Florence and the Machine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Florence and the Machine
Description de cette image, également commentée ci-après
Florence and the Machine à Londres, en décembre 2009.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock indépendant[1], indie pop[2], baroque pop[3],[4], pop de chambre[5], art rock[6], art pop[7], neo soul[2], folk[8]
Années actives Depuis 2007
Labels Moshi Moshi, Iamsound Records, Island, Republic, Universal, Virgin,
Influences Kate Bush, Siouxsie and the Banshees, Patti Smith, PJ Harvey
Site officiel www.florenceandthemachine.net
Composition du groupe
Membres Florence Welch
Isabella Summers
Robert Ackroyd
Tom Monger
Loren Humphrey
Cyrus Bayandor
Aku Orraca-Tetteh
Dionne Douglas
Hazel Mills
Anciens membres Christopher Lloyd Hayden
Mark Saunders
Rusty Bradshaw

Florence and the Machine, également stylisé Florence + the Machine[9], est un groupe de rock indépendant britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Il est formé en 2007 et fait principalement participer Florence Welch et la claviériste Isabella Summers, accompagnées d'autres musiciens[10].

Depuis le début de sa carrière, Florence and The Machine a reçu le soutien de la BBC. La chaîne a en effet joué un rôle déterminant dans l'ascension du groupe grâce à son concept BBC Introducing[11] qui a permis au groupe de se produire au festival de Glastonbury ainsi qu'aux Reading and Leeds Festivals. Leur premier album, Lungs, est sorti le 3 juillet 2009 et est resté numéro 2 dans les charts pendant 5 semaines[12]. Leur second album Ceremonials est paru le 28 octobre 2011. Le troisième album How Big, How Blue, How Beautiful est sorti le 1er juin 2015 en France. Le quatrième album High as Hope est sortie le 29 juin 2018.

Selon le magazine américain Rolling Stone, leur musique évoque à la fois la pop anglaise de Kate Bush, Siouxsie and the Banshees et PJ Harvey, mais aussi la soul de la période Motown[13].

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation (2007–2008)[modifier | modifier le code]

Florence Leontine Mary Welch est née le à Londres dans le quartier de Camberwell. Elle fait ses études secondaires à l'Alleyn's School de Dulwich, à Londres. Pendant cette période, la jeune fille joue de la guitare dans un groupe punk, The Toxic Cockroaches[14]. Elle est diagnostiquée dyslexique et est également atteinte de dysmétrie[15], elle souffre également d'insomnies[16]. Elle poursuit ensuite ses études à la Camberwell School of Art, mais abandonne rapidement pour se consacrer à la musique[16].

Enfant, Florence Welch commence à chanter à l'église avant de se transformer selon ses termes en « une choriste qui a horriblement et désespérément mal tourné »[17]. Elle grandit en écoutant les White Stripes, son groupe préféré, ainsi que Kate Bush[12]. Ses professeurs la réprimandent souvent parce qu'elle chante sans cesse. Sa famille possède alors une collection de vinyles conservée dans un immense coffre de bois. Jeune, Florence et son père se plaisent à monter dessus puis à danser sur des morceaux de Love[18], The Incredible String Band[18], The Smiths[18] et The Velvet Underground[18]. La mère de Florence écoute Tom Jones et The Monkees[18]. La musicienne affirme que sa manière de chanter a été influencée par ces artistes[18]. Quand elle atteint ses 13 ans, sa mère emménage avec son voisin et ses trois enfants. La chanteuse déclare : « On s'entend très bien maintenant, mais c'était un cauchemar à l'époque. J'avais l'habitude de rester dans ma chambre à danser »[19].

