Final Fantasy VII Remake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Final Fantasy VII Remake
Image illustrative de l'article Final Fantasy VII Remake

Éditeur Square Enix
Développeur Square Enix Business Division 1
Concepteur Yoshinori Kitase (réalisateur, scénariste)
Tetsuya Nomura (créateur des personnages)
Kazushige Nojima (scénariste, event planner)
Yusuke Naora (directeur artistique)
Musique Nobuo Uematsu
Masashi Hamauzu
Mitsuto Suzuki

Début du projet 2014[1][source insuffisante]
Date de sortie
Genre Action-RPG
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation 4
Langue Multilingue

Moteur Unreal Engine 4[2]

Final Fantasy VII Remake, parfois abrégé en FF7 ou FFVII et selon le cas avec la mention Remake, est un jeu vidéo développé par Square Enix Business Division 1 et édité par Square Enix. Il s'agit du remake du jeu Final Fantasy VII sorti sur PlayStation et PC en 1997. Après avoir présenté une démo technique du jeu pour promouvoir la puissance de la PlayStation 3 à l'E3 2005[3], Square Enix réfute à de nombreuses reprises tout projet de remake, mais en annonce finalement un sur PlayStation 4 lors de l'Electronic Entertainment Expo 2015 le 15 juin 2015, pendant la conférence du constructeur Sony. Le jeu est développé au format épisodique[4], et la première partie est sortie le 10 avril 2020.

L'histoire prend place dans la métropole cyberpunk et dystopique[5] de Midgar, les joueurs prennent le contrôle du mercenaire Cloud Strife tandis que lui et un groupe éco-terroriste connu sous le nom d'AVALANCHE s'opposent à la Shinra Electric Power Company, une puissante entreprise, qui utilise l'essence de la vie de la planète (mako) comme source d'énergie.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Cloud Strife est un ancien membre des SOLDAT, guerriers d'élite de la Shinra Electric Power Company. Cette dernière utilise la mako, énergie spirituelle de la planète, récoltée par d'énormes réacteurs, pour alimenter la métropole de Midgar et ainsi développer une technologie de pointe. Désillusionné par la Shinra, Cloud devient mercenaire, et à la demande de son amie d'enfance Tifa Lockheart, accepte une mission pour AVALANCHE, une organisation éco-terroriste, dirigée par Barret Wallace, qui pense qu'une récolte excessive d'énergie mako provoquera une catastrophe environnementale. Ils effectuent un raid sur l’un des réacteurs Mako, mais les dégâts sont bien plus supérieurs à ceux estimés.

Au même moment, Cloud est hanté par les souvenirs de Sephiroth, un ancien membre énigmatique des SOLDAT, qui lui ravivent une scène de désolation où Nibelheim, sa ville d'origine, est rongée par les flammes. Après avoir repris ses esprits, il fait la rencontre d'une marchande de fleur, Aeris Gainsborough. Il la perd de vue suite à l'apparition de mystérieuses entités ressemblant à des fantômes.

Bien que Cloud ait l'intention de quitter AVALANCHE après avoir reçu son salaire, ces mystérieuses entités décident de réapparaître et il se fait recruter d'urgence pour un autre bombardement de réacteur, qui ne se passe pas comme prévu. Le groupe se retrouve piégé par la Shinra et suite à l'explosion du réacteur, Cloud chute et se retrouvent bien plus bas dans les niveaux inférieurs de Midgar, sur un sol d'une église, tapis de fleurs, lui ayant sauvé la vie. Là, il y retrouve Aerith, et accepte de la protéger des Turks, une unité spéciale de la Shinra qui a ordre de la capturer. Après l’avoir défendue de ses ravisseurs, Cloud, guidé par cette dernière, tente de rejoindre le repère d'AVALANCHE, au bidonville du secteur 7.

