Final Fantasy XIV: Stormblood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Final Fantasy XIV
Stormblood
Image illustrative de l'article Final Fantasy XIV: Stormblood

Éditeur Square Enix
Développeur Square Enix

Date de sortie
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

Final Fantasy XIV: Stormblood (ファイナルファンタジーXIV: 紅蓮のリベレーター) est un jeu vidéo développé et édité par Square Enix, sorti en 2017 sur Windows, Mac et PlayStation 4. Il s'agit de la seconde extension de Final Fantasy XIV: A Realm Reborn, sortie deux ans après la première extension Heavensward et cinq ans après la refonte de la version de base A Realm Reborn. Elle marque la fin du service sur Playstation 3[1].

L'histoire de Stormblood se concentre sur la libération des cités d'Ala Mhigo et de Doma, occupées par l'empire Garlemaldais, suite à la reprise du mur de Baelsar par l'alliance Eorzéenne. Les joueurs joindront leur force aux groupes de résistance locaux et devront faire face aux forces locales garlemaldaises dirigées par le legatus Zenos yae Galvus, fils de l'empereur et antagoniste principal de cette extension. Les joueurs exploreront les régions de Gyr Abania, région voisine de Sombrelinceul, et partiront également à l'extrême est d'Hydaelyn, en Othard. Cette dernière comprend une nouvelle capitale : Kugane. Chacune de ces régions comprennent trois nouvelles zones à explorer. L'extension propose également deux nouvelles classes spécialisées : le mage rouge et le samouraï, de nouvelles instances, une nouvelle limite de niveau et de nouveaux raids.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Désormais les joueurs peuvent aller jusqu'au niveau 70, la taille de leur inventaire a été augmenté et le nombre de meubles par habitation a été doublé. Les nouvelles zones de jeux sont à peu près aussi grande que celles d'Heavensward avec différentes inspirations, la cité de Kugane est inspirée des villes féodales japonaises, les steppes d'Azim de la culture mongole, Gyr Abania de la culture indienne, etc. Il est également possible de voler dans ces nouvelles zones, comme dans Heavensward, après avoir rempli certaines conditions[2].

Refonte du système de jeu[modifier | modifier le code]

Le système de jeu de Stormblood a été en parti repensé pour une meilleure prise en main. Certains anciens sorts ont été soit supprimés, soit modifiés et de nouveaux sorts et passifs ont été ajoutés. Le système de talents partageables entre toutes les classes a été supprimé et remplacé par un système d'actions de rôle : les classes de tank partagent les mêmes compétences, même chose pour les soigneurs, les classes de dégât au corps à corps, les classes de dégât à distance et les classes de soutien. Dix actions sont possibles pour chaque rôle mais seulement cinq sont utilisables à la fois.

Autre ajout, celle des jauges de job, ces dernières ont été créées pour permettre une meilleure visibilité durant les combats et ont également une apparence différente selon les jobs. Concernant les caractéristiques : la parade et la précision ont été supprimées et remplacées par la ténacité et le toucher direct. Quant à la piété, elle n'est plus utilisable que par les soigneurs[3].

Le mode joueur contre joueur a également été modifié, l'accès à ce mode est désormais disponible dès le niveau 30, de plus les statistiques sont maintenant prédéfinies et fixes en fonction du rôles du joueur et l'équipement n'a plus aucune influence hormis celle de l'esthétisme. Ce mode a également une interface qui lui est propre.

Nouveaux jobs[modifier | modifier le code]

Deux jobs ont été ajoutés à la sortie de l'extension : le samouraï et le mage rouge. Tous deux étant des classes à dégâts qui débutent au niveau 50 dans la cité d'Ul'dah, ils nécessitent d'avoir l'extension Stormblood ainsi que d'avoir déjà un autre job de niveau 50.

Les samouraïs[modifier | modifier le code]

Les samouraïs sont des combattants issus du pays insulaire d'Hingashi. Durant les guerres intestines qui opposèrent les différents seigneurs de ce pays, les samouraïs ont émergé. Ce sont des combattants de types dégâts au corps-à-corps maniant le katana. Leur style de jeu est basé sur l'obtention de marques appelées Setsu, Getsu et Ka à la suite d'utilisation de certaines techniques d'armes. En fonction de leur nombre, l'aptitude utilisable changera, Iaijutsu sera remplacé par Higanbana, Tenka Goken ou Midare Setsugekka pour respectivement une marque, deux marques ou trois marques débloquées. Combiné à cela, une jauge de Kenki se remplira à mesure que vous utiliserez des techniques d'arme et vous permettra également d'utiliser de puissantes aptitudes.[4]

Les mages rouges[modifier | modifier le code]

Les mages rouges sont nés de l'hybridation de la magie noire et de la magie blanche. À la fin de la 5ème ère astrale, des mages blancs et des mages noirs suivirent la trajectoire d'une comète et trouvèrent refuge dans les montagnes de Gyr Abania pou échapper aux déluges du sixième fléau. Auparavant ennemis, ils mirent leur différend de côté pour combiner leur connaissance et créer le mage rouge. Ils lui associèrent également une arme emblématique, la rapière. Le système de jeu du mage rouge repose sur une alternance de sorts faisant augmenter une barre de mana blanche et une barre de mana noire tout en restant à un bon équilibre entre les deux. Passé un certain niveau pour les deux types de mana, le mage rouge passera par une phase de combo de dégâts au corps-à-corps. Son arme marque bien la différence entre les deux phases en passant d'une forme de bâton pour les sorts en rapières pour les techniques au corps-à-corps. Autre spécificité de son style de jeu, à chaque sort lancé, le suivant sera instantané, peu importe son temps de lancement.[5]

Exploration aquatique[modifier | modifier le code]

Désormais les joueurs pourront nager dans les rivières, lacs et mers et même explorer les fonds marins de certaines zones telles que la Mer de Rubis et Les Lacs. Les montures volantes y sont utilisables et les métiers de récolte peuvent également y trouver des ressources. D'anciennes zones ont partiellement été refaites comme la partie est de la Noscea orientale.[6]

Accueil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Final Fantasy XIV : Le producteur annonce la fin du jeu sur PS3 », melty,‎ (lire en ligne)
  2. SQUARE ENIX Ltd., « Notes de mise à jour 4.0 | FINAL FANTASY XIV : The Lodestone », sur FINAL FANTASY XIV : The Lodestone (consulté le 1er décembre 2017)
  3. « Final Fantasy XIV chamboule son système de combat », Final Fantasy XIV Online, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  4. SQUARE ENIX Ltd., « FINAL FANTASY XIV - Guide de job : Samouraï », sur FINAL FANTASY XIV (consulté le 13 décembre 2017)
  5. SQUARE ENIX Ltd., « FINAL FANTASY XIV - Guide de job : Mage rouge », sur FINAL FANTASY XIV (consulté le 13 décembre 2017)
  6. SQUARE ENIX Ltd., « FINAL FANTASY : Stormblood », sur FINAL FANTASY XIV (consulté le 25 décembre 2017)
  7. (en) Leif Johnson, « Final Fantasy XIV: Stormblood Review », IGN,
  8. « Test Final Fantasy XIV : Stormblood - L'extension par excellence ? sur PC », Jeuxvideo.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  9. « Test - Avec Stormblood, Final Fantasy XIV monte d'un niveau », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ 2017-07-11cest15:58:00+0200 (lire en ligne)