporte le combat. Épuisé et inconscient, il voit dans un rêve l'esprit de Lunafreya qui lui donne l'anneau des Lucii avant de disparaitre. À son réveil, Noctis trouve une Altissia encore marquée par l'affrontement et son majordome Ignis a perdu la vue. Ils se résignent à continuer leur périple, en rejoignant Niflheim pour rejoindre la capitale, Gralea, par le train. Gladiolus devient distant, furieux de la condition d'Ignis et de l'indolence de Noctis suite à la mort de Lunafreya. Ignis parvient à les réconcilier après un passage dans un tombeau royal. Plus tard, Ardyn manipule Noctis avec sa magie et le conduit à pousser Prompto du train. Il lui annonce ensuite l’attendre à Gralea avec Prompto et le Cristal, le seul artefact assez puissant pour repousser les dæmons. En chemin, Gentiana apparait et fait fuir Ardyn, révélant ainsi que la servante était en fait la Divine Shiva, supposée tuée par l'Empire. Une fois arrivé à Gralea, Noctis trouve une capitale plongée dans la nuit et envahie par les dæmons. Il se retrouve séparé de ses amis et perd ses pouvoirs, le forçant à enfiler l’anneau des Lucii pour utiliser sa magie et se frayer un chemin dans le bâtiment. Ils sont plus tard réunis, après avoir retrouvé Ravus mort et l'Empereur Iedolas transformé en dæmon.

Noctis atteint le Cristal et se laisse absorber par lui. Ardyn apparait et lui révèle alors son plan : son vrai nome est Ardyn Lucis Caelum, ancien roi du Lucis choisi 2000 ans auparavant. Ardyn a sauvé Eos en faisant sienne la puissance des dæmons, mais les Divins lui ont refusé le titre de Roi élu et les ancêtres de Noctis ont tout fait pour l'effacer de l’Histoire. La puissance des dæmons l'ayant rendu immortel, Ardyn a patiemment attendu de prendre sa revanche sur le Cristal et la dynastie des Caelum, précipitant l'apparition des dæmons une fois qu'il a su que Noctis serait le Roi élu afin de pouvoir les détruire ensemble. Au cœur du Cristal, Noctis apprend du Divin Bahamut qu'il est bien le Roi élu de la prophétie qui restaurera la lumière sur Eos mais au prix de sa vie. Noctis se prépare à son ultime combat et sort du Cristal après un séjour de 10 ans. Il retrouve un monde plongé dans une nuit sans fin, et retrouve ses amis dans un des quelques refuges près des ruines d'Insomnia. De retour dans l’ancienne capitale de Lucis, Ardyn leur envoie le Divin Ifrit. Une fois vaincu, Noctis provoque Ardyn en duel, le combat à travers la ville et le tue. Noctis rejoint ensuite le trône et grâce au pouvoir des Lucii, se sacrifie pour ramener la lumière sur Eos. Dans le monde des esprits, Noctis retrouve Lunafreya et achève définitivement Ardyn. Le soleil se lève à nouveau sur Eos.

Pendant le générique, un flashback revient sur la dernière fois que Noctis, Gladiolus, Ignis et Prompto ont campé avant de partir pour Insomnia ; Noctis leur confie sa peur du dernier combat et à quel point il tient à ses amis. Dans une scène post-générique, Noctis et Lunafreya apparaissent mariés dans un rêve.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Voiture de la famille royale Caelum (Audi R8 édition spéciale)

Final Fantasy XV propose une carte du monde sur laquelle il est possible de se déplacer librement (sous réserve que la progression actuelle de l’histoire rende le lieu accessible) et des décors plus vastes que dans les précédents Final Fantasy. Concernant les moyens de déplacement, ont été révélés sur la carte du monde l’utilisation d’une voiture volante, et de chocobos, et durant les combats l’utilisation de véhicules militaires ennemis.

Afin de procurer une expérience immersive, Final Fantasy XV est exempt de temps de chargement entre les déplacements et le démarrage des évènements (scène scénarisée ou combat). Aussi, les combats ne sont plus de type tour-par-tour (les personnages sont fixes sur la scène de combat et nous les faisons s’y déplacer, attaquer et défendre indirectement via des commandes d’action sélectionnées dans des menus) comme dans les précédents Final Fantasy, mais de type dynamique (le déplacement des personnages est géré directement et en continu) comme dans les Kingdom Hearts ; en outre, le système de combat ressemble à celui de Final Fantasy XII.