La fascination de Florence Welch pour la terreur et les atmosphères lugubres s'intensifie après le décès de ses grands-parents à quelques années d'intervalles. À 10 ans, elle assiste à la dégradation de l'état de son grand-père, tandis que sa grand-mère, une historienne de l'art, mettra fin à ses jours 4 années plus tard[16]. Elle écrit des chansons métaphoriques, des « histoires à conséquences avec des étranges problèmes moraux ». Ses inspirations sont diverses[18],[14]. La chanson Dog Days Are Over lui est inspirée par une installation, Kiss With a Fist parle de « donner aussi bien que tu reçois »[19]. La jeune femme, qui s'est elle-même qualifiée de vraie geek, adore lire[12]. Depuis décembre 2008, elle vit à Camberwell, un quartier du sud de Londres.

The Machine est le groupe de Florence Welch. À la base constitué de Florence Welch et d'Isabella Summers, d'autres musiciens sont venus grossir le groupe. Le nom "Machine" vient du surnom d'Isabella Summers. Ce nom provient d'une blague entre elle et Florence à une heure de leur première montée sur scène. N'ayant toujours pas de nom de groupe, elles décident de s'appeler « Florence Robot/Isa Machine »[20],[21]. Le groupe collabore également avec d'autres artistes tel que Devonté Hynes ou Calvin Harris sur les titres Spectrum et Sweet Nothing. Le premier album du groupe est produit par James Ellis Ford des Simian Mobile Disco.

Florence and the Machine a pour manager Mairead Nash, l'un des deux DJs de Queens of Noize. En décembre 2006, Nash a décidé de devenir le manager du groupe quand la chanteuse, en état d'ébriété, l'a entraîné dans les toilettes d'un des nightclubs de Nash, tout en lui chantant Something's Got a Hold On Me d'Etta James[19]. Au début de sa carrière, Florence and the Machine perce sur la scène londonienne en effectuant une série de concerts dans des endroits tels que le Lock Tavern, le Blue Flowers et le Filthy Few. En 2008, Florence and The Machine participe au Vans Warped Tour 2008. Le titre Kiss With a Fist apparaît sur la compilation Warped Tour 2008.

Lungs (2009–2010)[modifier | modifier le code]

Welch en concert à Singapour en 2010.

Le 28 avril 2009 sort leur EP A Lot of Love A Lot of Blood. Leur premier album Lungs, sorti le 6 juillet de la même année, remporte d'emblée un vif succès. Il atteint rapidement la première place des charts anglais quelques semaines après sa parution. Le disque reçoit de bonnes critiques de la part de la presse spécialisée[22]. Le 6 août 2009, l'album compte plus de 100 000 exemplaires vendus au Royaume-Uni, et devient classé deuxième pour la cinquième semaine consécutive le 10 août[23],[24]. Après sa sortie le 25 julllet 2009 en téléchargement aux États-Unis, l'album atteint la 17e place du Billboard Heatseekers Albums[25], puis finalement la première place[26]. L'album est publié physiquement aux US le 20 octobre par Universal Republic[27].

Kiss with a Fist est le premier single extrait de l'album ; il est publié le 9 juin 2008. Le morceau est utilisé pour les films Wild Child[28], Jennifer's Body[29] et St. Trinian's 2: The Legend of Fritton's Gold[30], ainsi que pour les séries télévisées 90210[31], Community[32] et Saving Grace[33]. Le single qui suit, Dog Days Are Over, est publié le 1er décembre 2008, est enregistré sans instrument dans un studio « de la taille d'un W.C. »[34]. Le morceau est utilisé pour les séries Gossip Girl[35], Covert Affairs[36], dans la série britannique Skins[37] et dans le trailer pour le film comique-dramatique Mange, prie, aime, avec Julia Roberts[38]. Dog Days Are Over est aussi utilisé pour Glee dans un épisode repris par Jenna Ushkowitz et Amber Riley[39].

Après la sortie de Lungs, Drumming Song et une reprise du morceau You've Got the Love de The Source et Candi Staton (1986) sont publiés comme singles[40],[41].

