Jean-Claude Raynaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Claude Raynaud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (83 ans)
MazametVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Maîtres

Jean-Claude Raynaud est un organiste et professeur d'harmonie né le à Mazamet (Tarn).

Biographie[modifier | modifier le code]

Remarqué par l'organiste Marcel Dupré à l'âge de 6 ans, Jean-Claude Raynaud entre au Conservatoire de Paris en 1950, où il obtient 5 premiers prix (harmonie, contrepoint, fugue (son professeur est Noël Gallon[1]), accompagnement au piano, orgue et improvisation).

Chef de chant à l'Opéra de Paris de 1965 à 1972[2], professeur de contrepoint au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 1972 à 1977, il succède à Henri Challan en tant que professeur d'harmonie de 1972 à 2002. On compte parmi ses élèves Pierre Pincemaille[3], Henri-Franck Beaupérin, Olivier Latry, Emmanuelle Haïm[4],[5], Antoine Hervé, Olivier Willemin[6], Paul Goussot[7].

Il a été organiste titulaire de l’église Réformée de l'Annonciation à Paris, où il a inauguré en 1973 un nouvel orgue du facteur Curt Schwenkedel de Strasbourg-Koenigshoffen[8].

il a donné de nombreux concerts (Notre-Dame de Paris, Saint-Sernin de Toulouse, Notre-Dame de Chartres, Basilique de Saint-Denis, Saint-Alain de Lavaur, Saint-Salomon-et-Saint-Grégoire de Pithiviers, etc.).

Il participe au comité technique et artistique de l'association de construction d'un nouvel orgue au temple protestant de la rue Maguelone[9],[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Raynaud a enregistré plusieurs ouvrages[11]:

  • 1970 : Olivier Messiaen : Transports de joie, Les Oiseaux et les sources, Les Eaux et la grâce, Dieu parmi nous, Le Vent de l'Esprit, L'Ange aux parfums, Desseins éternels. Enregistré à Toulouse St-Sernin. Disque CBS 34-61250/ Vox.

Publications[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Raynaud a publié [13]:

  • « Le Tapis et la Musique », avec Nicole Mainguet, Éditions Soleil d'Orient (Clermont-Ferrand,1975) n-8 br., 30 p., 5 planches coul., sur papier vergé, bon état. (on joint une représentation de miniature persane et une carte de Soleil d'Orient) Le pianiste et organiste Jean-Claude Raynaud, par sa sélection et son interprétation des pièces d'Orgue, et Nicole Mainguet, par ses analyses et commentaires, proposent un parallèle entre la musique et le tapis. On peut comparer le champ du tapis à une partition musicale et voir dans la répétition des motifs rigoureusement distribués, la distribution des mesures dans un rythme soutenu. N° de réf. du libraire ABE-1519234595586
  • « 300 textes et réalisations à l'usage des classes d'écriture musicale » Editions Zurfluh/Robert Martin. Marc-Olivier Dupin, Directeur du Conservatoire de Paris. Les cahiers et textes s'adressent à l'élève, les réalisations au professeur / A l'usage des classes d'écriture musicale"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Classes du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris années 1894 - 1988 », sur musimem.com (consulté le 11 décembre 2020).
  2. https://data.bnf.fr/fr/13837389/jean-claude_raynaud/
  3. « Biographie Pierre Pincemaille », sur Who's who (consulté le 11 décembre 2020).
  4. « Une ambition baroque », sur Les Échos, (consulté le 13 décembre 2020).
  5. « Baguette baroque », sur Libération (journal), (consulté le 13 décembre 2020).
  6. « Olivier Willemin », sur Bayard Musique (consulté le 11 décembre 2020).
  7. « Orgue Dom Bedos de Celles 1748 », sur renaissance-orgue.fr (consulté le 13 décembre 2020).
  8. « La maison Schwenkedel », sur decouverte.orgue.free.fr (consulté le 11 décembre 2020).
  9. « Comité technique et artistique (CTA) », sur ATOM, (consulté le 11 décembre 2020).
  10. « Appel aux dons pour l’orgue du temple Maguelone de Montpellier », sur reforme.net, (consulté le 11 décembre 2020).
  11. « Base discographique », sur France Orgue (consulté le 11 décembre 2020).
  12. http://www.chartsinfrance.net/Jean-Claude-Raynaud/albums-singles.html
  13. http://worldcat.org/identities/lccn-nr92021827/