L'unique personnage jouable est Noctis. Cependant, des DLC dans lesquels il sera possible d'incarner les autres personnages du groupe ont été annoncés par Square Enix. L’équipe de combat est formée de quatre personnages. Chaque personnage a sa spécialité (force physique, précision, attaque à distance, rapidité, etc) et est sollicité de temps à autre pour vaincre un adversaire vulnérable à ses attaques mais résistants à celles des autres. Ces spécialités procurent un gameplay varié, et les combats exploiteront la dimension verticale autant qu'horizontale.

Développement[modifier | modifier le code]

Logo de Final Fantasy Versus XIII

Final Fantasy Versus XIII est un jeu vidéo de Square-Enix, développé par son Premier Département de Production exclusivement sur la PlayStation 3. Le jeu est dévoilé à la conférence Square Enix lors de l'E3 2006, au côté de Final Fantasy XIII et Agito XIII (renommé Type-0 en 2011) en mai 2006. « Suivant un processus marketing similaire à celui qui a engendré l'opération Compilation of Final Fantasy VII », deux bande-annonces sont présentées dont une sur Versus XIII[3]. Cet opus fait partie du projet Fabula Nova Crystallis qui a été lancé courant 2005 par l'équipe de Yoshinori Kitase[réf. nécessaire].

Final Fantasy Versus XIII est réalisé par l’équipe créative de Kingdom Hearts I & II, menée par le réalisateur Tetsuya Nomura. Cette équipe - ainsi que celle de Crisis Core: Final Fantasy VII et de Final Fantasy Type-0, menée par le réalisateur Hajime Tabata - a un esprit plutôt réaliste, en opposition aux autres équipes du PDP qui ont un esprit plutôt fantaisiste et qui ont réalisé, entièrement ou majoritairement, tous les derniers Final Fantasy depuis le VIII, soit les Final Fantasy IX à XIV. De par ses auteurs, Final Fantasy Versus XIII sera donc plus réaliste et adulte que les Final Fantasy publiés au cours de la dernière décennie sur PS2 et PS3.

Le 10 juin 2013 lors de la conférence Sony à l'E3 2013, le jeu devient Final Fantasy XV et sortira sur PlayStation 4[4], et Xbox One[5].

Lors du Tokyo Game Show 2014, un trailer du jeu comprenant des images de gameplay est diffusé[6]. Il est annoncé que le jeu est désormais sous la responsabilité exclusive d'Hajime Tabata, notamment réalisateur de Final Fantasy Type-0 et de The 3rd Birthday[7]. De plus, une démo du jeu est annoncée pour 2015. Intitulée Final Fantasy XV: Episode Duscae, la démo est basée sur une version modifiée de l'introduction du jeu et est disponible via un coupon fourni avec Final Fantasy Type-0 HD Remaster sorti en mars 2015. Une mise à jour de Episode Duscae est ensuite proposé en juin 2015[8].

Lors de la PAX 2015, Hajime Tabata annonce que le jeu est prévu pour 2016, et que sa date de sortie sera annoncée en mars 2016 lors d'un événement spécial[9]. Le 30 mars 2016, lors de cet événement intitulé Uncovered: Final Fantasy XV ayant lieu à Los Angeles, la date de sortie est annoncée au 30 septembre 2016 (puis reporter au 29 novembre 2016) sur PlayStation 4 et Xbox One[10] et que des doublages français et allemand seront disponibles en plus des doublages anglais et japonais. Il est également annoncé la production d'un film d'animation intitulé Kingsglaive: Final Fantasy XV et d'une série d'animation de cinq épisodes intitulée Brotherhood: Final Fantasy XV[11]. Lors de ce même événement, une nouvelle démo intitulée Platinum Demo[12] est annoncée. À la différence de la précédente démo, Episode Duscae, Platinum Demo propose une expérience non présente dans le jeu final dans la peau d'un Noctis plus jeune.

Écriture[modifier | modifier le code]

Hajime Tabata a choisi de concevoir l'histoire en deux phases : une première partie dans un monde ouvert où Noctis passerait du temps avec ses amis, et une seconde, plus linéaire[13]

Équipe[modifier | modifier le code]

  • Producteur : Shinji Hashimoto
  • Réalisateur : Tetsuya Nomura (2006 - 2013), Hajime Tabata (2013 - 2016)[14],[15]
  • Designer des personnages principaux, concept original : Tetsuya Nomura
  • Histoire originale : Kazushige Nojima
  • Scénariste en chef : Saori Itamuro
  • Designer des personnages : Roberto Ferrari
  • Designer des vêtements des personnages : Hiromu Takahara (directeur créatif de Roen)
  • Réalisateur des cinématiques : Takeshi Nozue
  • Musique : Yoko Shimomura

Moteur de jeu[modifier | modifier le code]