En 2009, Florence and The Machine participe à la tournée NME Awards. Florence Welch décrit son spectacle comme « assez théâtral ». Elle emmène avec elle « autant de tenues bizarres que possible » et ne décide qu'au dernier moment de la tenue qu'elle portera[14]. Le groupe joue en 2009 au festival de Glastonbury, aux Reading and Leeds Festivals et au festival de T in the Park[42],[43]. Florence and the Machine joue dans des concerts caritatifs pour le Teenage Cancer Trust au Royal Albert Hall en mars 2009[44]. Florence and The Machine joue aussi en première partie de Blur pour leur come-back à la MEN Arena de Manchester[45].

Cosmic Love est publié le 5 juillet 2010 comme sixième et dernier single extrait de Lungs, accompagné d'un clip[46]. Le morceau est utilisé dans des séries américaines comme Grey's Anatomy[47], The Vampire Diaries[48] V[49], Nikita[50] et So You Think You Can Dance[51]. Le groupe fait une apparition dans l'épisode Panic Roommate de Gossip Girl[52]. Le 12 mai 2010, la participation de Florence and the Machine est annoncé à la bande son du film The Twilight Saga : New Moon avec le morceau Heavy in Your Arms[53]. En 2010, le groupe se produit en France au festival de Nîmes en première partie de Mika.

Ceremonials (2011–2014)[modifier | modifier le code]

Florence and the Machine au Coachella en 2012.

Le deuxième album du groupe, intitulé Ceremonials, est annoncé durant l'été 2011 à la suite de la sortie du premier single What the Water Gave Me en août. Ceremonials paraît finalement le 31 octobre 2011. Une édition deluxe est également disponible. Les singles Shake It Out et No Light, No Light paraissent respectivement en octobre et en novembre, le premier se classant à la 79e place du Billboard Hot 100. En janvier 2012, l'album atteint la 6e place du classement américain.

L'album live MTV Unplugged est enregistré au Angel Orensanz Center de New York est sorti le 6 avril 2012. Il reprend les chansons des deux premiers albums. En 2012 dans le cadre de son Ceremonials tour, Florence and The Machine joue au Casino de Paris le 27 mars 2012, une date rapidement complète entrainant l'ajout immédiate d'une deuxième représentation le lendemain dans cette même salle. Force est de constater que le succès parisien est au rendez-vous, le groupe annonce en mars 2012 la prolongation de leur tournée avec notamment un retour à Paris le 27 novembre 2012 mais cette fois au Zénith de Paris[54].

How Big, How Blue, How Beautiful (2015–2016)[modifier | modifier le code]

L'album How Big, How Blue, How Beautiful sort le 1er juin 2015 en version normale et de-luxe. À cette occasion, le site du groupe est entièrement remanié et une série de clips baptisée The Odyssey accompagne la sortie de l'album pour en faire la promotion[55]. Le 25 avril 2016, le groupe sort The Odyssey sous forme de court métrage de 48 min 19 s. Celui-ci reprend l'ensemble des clips et forme un ensemble cohérent. Florence Welch explique ce court métrage de la façon suivante : « Ceci est la finalité d'un projet très personnel qui est venu d'une conversation que moi et Vince avons eu dans le Chateau Marmont il y a environ un an et demi alors que je rédigeais How Big How Blue How Beautiful. Je lui ai parlé de l'enregistrement et de l'accident de voiture d'une rupture que je vivais. Les hauts et les bas de l'amour et de la performance, comment je me sentais hors de contrôle, le purgatoire du chagrin, et comment j'ai essayé de changer et d'essayer d'être libre. Et nous avons décidé de re-raconter cette histoire dans son intégralité. Nous voulions re-déclamer cette expérience, la ré-imaginer et d'une certaine façon peut-être que j'en viendrait à la comprendre, à l'exorciser. Et donc le Big Blue Odyssey a commencé ...Merci à tous de regarder, j’espère que vous apprécierez le dernier chapitre. xxx[56]. »

En 2015, pour accompagner la sortie de l'album How Big, How Blue, How Beautiful, le groupe part pour une tournée mondiale de plus d'un an. Le 7 décembre 2015, le groupe est nommé cinq fois aux Grammy Awards organisés en 2016[57].

