Final Fantasy XIV: Shadowbringers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Final Fantasy XIV
Shadowbringers
Image illustrative de l'article Final Fantasy XIV: Shadowbringers

Éditeur Square Enix
Développeur Square Enix
Concepteur Naoki Yoshida

Date de sortie
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

Final Fantasy XIV: Shadowbringers est un jeu vidéo MMORPG développé et édité par Square Enix, sorti en 2019 sur Windows, Mac et PlayStation 4. Il s'agit de la troisième extension de Final Fantasy XIV: A Realm Reborn, sortie sept ans après la refonte de la version de base A Realm Reborn.

Trame[modifier | modifier le code]

L'histoire de Shadowbringers se déroule sur le premier reflet, un monde parallèle au nôtre. Suite à l'intensification du conflit entre l'Empire garlemaldais et Éorzéa (la situation se précipitant à une vitesse alarmante vers une destruction mutuelle assurée) le Guerrier de la lumière se voit sommé par une figure mystérieuse du premier reflet, l'Exarque du cristal. À l'inverse d'Éorzéa - en proie aux machinations des disciples de Zodiarche, dieu des ténèbres - le premier reflet est, depuis un siècle déjà, presque entièrement submergé par la lumière. Il devra alors ramener l'obscurité dans un monde envahi de lumière en endossant le titre de Guerrier des ténèbres, en se mesurant face aux purgateurs, émissaires de la lumière. Les joueurs sont assistés dans leur quête par les Héritiers de la septième aube, également transportés dans ce monde, en plus de l'Exarque - et font face à l'énigmatique Emet-Selch.

Les joueurs explorent la région de Norvrandt, seule région rescapée du déluge de lumière, avec six zones bien distinctes : Grand-Lac, Kholusia, Il Mheg, Rak'tika, Amh Araeng et une dernière, tenue secrète. La nouvelle capitale est Cristarium, dernier bastion de résistance contre les purgateurs. L'extension propose également deux nouvelles classes spécialisées : le pistosabreur et le danseur, ainsi que deux nouvelles races : les Viéras et les Hrothgars. L'extension voit aussi l'introduction d'un nouveau système de progression de donjon pour joueur solo (l'adjuration), de nouvelles instances, une nouvelle limite de niveau et de nouveaux raids.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

La limite de niveau a été élevée au niveau 80. La jauge de PT, auparavant jauge de ressources pour les jobs à dégâts physiques, a été retirée.

Refonte du système de jeu[modifier | modifier le code]

Le système de jeu de Shadowbringers a été repensé, avec le but de simplifier et de rendre plus efficace le système de combat. Certains anciens sorts ont été soit supprimés, soit modifiés et de nouveaux sorts et passifs ont été ajoutés. Les actions de rôles ont subi le même traitement. Certains jobs, suite aux commentaires de la communauté tout au long de Stormblood, ont été entièrement repensés (le machiniste, notamment, connaît l'un des remaniements les plus importants). Les soigneurs ayant vu leur rôle repensé pour être davantage porté sur le soin, certains de leur sorts de dégâts ont été en conséquence supprimés. Les tanks, quant à eux, voient le système d'aggro disparaître presque entièrement, pour être remplacé par une plus grande importance de la mitigation personnelle et de groupe.

Nouveaux jobs[modifier | modifier le code]

Deux jobs ont été ajoutés à la sortie de l'extension : un tank, le pistosabreur, et un dps de dégâts physique à distance, le danseur. Ils débutent au niveau 60 dans les cités de Gridania et Limsa Lominsa, respectivement. Ils requièrent l'installation de l'extension Shadowbringers, ainsi que d'avoir déjà un autre job de niveau 60.