Final Fantasy XV fait usage d'un nouveau moteur qui remplace celui de Final Fantasy XIII : il s'agit du Luminous Engine. Compatible avec DirectX11, c'est sa version 1.5 qui anime la démo Episode Duscae, tandis que la version 2.0 est prévue pour le jeu complet. Ce moteur fut dévoilé lors de l'E3 2012, sur une démo en temps réel nommée Agni's Philosophy.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Univers étendu du jeu[modifier | modifier le code]

Final Fantasy XV est accompagné d'un film en image de synthèse Kingsglaive: Final Fantasy XV mais aussi d'une série animée de 5 épisodes Brotherhood: Final Fantasy XV. Le jeu de base est aussi accompagné de 2 jeux dérivés, Platinum Demo (débloque l'invocation Carbuncle dans le jeu final), qui suit un rêve de Noctis dans son enfance et Justice Monsters Five, un mini-jeu de flipper prévu dans le jeu principal, disponible sur Android et iOS.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
EGM (US) 7.5/10[17]
Famitsu (JP) 38/40

[18]

Canard PC (FR) 5/10[19]
Game Informer (US) 8.5/10[20]
Presse numérique
Média Note
Gamekult (FR) 6/10[21]
GameSpot (US) 8/10[22]
GamesRadar (US) 4.5/5 stars[23]
IGN (US) 8.2/10[24]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[25]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 81/100 (PS4)[26]
83/100 (XBox One)[27]

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://carolequintaine.com/final-fantasy-xv-voici-les-langues-qui-seront-disponibles-dans-la-version-europeenne/
  2. Fabien H., « Fabula Nova Crystallis : quelques précisions », sur GNT,‎ .
  3. Puyo, « E3> Square Enix : Deux FF XIII sur PS3 ! », sur Gamekult,‎
  4. « E3 2013 : FF Versus XIII devient Final Fantasy XV », sur Jeuxvideo.com,‎
  5. « E3 2013 : Final Fantasy XV aussi sur Xbox One ! », sur Jeuxvideo.com,‎
  6. « VIDEO. Tokyo Game Show: Un nouveau trailer et bientôt une démo pour «Final Fantasy 15» », sur 20minutes.fr,‎ (consulté le 3 avril 2016).
  7. boulapoire (Matthieu Hurel), « Final Fantasy XV change de mains », sur Gamekult,‎
  8. « Final Fantasy XV Episode Duscae : La mise à jour se dévoile en images », sur Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 3 avril 2016).
  9. « Final Fantasy 15 : la date de sortie révélée en mars », sur IGN,‎ (consulté le 3 avril 2016).
  10. «Final Fantasy XV» annoncé pour le 30 septembre, sur liberation.fr,‎ (consulté le 3 avril 2016).
  11. « VIDEO. «Final Fantasy XV» adapté en dessin animé et en film », sur 20minutes.fr,‎ (consulté le 3 avril 2016).
  12. « Preview : Final Fantasy XV (Platinum Demo) - Actus jeux - Gamekult », sur Gamekult (consulté le 20 avril 2016)
  13. (en) Erren Van Duine, « Tabata talks Final Fantasy XV story imbalances and why the latter half of the game was linear »,‎
  14. Bastien P., « Final Fantasy XV : des précisions dans Famitsu », sur ffring.com,‎
  15. « Final Fantasy XV’s Release Date Was Already Decided Back In 2013 »
  16. « Liste des voix françaises », Wiki Final Fantasy,‎ (lire en ligne)
  17. (en) Mollie L Patterson, « Final Fantasy XV review », Electronic Gaming Monthly,‎ (consulté le 6 décembre 2016)
  18. (en) Sal Romano, « Famitsu Review Scores: Issue 1463 », Gematsu,‎ (consulté le 14 décembre 2016)
  19. Pipomantis, « Final Fantasy XV - Tout ça pour ça »,‎
  20. (en) Andrew Reiner, « Final Fantasy XV - Cruising To Success », Game Informer,‎ (consulté le 28 novembre 2016)
  21. (en) Puyo, « Final Fantasy XV - test », GameKult,‎ (consulté le 15 février 2016)
  22. (en) Peter Brown, « Final Fantasy XV Review », GameSpot,‎ (consulté le 28 novembre 2016)
  23. (en) David Roberts, « Final Fantasy XV Review », GamesRadar,‎ (consulté le 28 novembre 2016)
  24. (en) Vince Ingenito, « Final Fantasy XV Review », IGN,‎ (consulté le 28 novembre 2016)
  25. « Final Fantasy XV sur JeuxVideo.com »
  26. (en) « Final Fantasy XV for PlayStation 4 », Metacritic (consulté le 28 novembre 2016)
  27. (en) « Final Fantasy XV for Xbox One », Metacritic (consulté le 28 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]