En 2016, Florence and the Machine enregistre une reprise classique du morceau Stand by Me (1961) de Ben E. King, qui deviendra le thème du jeu vidéo Final Fantasy XV. Il est utilisé à l'événement Uncovered: Final Fantasy XV' du 30 mars 2016[58]. En avril 2016, le groupe sort The Odyssey, un court-métrage de Vincent Haycock et Welch qui comprend un montage de plusieurs clips issus de la période How Big, How Blue, How Beautiful.

High as Hope (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Le 18 avril 2017, Nathan Willet, chanteur des Cold War Kids explique avoir collaboré avec Welch pour son nouvel album [59]. Cette nouvelle est confirmée par Florence Welch le 27 mai 2017, dans un entretien avec The Daily Telegraph[60]. Le 12 avril 2018, le groupe sort Sky Full Of Song qui est le premier extrait de leur quatrième album intitulé High as Hope [61]. Le 3 mai 2018, sort Hunger qui est le second extrait de l'album. La date de sortie de l'album est confirmée pour le 29 juin 2018 [62]. Le 21 juin 2018 sort le titre Big God coécrit avec Jamie XX [63].

Apparitions[modifier | modifier le code]

Le groupe collabore à la composition de bandes originales pour plusieurs films. On peut citer Breath of Life pour le film Blanche-Neige et le Chasseur de Rupert Sanders, Over the Love pour le film Gatsby le Magnifique de Baz Luhrmann ou Wish That You Where Here pour le film Miss Peregrine et les Enfants particuliers [64] de Tim Burton.

Les musiques du groupe sont régulièrement reprises dans les séries et les publicités. En 2011, la chanson I'm Not Calling You a Liar est reprise dans les crédits du jeu vidéo Dragon Age 2. En 2011, la chanson No Light, No Light est utilisée dans la bande-annonce de Noël éditée par la BBC.. En 2013 la chanson est reprise par une chorale d'enfants pour la campagne de publicité Coca-Cola Des raisons d’y croire.

Mode[modifier | modifier le code]

Par son look rétro extravagant Florence Welch influence le monde de la mode. Ses styles vestimentaires sont une inspiration pour le monde de la mode et sont régulièrement repris dans les magazines people[66].

En février 2016, Florence Welch devient l'égérie de la maison Gucci pour leur gamme en joaillerie et en horlogerie[67].

Littérature[modifier | modifier le code]

Florence Welch, qui possède depuis de nombreuses années son propre groupe de lecture baptisé Between Two Books, sort le 5 juillet 2018 un livre de poèmes, dessins et paroles de chansons intitulé Useless Magic[68].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

En 2009, en plus des louanges de la BBC, le groupe est soutenu par le magazine NME qui les invite à leur Shockwaves NME Awards Tour, une tournée qui a lieu tous les ans. Florence and the Machine assurent ensuite la première partie des White Lies et des Friendly Fires. Florence apparaît en couverture de la section The Guide du journal The Guardian. Elle reçoit ensuite un Critics' Choice Award lors des Brit Awards 2009. Cette catégorie récompense les nouveaux talents et est décernée par un panel d'experts de l'industrie du disque. La chanteuse Adele se voit attribuer la récompense en 2008 et a ensuite vendu 1,2 million de copies de son album. Lors du sondage Sound of 2009 organisé par la BBC, Florence and the Machine arrive en troisième position[69].

