Aller au contenu

Karine Deshayes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Karine Deshayes
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Tessiture
Maître
Genre artistique
Site web
Distinctions

Karine Deshayes, née le à Rueil-Malmaison[1],[2], est une mezzo-soprano française. Elle est notamment reconnue pour ses interprétations belcantistes (principalement Rossini et Bellini).

Karine Deshayes est la fille du musicien Alix Deshayes de l'orchestre Pasdeloup[réf. nécessaire] et de la musique de l’armée de l’air. Elle commence par apprendre le violon qui lui donne le goût de la musique et du chant[3]. Elle est scolarisée dans un établissement de la Congrégation de Notre-Dame de Sion. Elle a une demi-sœur née en 1967, par son père.

Elle commence ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris avec Mireille Alcantara, après avoir obtenu une licence en musicologie à l'université Paris-Sorbonne. Elle suit les masters classes de Régine Crespin[3].

Au terme de ses études, elle intègre la troupe de l'Opéra national de Lyon en 1998[4]. Elle y interprète de nombreux seconds rôles dont Cherubin puis y chante sa première Rosine. À cette période, elle chante également sa première Elena (La Donna del lago : La Dame du lac) au festival de Radio-France à Montpellier. Depuis, elle a travaillé avec des chefs tel que William Christie, Kurt Masur, Bruno Campanella, Roberto Abbado et Philippe Jordan[5]. En 2002, elle remporte le concours Voix nouvelles[6].

En , elle fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans le rôle de Siebel (Faust)[7].

Lors de la saison 2009-2010, elle reprend ses deux grands rôles rossiniens (Rosine et Elena) à l'Opéra de Paris, respectivement à la Bastille et au Palais Garnier. Elle interprète également le grand air de Rosine « Una voce poco fa » lors des Victoires de la musique classique à Montpellier en .

La saison 2010-2011 de Karine Deshayes est marquée par son retour à l'Opéra Bastille pour y chanter Chérubin[8] aux côtés de Luca Pisaroni (Figaro) et Barbara Frittoli (Contessa : La Comtesse) et ses prises de rôle en Dorabella (Cosi fan tutte, Mozart)[9] à l'Opéra de Paris, en Charlotte (Werther, Massenet)[10] à l'Opéra national de Lyon et enfin Urbain (Les Huguenots) au Teatro Real de Madrid.

Sa carrière est également tournée vers la musique baroque. Elle a ainsi chanté Irène dans le Tamerlano (Tamerlan) de Haendel au Théâtre des Champs-Élysées (Paris) et au Palau de les Arts (Valence) en 2004. Elle donne régulièrement des récitals de musique baroque (Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Opéra national de Lyon, Opéra royal du château de Versailles), chantant notamment Lully et Cavalli.

Le , elle chante en compagnie de la chanteuse Juliette et de Delphine Haidan dans le cadre des soirées d’Une Rive à l'Autre au théâtre des Trois Baudets à Paris[11]

En 2010, elle participe avec l'ensemble Contraste à l'enregistrement de Songs, un disque de reprises de comédies musicales françaises et américaines, de Starmania à My Fair Lady distribué par Naïve et coproduit par Contraste Productions et des internautes.

En 2012, elle interprète Rosine du Barbier de Séville de Gioachino Rossini à l'Opéra Bastille de Paris, dans une mise en scène de Coline Serreau, sous la direction musicale de Marco Armiliato, avec Antonino Siragusa dans le rôle du Comte Almaviva.

Fin 2012, elle interprète le rôle-titre de Carmen de Bizet, à L'Opéra national de Paris[12]. En janvier et , elle endosse le rôle d'Isolier dans Le Comte Ory[13] de Rossini au Metropolitan de New York, puis le rôle de Sesto dans Jules César, de Haendel, à l'Opéra national de Paris (mars, ).

En 2013, elle enregistre Nuit obscure, pour voix et orchestre à cordes, de Karol Beffa, sur un texte de saint-Jean de la Croix[14].

Le 18 juillet 2022, au festival d'Aix-en-Province, Karine Deshayes incarne sa première Norma aux côtés de Michael Spyres et Amina Edris, en version concert dirigée par Riccardo Minasi[15]. Ainsi, elle renoue avec la tradition qui veut que le rôle titre soit plutôt interprétée par une mezzo-soprano et celui d'Adalgisa par une soprano comme à l'époque de la Malibran et celle de la création par la Pasta[16].

Le , elle joue dans la recréation du Fausto de Louise Bertin au Théâtre des Champs-Élysées[17].

Discographie

[modifier | modifier le code]

Distinctions

[modifier | modifier le code]

Récompenses

[modifier | modifier le code]

Décorations

[modifier | modifier le code]

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Karine Deshayes », sur Radio France (consulté le )
  2. « Entretien avec Karine Deshayes », sur ODB-Opéra, (consulté le )
  3. a et b Entretien avec Olivier Bellamy sur Radio Classique le 22-03-2011
  4. Karine Deshayes, mezzo-soprano
  5. « Karine Deshayes - Lyricographie - Ôlyrix », sur Olyrix.com (consulté le )
  6. « Concours Voix Nouvelles 2023 - Génération Opéra », sur France Musique, (consulté le )
  7. http://archives.metoperafamily.org/Imgs/ONFaust2007.jpg
  8. « Karine Deshayes sings Cherubino's aria "Voi che sapete" from Mozart's Nozze di Figaro » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  9. « operadeparis.fr/opera_video/?v… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  10. « Spectacles Opéra : Werther », sur opera-lyon.com via Wikiwix (consulté le ).
  11. Lestroisbaudets.com, 4-11-2010
  12. « Karine Deshayes : « Ma Carmen n'est pas une femme vulgaire » - Actualités - Ôlyrix », sur Olyrix.com (consulté le )
  13. (en) « Le Comte Ory : "J'entends d'ici" (Yende, Deshayes, Flórez) », sur metoperafamily.org via Wikiwix (consulté le ).
  14. « Into the dark | Aparte Music », sur www.apartemusic.com (consulté le )
  15. « Norma de Bellini avec Karine Deshayes au Festival d’Aix 2022 », sur France Musique, (consulté le )
  16. Jérémie Bigorie, « "Norma" de Bellini par Cecilia Bartoli », sur Radio Classique, (consulté le )
  17. Laure Mézan, « La mezzo-soprano Karine Deshayes chantera dans un opéra inédit de Louise Bertin », sur Radio Classique, (consulté le )
  18. a b c d e et f « Disques », sur Karine Deshayes (consulté le )
  19. Pergolesi : Stabat Mater
  20. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres - hiver 2019 », sur Ministère de la Culture (consulté le ).
  21. Décret du 13 juillet 2022 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur.
  22. Philippe Gault, « Légion d'honneur : La soprano Natalie Dessay et la mezzo-soprano Karine Deshayes ont reçu leur insigne », sur Radio Classique,

Liens externes

[modifier | modifier le code]