Les pistosabreurs[modifier | modifier le code]

Les pistosabreurs sont des combattants issus du continent septentrional d'Ilsabard, art perpétué par les Hrothgars. Ils utilisent des armes appelées pistolames depuis ds générations composées d'une longue lame d'épée, d'un barillet et d'une crosse. Leur arme ressemble à celles des Garlemaldais, quoique celles des Hrothgars ont la particularité d'être munies de cartouches chargées en éther. Lors de leur utilisation, une simple pression sur la gâchette peut libérer dans la lame un pouvoir magique grandiose. Autrefois uniquement utilisées par les gardes Hrothgars de la reine Gunnhildr, elles sont désormais offertes aux aventuriers désirant maitriser cet art.[1]

Les danseurs[modifier | modifier le code]

Les danseurs sont des saltimbanques qui pratiquent un art unique appelé "Kriegstanz", à la fois célèbre pour ses mouvements captivants, mais aussi redouté pour ses terribles techniques de guerre. Ils sont issus de l'île de Thavnair au Proche-Orient. Ils ont le pouvoir d'inspirer l'âme de ceux qui les regardent et également d'apaiser les mauvaises pensées. Ils manient les armes de jets et l'éventail.

Le gameplay du danseur repose sur deux principales mécaniques. Les joueurs alternent entre des cycles de combo qui ont une chance de déclencher certaines autres techniques, et la principale mécanique de danse : le danseur enchaînera une série de danses qui, si elles sont réussies, pourront donner des améliorations de dégâts pour un partenaire de danse désigné ou l'ensemble du groupe[2].

Le système d'adjuration[modifier | modifier le code]

Ce nouveau système permet aux joueurs d'accomplir les donjons de l'extension de Shadowbringers avec une équipe formée de PNJ (essentiellement constituée des Héritiers de la septième aube) tout en respectant la structure classique des donjons : un tank, un soigneur et deux DPS[3]. Chaque personnage aura un comportement en instance propre à son caractère : par exemple, un PNJ sera prompte à utiliser la transcendance une fois que celle-ci sera chargée, tandis qu'un autre laissera le joueur le choix du moment pour l'utiliser. Le joueur devra se rendre à l'entrée des donjons qu'il souhaite faire pour pouvoir lancer ce système. Néanmoins, après avoir terminé les quêtes d'épopée du scénario de base de Shadowbringers et donc avoir accompli tous les donjons, le joueur sera libre d'utiliser le système d'adjuration depuis un raccourci. Cette fois-ci, toutefois, le niveau des PNJs ne sera pas synchronisé au donjon, et les joueurs seront chargés de faire monter le niveau de chacun des PNJ niveau 71 au 80.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 9/10[4]
IGN (US) 9.5/10[5]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[6]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 92%
(21 tests)[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SQUARE ENIX Ltd, « FINAL FANTASY XIV - Guide de job : Pistosabreur », sur FINAL FANTASY XIV (consulté le 1er août 2019)
  2. SQUARE ENIX Ltd, « FINAL FANTASY XIV - Guide de job : Danseur », sur FINAL FANTASY XIV (consulté le 2 août 2019)
  3. SQUARE ENIX Ltd, « Notes de mise à jour 5.0 », sur FINAL FANTASY XIV : The Lodestone (consulté le 2 août 2019)
  4. Rudy Jean-François, « TEST de Final Fantasy XIV Shadowbringers : On s'agenouille devant le nouveau maître du MMORPG », sur Gameblog, (consulté le 26 juin 2019)
  5. (en) Kyle Campbell, « Test : Final Fantasy XIV : Shadowbringers Review - Shadowbringers has only further solidified XIV's status as one of the greatest Final Fantasy games ever made. », sur IGN, (consulté le 1er août 2019)
  6. Clementoss, « Test : Final Fantasy XIV : Shadowbringers - Une épopée brillante pour la meilleure extension du MMO », sur jeuxvideo.com, (consulté le 26 juin 2019)
  7. (en) « Final Fantasy XIV: Shadowbringer », sur Metacritic (consulté le 31 juillet 2019).

Lien externe[modifier | modifier le code]