En décembre 2011, "No light, No light" est élu "Song of the year" (chanson de l'année) par l'hebdomadaire américain Time magazine[70] qui a également attribué la deuxième place de l'album de l'année à Ceremonials[70].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du BRIT Award 2009 dans la catégorie Critics' Choice[12].
  • Troisième du Sound of 2009, un sondage organisé par la BBC au cours duquel un groupe de professionnels issus de tous les secteurs du monde de la musique votent pour le son qui va faire l'année 2009[69].
  • Florence and the Machine a remporté un MTV Video Music Award pour la meilleure direction artistique pour son clip "Dog Days Are Over" en septembre 2010.
  • Florence and the Machine a remporté deux NME awards pour la meilleure chanson avec "Shake It Out" et pour la meilleure chanteuse solo en février 2012.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Florence « Robot » Welch - chant, percussions (depuis 2007)
  • Isabella « Machine » Summers - claviers, chœurs (depuis 2007)
  • Robert Ackroyd - guitare solo (depuis 2007)
  • Tom Monger - harpe, xylophone, basse, chœurs (depuis 2007)
  • Cyrus Bayandor – basse (depuis 2018)
  • Aku Orraca-Tetteh – percussions, chœurs (depuis 2018)
  • Dionne Douglas – violon, chœurs (depuis 2018)
  • Hazel Mills – claviers, chœurs (depuis 2018)
  • Loren Humphrey – batterie (depuis 2018)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Kiss With A Fist (9 juin 2008) #51 du UK Singles Chart
  • Dog Days Are Over (1er décembre 2008) #89 du UK Singles Chart
  • You've Got The Love (5 janvier 2009) #158 du UK Singles Chart
  • Rabbit Heart (Raise It Up) (22 juin 2009)
  • Cosmic Love (5 juillet 2010)
  • What The Water Gave Me (23 août 2011)
  • Shake It Out (2 octobre 2011) #79 du Billboard Hot 100
  • No Light, No Light (18 novembre 2011)
  • Never Let Me Go (7 mars 2012)
  • Breath Of Life (14 mai 2012)
  • Spectrum (8 juin 2012)
  • Lover To Lover (4 décembre 2012)
  • I Come Apart (13 janvier 2013)
  • Over The Love (19 avril 2013)
  • What Kind Of Man (12 février 2015)
  • Ship To Wreck (9 avril 2015)
  • Sky Full Of Song (12 avril 2018)
  • Hunger (3 mai 2018)
  • Big God (21 juin 2018)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La chanson You've Got the Love est une reprise d'un single de Candi Staton sorti en 1986. L’interprétation est totalement différente de la version originale.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Zander Sharp, « A New British Invasion? », Time, (consulté le 7 mai 2013).
  2. a et b (en) « MTV Unplugged › Florence + The Machine », MTV Unplugged (consulté le 26 novembre 2012).
  3. (en) « How Big How Blue How Beautiful by Florence + The Machine: EW review », Entertainment Weekly (consulté le 5 mai 2016)
  4. (en) « Florence and the Machine – How Big, How Blue, How Beautiful », The 405 (consulté le 7 mai 2016)
  5. (en) « Critics' Picks: 10 Best Albums of 2011 », Billboard (consulté le 4 mai 2016).
  6. (en) Claire Suddath, « The Otherworldly Charms of Florence + the Machine », Time, (consulté le 26 novembre 2012).
  7. « Art-pop diva Florence Welch returns with a renewed love for loud guitars and soul vocals », Rolling Stone (consulté le 7 mai 2016)
  8. (en) « Top 5 Florence and the Machine songs », sur Redbull.
  9. (en) « Florence and the Machine », florenceandthemachine.net (consulté le 26 février 2010)
  10. (en) « Profile », sur BBC music.
  11. (en) Florence and the Machine bbc.co.uk. Consulté le 17 novembre 2011.