Sur le chemin du retour, ils voient Tifa qui décide de s'infiltrer au Wall Market, une ville fortifiée sans loi, et, apprennent qu'elle essaie d'obtenir des informations de la part de Don Corneo, le chef de la ville. Corneo révèle que la Shinra prévoit de faire s'effondrer un morceau de la plaque située au dessus des bidonvilles du secteur 7 pour se venger de la destruction par AVALANCHE des réacteurs Mako. Cloud, Tifa et Barret n'arrivent pas à arrêter le plan de la Shinra à temps et tout s'écroule. Grâce à Aerith, la plupart de la population est en mesure d'évacuer à temps, mais elle est capturée par les Turks, et se retrouve prisonnière de la Shinra. La mère, que l'on apprend adoptive d'Aerith, leur révèle qu'elle est ce que la Shinra appelle une "Ancienne", dernière descendante des premiers habitants ayant peuplé la planète.

Voulant venir en aide aux rescapés du secteur 7, et dans l'attente de pouvoir secourir Aerith; Cloud, Tifa et Barret découvrent un laboratoire de recherche souterrain de la Shinra. Horrifiés par les expériences qu'ils trouvent à l'intérieur, ils infiltrent le siège de la Shinra et sauvent Aerith avant qu'elle ne subisse le même sort. Aerith révèle qu'elle est en effet, la dernière descendante des Anciens, connu sous le nom originel des Cetras, une race de précurseurs presque éteinte qui résiderait dans une "Terre Promise", terre que la Shinra convoite en raison de ses réserves illimitées d'énergie mako. Le groupe rencontre également une créature parlante, Red XIII, cobaye des expérimentations d'Hojo, le directeur du département scientifique de la Shinra. Il explique que les mystérieuses entités ressemblant à des fantômes rencontrées par le groupe s'appellent des Fileurs. Ils existent pour garantir, que le cours du destin (supposé être les événements du jeu original) ne soit pas modifié, en corrigeant tout écart par rapport à ce dernier. Pendant ce temps, Sephiroth infiltre la Shinra, et apparait aux yeux de Cloud, ainsi qu'aux autres membres du groupe (ce qui n'était pas le cas lors de ses précédentes apparitions), leur barre la route permettant à Hojo de ralentir la progression de leur ascension et de récolter des données pour ses recherches. Sephiroth en profiter pour voler une entité connue sous le nom de Jenova, (qu'il appelle "Mère") connu sous le nom de "fléau venu du ciel". Cloud est de plus en plus sujet à de violentes "migraines", révélant des visions qu'ils n'arrivent pas à déchiffrer pour la plupart.

Dans une confrontation au sommet du siège de la Shinra, Sephiroth assassine le président Shinra et empale également Barret, un fileur s'empresse de le sauver, tandis que le groupe se retrouve à combattre une apparition/illusion de Jenova. Avec la mort du président Shinra, son fils Rufus prend le contrôle de l'entreprise et combat brièvement Cloud, mais est vaincu. Cloud et ses alliés fuient la scène via l'autoroute de Midgar, mais trouvent Sephiroth qui les attend à la fin. Sephiroth défie Cloud, ouvrant un portail vers une autre dimension. Aerith arrête Cloud avant qu'il ne s'y lance, déclarant qu'ils changeront de destin s'ils continuent. Le groupe décide de s'y aventurer et combattent le fileur héraut, une entité formée par un amalgame de fileurs. Pendant ce temps, dans ce qui semble être une chronologie alternative également engloutie par les fileurs, le personnage de Zack Fair, combat une armée des troupes de la Shinra, déterminé à le tuer.

Alors que le combat avec le fileur héraut s'achève, Sephiroth devient leur nouvel opposant, saisissant apparemment les restes du pouvoir du Fileur. Alors que Cloud semble être sur le point de l'emporter, Sephiroth les transporte tous les deux dans un univers métaphysique qu'il nomme les "confins du monde". Sephiroth demande l'aide de Cloud afin de défier le joug du destin ensemble. Cloud refuse et combat Sephiroth, mais il ne fait pas le poids face à lui seul et est vaincu, bien que Sephiroth l'épargne avant de partir, déclarant de façon énigmatique qu'il lui reste "sept secondes avant l'apocalypse, qu'il lui reste du temps, et que l'avenir ne dépend que de lui".

