Final Fantasy XIV: Heavensward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Final Fantasy XIV
Heavensward
Image illustrative de l'article Final Fantasy XIV: Heavensward

Éditeur Square Enix
Développeur Square Enix Business Division 5

Date de sortie
Genre MMORPG
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

Final Fantasy XIV: Heavensward (ファイナルファンタジーXIV: 蒼天のイシュガルド, Final Fantasy XIV: Sōten no Ishugarudo, littéralement Les Paradis bleus d'Ishgard) est un jeu vidéo de type MMORPG développé par Square Enix Business Division 5 et édité par Square Enix, sorti en 2015 sur Windows, Mac, PlayStation 3 et PlayStation 4.

Il s'agit de la première extension de Final Fantasy XIV: A Realm Reborn.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le système du jeu et la structure des quêtes est globalement la même que celle du jeu de base. Comme dans beaucoup de MMORPG, les joueurs interagissent entre eux dans un monde qui répond à leurs actions. Le plus grand changement dans le système de combat est le niveau maximum a atteindre, non plus le niveau 50 mais 60. Ceci permet d'apprendre 5 nouvelles habilités dans chaque classe de combat, ce qui va nettement modifié le rythme du combat. Trois nouveaux ont été ajoutés ; le tank des abysses ; le chevalier noir, le combattant à l'arme à feu, le machiniste et le soigneur qui utilise la puissance des étoiles, l'astromancien. Ces jobs sont disponibles à partir du niveau 30 avec leur propres quêtes de jobs liés aux nouveaux réglages.

Accueil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Pete Davison, « Final Fantasy XIV: Heavensward Review », Gamespot, (consulté le 27 janvier 2017)
  2. (en) Leif Johnson, « Final Fantasy XIV: Heavensward Review », IGN, (consulté le 27 janvier 2017)