  12. a b c et d (en) Greg Cochrane, « Florence & The Machine win a Brit », sur BBC, (consulté le 14 décembre 2015)
  13. (en) Jody Rosen, « Ceremonials », sur Rolling Stone, (consulté en 17 novembrebre 2011).
  14. a b et c (en) John Dingwall, « Exclusive: Florence and The Machine star vows to turn heads at Brits », sur Daily Record, (consulté le 14 décembre 2015).
  15. (en) Patrick Hussey, « Interview: Florence & The Machine », sur Run Riot, (consulté le 14 décembre 2015).
  16. a b et c "Florence and the Machine" Timesonline.
  17. (en) « Total Request », Teen Vogue (consulté le 14 avril 2009)
  18. a b c d e f et g (en) Ian Youngs, « BBC Sound of 2009: Florence and the Machine », sur BBC News, (consulté le 14 décembre 2015)
  19. a b et c (en) Jessica Brinton, « Florence and the Machine: Wild at Heart », sur The Sunday Times, (consulté le 14 décembre 2015)
  20. (en) Sylvia Patterson, « Behind the success of Florence and the Machine », sur The Sunday Times, (consulté le 14 décembre 2015).
  21. (en) « A piece of my mind: Florence Welch of Florence and the Machine », sur The Herald, (consulté le 14 décembre 2015).
  22. (en) Sheryl Garratt, « Pop review: Florence and the Machine, Lungs », sur The Guardian, (consulté le 15 novembre 2011).
  23. (en) « INTERVIEW: Florence and the Machine », Yorkshire Evening Post, (consulté le 8 août 2009)
  24. (en) Paul Sexton, « Michael Jackson Extends U.K. Album Chart Run, Tinchy Stryder Notches Second Top Single », Billboard, (consulté le 10 août 2009)
  25. (en) « Heatseekers Albums – Week of July 25, 2009 », Billboard (consulté le 14 juin 2011).
  26. (en) « Florence + the Machine Album & Song Chart History – Heatseekers Albums », Billboard (consulté le 14 juin 2011).
  27. (en) Emily Tartanella, « Florence and the Machine: Lungs », PopMatters, (consulté le 12 août 2009).
  28. (en) « Wild Child The Movie Soundtrack Party Album: Various Artists », Amazon.com (consulté le 15 juin 2011).
  29. (en) « Jennifer's Body – Various Artists », AllMusic (consulté le 7 mars 2010).
  30. (en) « St. Trinian's II (The Legend of Fritton's Gold) – Original Soundtrack », AllMusic (consulté le 15 août 2011)
  31. (en) « "90210" Secrets and Lies (2008) – Soundtracks », Internet Movie Database (consulté le 15 août 2011).
  32. (en) John Young, « 'Community' recap: One semester down, one to go », Entertainment Weekly, (consulté le 15 juin 2011)
  33. (en) « "Saving Grace" Looks Like a Lesbian Attack to Me (2009) – Soundtracks », Internet Movie Database (consulté le 15 juin 2011).
  34. (en) Greg Cochrane, « Florence & The Machine win a Brit », Newsbeat, BBC, (consulté le 2 mai 2010)
  35. « Gossip Girl Music - Season 3 – Episode 14 », The CW (consulté le 14 juin 2011).
  36. (en) « Covert Affairs Music Guide », USA Network (consulté le 4 septembre 2010)
  37. (en) « Skins – Music in episode 8 », E4 (consulté le 15 juin 2011).
  38. (en) Cristin Maher, « What's That Song From the 'Eat Pray Love' Movie Trailer? », sur Spinner, (consulté le 14 juin 2011)
  39. (en) « Special Education », Fox Broadcasting Company (consulté le 15 juin 2011).
  40. (en) David Balls, « Florence and the Machine: 'Drumming Song' », Digital Spy (consulté le 6 mars 2009).
  41. (en) Jim Pusey, « Florence and The Machine – You've Got The Love (Island) », DailyMusicGuide, (consulté le 7 mars 2010).
  42. (en) Adam Bychawski, « Neil Young and Blur confirmed for Glastonbury », sur NME, (consulté le 14 décembre 2015).