Pendant ce temps, dans la chronologie alternative, Zack triomphe des forces de la Shinra. Après le retour de Cloud dans son groupe, ils conviennent que Sephiroth est une plus grande menace pour la planète que la Shinra, et s'engagent à le poursuivre. Cependant, alors que le groupe quitte Midgar, Aerith croise la réalité de Zack, et exprime sa préoccupation quant à leur avenir désormais incertain.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Final Fantasy VII Remake raconte en partie l'histoire de Final Fantasy VII. Les joueurs contrôlent Cloud Strife, un ancien soldat de la Shinra devenu mercenaire et qui a rejoint le groupe éco-terroriste AVALANCHE afin de combattre cette puissante organisation, qui draine l'énergie vitale de la planète, la Mako.

Comme le jeu original, l'existence des matérias qui s’équipent sur les armes et armures permettent aux personnages d’accéder à des magies ou à certaines compétences, mais également à des invocations.

Les mécanismes d'exploration et de combat se déroulent tous les deux en temps réel[6]. Le jeu propose un système de barres d'ATB (Active Time Battle) modifié par rapport à l'original, qui se remplit progressivement. Une fois qu'elle est remplie, le joueur peut arrêter l'action et utiliser des capacités spéciales telles que la magie, des objets et des compétences propres à chaque personnage. Une jauge de points de magie (MP) peut arriver à une étape dite de Transcendance qui permet aux personnages d'effectuer des attaques spéciales et plus puissantes une fois chargées.

Développement[modifier | modifier le code]

Rumeurs et démentis[modifier | modifier le code]

Les premières rumeurs pour un remake de Final Fantasy VII datent de l'annonce du film Final Fantasy VII: Advent Children au Tokyo Game Show de 2003 et, bien que démenties par Square Enix, continuent de plus belle lors de l'annonce du projet Compilation of Final Fantasy VII[7]. Cependant, lors de l'E3 de 2005, Square Enix présente une vidéo recréant l'ouverture de Final Fantasy VII avec les capacités de la PlayStation 3, mais réfute toute idée de remake[8]. De nombreux fans et critiques spéculent sur la sortie prochaine d’un Final Fantasy VII refait, notamment Electronic Gaming Monthly qui annonce lors de l'E3 2006 une sortie pour 2007[9],[10], ce que Yoichi Wada, président de Square Enix, dément aussitôt, affirmant que la vidéo n'avait pas d'autre but qu'être une démonstration technique[11],[10].

Par la suite, de nombreux employés de Square Enix s'expriment sur le sujet, pour confirmer leur intérêt de travailler sur un Final Fantasy VII et démentir tout projet de remake[7],[12]. Lors d'une interview en 2014, Yoshinori Kitase déclare qu'un remake demanderait sans doute au moins 10 ans de travail[13], car réaliser les graphismes prend énormément de temps, raison pour laquelle Final Fantasy XIII est plus linéaire que les épisodes précédents[14]. Motomu Toriyama soulève le même problème de coût de développement pour recréer fidèlement les villes de Final Fantasy VII, bien que ce soit le jeu qu'il ait le plus envie de refaire[7]. Cependant, en mars 2010, Yoichi Wada affirme qu'ils vont explorer la possibilité d'un remake, au vu des très nombreuses requêtes de fans[15],[16], mais il se rétracte en juin 2012, déclarant qu'il ne ferait un remake que si Square Enix parvient à réaliser un nouvel épisode qui dépasse la qualité du septième, expliquant que réaliser un remake maintenant signerait la fin de la série[17],[7].

Final Fantasy VII reste malgré tout un des jeux dont le remake est le plus souhaité, aussi bien par les fans comme confirmé par Square Enix, que par les médias. Un sondage de Sony en mars 2014 sur 10 000 Japonais donne Final Fantasy VII comme remake le plus attendu[18], pour GamesRadar, un remake serait idéal après le moindre succès des épisodes subséquents, et étant donné l'énorme succès critique et commercial du septième[7],[19].

Annonce[modifier | modifier le code]

Le 15 juin 2015, la conférence de Sony à l'Electronic Entertainment Expo 2015 crée le buzz en dévoilant la bande-annonce d'un remake confirmé pour FF7[20]. Cette annonce est tellement acclamée qu'elle permet aux actions de Square Enix d'atteindre leur plus haut niveau depuis novembre 2008[21]. Tetsuya Nomura déclare que le développement de ce remake a commencé depuis qu'il a arrêté de travailler sur Final Fantasy XV, soit depuis environ septembre 2014, et qu'il n'y a aucun lien avec l'annonce du portage de la version PC sur PS4[22],[1]. Une date de sortie officielle n'a pas été annoncée, mais des rumeurs annoncent le jeu pour 2017, pour les 20 ans du jeu original[1].

Nomura explique également que son équipe a pensé à développer un remake à plusieurs reprises, mais qu'ils ne se sont décidés à le faire qu'afin de promouvoir la PlayStation 4 au Japon et parce que l'équipe ayant travaillé sur le jeu original vieillit et ne souhaite pas qu'un tel projet se fasse sans eux[22],[23].

En décembre 2015, à l'occasion du PlayStation Experience, Square Enix annonce que ce remake sera proposé en plusieurs parties pour être en mesure de proposer une aventure complète dans les temps[réf. à confirmer][24]. Il est également confirmé que le studio CyberConnect2 est chargé du développement du jeu sous la tutelle de Square Enix[réf. à confirmer][24]. En mai 2017, Square Enix annonce que le jeu est désormais principalement développé en interne, avec Naoki Hamaguchi comme nouveau chef de projet[25].

Le 9 mai 2019, en conclusion d'une conférence State of Play de Sony, une séquence de une minute tirée du développement du jeu est diffusée[26], annonçant également un complément d'information en juin 2019 à l'E3. La date de sortie est annoncée pour le 3 mars 2020 durant un concert avant la conférence de Square Enix, lors de cette conférence du gameplay est à nouveau dévoilé[27].

Le 14 janvier 2020, Square Enix annonce le report du jeu au 10 avril 2020[28]. Le 2 mars 2020, une démo est disponible sur le PlayStation Store qui couvre l'intro du jeu lorsque le groupe AVALANCHE alors composé de Cloud Strife, Barret Wallace, Jessie, Biggs et Wedge, effectue un raid sur le réacteur Mako numéro 1 de la Shinra[29].

Nouveautés[modifier | modifier le code]

Reconnaissant que les graphismes et le système du jeu original ont vieilli, Tetsuya Nomura réfute l'idée d'une simple remise à jour graphique et déclare au magazine Famitsu qu'il ne s'agirait pas d'un simple remaster. [...] Si nous nous contentions d'embellir les graphismes pour les consoles actuelles, je ne pense pas que ce jeu surpasserait le précédent[30].. Il a renchéri en ajoutant lors d'une interview à Dengeki Online que Nous n'avons pas encore montré de gameplay, mais comme nous sommes en train de le mettre un peu à jour, vous pouvez vous attendre à des modifications[30].. Les éléments comiques du jeu seront conservés[31],[23] et de nouveaux éléments d'intrigue au niveau du scénario pourraient être ajoutés[30]

Casting[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Personnage Doublage
Drapeau : France Français Drapeau : Japon Japonais
Cloud Strife (21 ans)
Cloud Strife (14 ans)
Tanguy Goasdoué
Gabriel Bismuth
Takahiro Sakurai
Yukihiro Aizawa
Tifa Lockhart (20 ans)
Tifa Lockhart (8/13 ans)
Jessica Barrier Ayumi Itō
Ayaka Mitsumoto
Aeris Gainsborough (22 ans)
Aeris Gainsborough (7 ans)
Céline Melloul
Leslie Lipkins
Māya Sakamoto
Chihiro Tanaka
Barret Wallace Frédéric Souterelle Masahiro Kobayashi
Rouge XIII Fabrice Fara Kappei Yamaguchi
Sephiroth Bruno Choël Toshiyuki Morikawa
Zack Fair Fabrice Josso Ken'ichi Suzumura
Biggs Benjamin Gasquet Shūhei Sakaguchi (en)
Wedge Mathias Casartelli Takayuki Asai
Jessie Marie Chevalot Satomi Moriya
Président Shinra Bernard Métraux Genzō Wakayama (en)
Professeur Hojo Arnaud Arbessier Shigeru Chiba
Heidegger Gabriel Le Doze Katsumi Chō (en)
Reeve Tuesti Frédéric Popovic Banjō Ginga
Scarlet Marie Zidi Masako Katsuki
Palmer Gérard Boucaron Naoki Tatsuta
Rufus Shinra Bertrand Nadler Tōru Ōkawa (en)
Tseng Stéphane Fourreau Junichi Suwabe
Reno Jérémy Prévost Keiji Fujiwara
Rude Bruno Magne Taiten Kusunoki (en)
Don Corneo Patrice Melennec Yōhei Tadano (en)
  • Andrea Rhodea (Andy) : Jean-Alain Velardo
  • Madame M : Sabrina Marchese
  • Chocobo Sam : Pascal Casanova
  • Roche : David Krüger
  • Scotch : Serge Thiriet
  • Kotch : Pierre Alam
  • Leslie Kyle : Martin Faliu
  • Elmyra Gainsborough : Maïté Monceau
  • Claudia Strife : Jessie Lambotte
  • Marlene Wallace : Adeline Chetail
  • Johnny : Grégory Laisne
  • Kyrie Canaan : Isabelle Volpé
  • Marle : Coco Noël
  • Mireille : Laura Zichy
  • Wymar : Gilduin Tissier
  • Narjin : Eric Guimbault
  • Gwen : Olivia Dutron
  • Katie : Mélanie Bourlé
  • Maman de Jessie : Nathalie Homs
  • Maire Domino : Frédéric Cerdal
  • Maire Député Hart : Denis Boileau
  • Beck : Pierre-Alain de Garrigues
  • Burke : Antoine Schoumsky
  • Butch : Stéphane Roux
  • Betty : Fily Keita
  • Oates : Emmylou Homs
  • Jules : Nicolas Djermag
  • Jay : Cédric Ingard
  • Ronnie : Bastien Bourlé
  • Chadley : Benjamin Bollen
  • Madame Folia : Anne Massoteau
  • Sarah : Clara Soates
  • Moggie : Fanny Bloc

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Game Informer (US) 8,75/10[32]
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 8/10[33]
Gamekult (FR) 8/10[34]
GameSpot (US) 10/10[35]
GamesRadar+ (US) 4,5/5[36]
IGN (US) 8/10[37]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[38]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Romain Mahut, « Final Fantasy VII Remake : Tetsuya Nomura répond à nos questions », sur gameblog.fr, .
  2. « Final Fantasy VII Remake utilise l'Unreal Engine 4 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 7 décembre 2015).
  3. (en) « Final Fantasy VII Technical Demo », E3 2005
  4. (en) « Each Part of Final Fantasy VII Remake Will Be The Size of a Standalone Final Fantasy », sur WWG (consulté le 19 juin 2019)
  5. (en) Andrew Webster, « Redesigning Midgar, Final Fantasy VII Remake’s gritty cyberpunk metropolis », sur The Verge, (consulté le 23 avril 2020)
  6. (en) « Final Fantasy VII Remake's Kitase Discusses Game's Battle System in Video », sur Anime News Network (consulté le 23 avril 2020)
  7. a b c d et e (en) Ryan_Winterhalter, « The truth about the Final Fantasy VII remake », sur Gamesradar,
  8. (en) Jason Allen, « E3 2005: Eyes-on the Final Fantasy VII Tech Demo », sur ign.com,
  9. (en) Rédaction de Electronic Gaming Monthly, Electronic Gaming Monthly n°204, juin 2006, Ziff Davis Media, , 76 p.
  10. a et b (en) Jeremy Dunham, « Square Enix responds to PS3 FF7 rumors », sur ign.com,
  11. (en) James Orry, « Final Fantasy VII remake isn't happening », VideoGamer,
  12. (en) Brian Ashcraft, « FFXIII Director Wants To Remake Final Fantasy VII », sur Kotaku, (consulté le 20 juin 2015)
  13. (en) Sinan Kubba, « Square Enix producer Kitase on Lightning Returns reviews, HD remasters, and that FF7 tech demo », sur engadget.com, .
  14. (en) Kris Pigna, « FFVII Remake 'Looking Pretty Unrealistic' », sur 1UP.com,
  15. (en) Spencer, « Yoichi Wada On Final Fantasy XIII’s US Launch », sur Siliconera, (consulté le 20 juin 2015)
  16. (en) Mike Schramm, « Square Enix CEO: We're 'going to explore the possibility' of Final Fantasy VII remake », sur Engadget, (consulté le 20 juin 2015)
  17. http://www.ign.com/articles/2012/06/26/square-enix-reveals-conditions-for-final-fantasy-vii-remake
  18. (en) Sal Romano, « 10,000 Japanese users surveyed in list of most popular PlayStation games », sur Gematsu, (consulté le 20 juin 2015)
  19. Voir la partie accueil de l'article Final Fantasy VII
  20. (en) Jason Schreier, « Final Fantasy VII Remake Announced For PS4, Other Platforms [UPDATE] », sur Kotaku, .
  21. (en) Pavel Alpeyev et Grace Huang, « Square Enix Wins Cheers, Share Gain on Final Fantasy Trailer »,
  22. a et b (en) Martin Robinson, « Final Fantasy 7 remake was underway before the PS4 PC port was announced », sur Eurogamer, (consulté le 20 juin 2015)
  23. a et b (en) Mat Smith, « 'Final Fantasy VII': The challenge of remaking a classic », sur Engadget,
  24. a et b Bastien Péan, « FFVII Remake : un jeu en plusieurs parties », sur ffring.com, (consulté le 7 décembre 2015)
  25. « Final Fantasy VII Remake, nouveau directeur, nouvelles équipes », sur jeuxvideo.com, (consulté le 3 juin 2016).
  26. PlayStation, « State of Play - May 9, 2019 | PlayStation », (consulté le 10 mai 2019)
  27. « E3 2019 : Final Fantasy VII Remake sortira en mars 2020 », sur jeuxvideo.com, (consulté le 10 juin 2019).
  28. « Final Fantasy 7 Remake : la sortie est repoussée au 10 avril 2020 », sur jeuxvideo.com, (consulté le 14 janvier 2020).
  29. « Final Fantasy 7 Remake : la démo est disponible sur le PlayStation Store », sur jeuxvideo.com, (consulté le 4 mars 2020)
  30. a b et c (en) Brian Ashcraft, « The Final Fantasy VII Remake Won't Be Exactly the Same », sur Kotaku, .
  31. (en) Shabana Arif, « Final Fantasy 7 director says “Please look forward” to cross-dressing Cloud in the gritty remake », sur VG247,
  32. (en) Joe Jaba, « Final Fantasy VII Remake Review — Old Friends And New Life », sur Game Informer, (consulté le 6 avril 2020)
  33. Thomas Pillon, « TEST de Final Fantasy VII Remake : Ceux qui l'aiment prendront le train », sur Gameblog, (consulté le 6 avril 2020)
  34. Puyo, « FINAL FANTASY 7 REMAKE, UN SACRÉ MORCEAU », sur Gamekult, (consulté le 6 avril 2020)
  35. (en-US) Tamoor Hussain, « Final Fantasy 7 Remake Review - Count On Cloud », sur GameSpot, (consulté le 6 avril 2020)
  36. (en) Heather Wald, « FINAL FANTASY 7 REMAKE REVIEW: "A LOVING REIMAGINING OF THE ORIGINAL THAT DELIVERS A NEW EXPERIENCE THAT'S WHOLLY ITS OWN" », sur GamesRadar+, (consulté le 6 avril 2020)
  37. (en) Tom Marks, « Final Fantasy 7 Remake Review », sur IGN, (consulté le 6 avril 2020)
  38. Anagund, « Final Fantasy VII Remake : La nouvelle vision de l'aventure nous a subjugués ! », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 6 avril 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]