  43. (en) John Dingwall, « Exclusive: The Saturdays join bill for T in the Park », sur Daily Record, (consulté le 14 décembre 2015).
  44. (en) Bernadette McNulty, « Concerts for Teenage Cancer Trust at the Royal Albert Hall, March 24-29 », sur The Telegraph, (consulté le 14 décembre 2015).
  45. (en) Adam Bychawski, « Blur sign-up Klaxons and Florence And The Machine for Manchester », sur NME, (consulté le 14 décembre 2015).
  46. (en) « 'Cosmic Love' – The Video », Florence and the Machine's official website, (consulté le 22 mai 2010).
  47. (en) « Grey's Anatomy – Music Lounge », American Broadcasting Company (consulté le 8 septembre 2010)
  48. (en) « "The Vampire Diaries" Bloodlines (2010) – Soundtracks », Internet Movie Database (consulté le 14 juin 2011)
  49. (en) « V – Music Lounge », American Broadcasting Company (consulté le 15 juin 2011).
  50. (en) « Nikita Music | Season 1 – Episode 17 », The CW (consulté le 14 juin 2011).
  51. (en) « "So You Think You Can Dance" Top Nine Perform (2010) – Soundtracks », Internet Movie Database (consulté le 15 juin 2011)
  52. Épisode Panic Roommate, quatorzième épisode de la quatrième saison de la série Gossip Girl. Diffusé pour la première fois le 7 février 2011 sur le réseau The CW..
  53. (en) Trevor Kelley, « Official reveal of the Eclipse soundtrack », Myspace, (consulté le 12 mai 2010)
  54. Raphaël Bosse-Platière, « Florence and The Machine en concert au Zénith », sur Le Figaro, (consulté le 14 décembre 2015).
  55. Morgane Giuliani, « VIDÉO - Florence and the Machine dévoile un clip mystique pour "Delilah" », sur RTL2, (consulté le 13 décembre 2015).
  56. (en) Florence Welch, « The Odyssey », sur Site officiel, (consulté le 2 mai 2016).
  57. « 58th Annual GRAMMY Awards Nominees », sur Grammy.com (consulté le 7 décembre 2015)
  58. (en) « Final Fantasy XV's Theme Song Is Stand By Me – Siliconera », sur Siliconera (consulté le 31 mars 2016)
  59. (en) « Interview: A Chat with Nathan Willet from Cold War Kids », (consulté le 27 mai 2017)
  60. (en) « Florence Welch on alcohol, new music and her search for serenity », (consulté le 27 mai 2017).
  61. Stéphane, « Florence + The Machine revient bientôt avec un nouvel album », sur live-arena.com, (consulté le 27 avril 2018).
  62. « "Hunger", le nouveau single de Florence + The Machine », sur ladepeche.fr, (consulté le 4 mai 2018).
  63. Angèle Chatelier, « Florence & The Machine dévoilent « Big God », nouvel extrait de leur album à venir », sur ouifm.fr, (consulté le 23 juin 2018).
  64. a et b Yohann RUELLE, « "Miss Peregrine" : Florence + The Machine chante Wish That You Were Here pour la BO du film », sur www.chartsinfrance.net, (consulté le 8 août 2017)
  65. a b et c Nadia N, « FatM dévoile trois chansons pour la BO de Final Fantasy », sur Virgin Radio, (consulté le 8 août 2017).
  66. Marion Dewitte, « Mode : Florence Welch a inspiré la collection automne-hiver 2011 de Gucci ! », sur Public, (consulté le 14 décembre 2015).
  67. « Florence Welch, nouvelle ambassadrice de Gucci joaillerie et horlogerie », sur Le Point, (consulté le 8 mars 2016).
  68. Louise Pétrouchka, « Florence Welch, la chanteuse de Florence + The Machine, va sortir un livre ! », sur Madmoizelle.com, (consulté le 7 avril 2018).
  69. a et b (en) « BBC Sound of 2009: Florence and the Machine », sur BBC News, (consulté le 14 décembre 2015)
  70. a et b (en) Claire Suddath, « Top 10 Songs », sur Time (magazine), (consulté le 16 décembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :