Sara Mingardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sara Mingardo
Description de l'image Sara Mingardo.jpg.

Naissance
Venise, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale artiste lyrique
contralto
Années d'activité 1987 - aujourd'hui

Sara Mingardo (née le à Venise) est une contralto italienne de renommée internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sara Mingardo a fait ses études musicales au Conservatoire Benedetto Marcello de Venise avec Paolo Ghitti, puis travaille à l'Académie musicale Chigiana de Sienne. Elle remporte plusieurs prix dans des concours internationaux, à Conegliano, Barcelone (dont le Prix Giulietta Simionato), à Trévise (le Concours Toti Dal Monte)[1]. En 1987 elle remporte le Concours d'Avezzano et débute à Trévise l'année suivante dans le rôle-titre de La Cenerentola.

Dès 1989 elle se produit sur les plus grandes scènes d'opéra et dans les grands festivals européens : Scala de Milan, Fenice, Mai musical florentin (Le Couronnement de Poppée), San Carlo, Arènes de Vérone, La Monnaie de Bruxelles, Théâtre royal de Madrid (L'Orfeo de Monteverdi), Festival de Salzbourg, etc. À Paris elle chante Giulio Cesare sous la direction de Christophe Rousset ; à Ferrare elle incarne Mrs Quickly dans Falstaff sous la baguette de Claudio Abbado.

Sara Mingardo a notamment interprété l'opéra Les Troyens d'Hector Berlioz dont l'enregistrement remporta en 2001 les Grammy Awards du meilleur enregistrement d'opéra et du meilleur album classique[2].

« Aussi à l'aise dans le répertoire baroque que dans le bel canto, les opéras de Verdi ou ceux de Britten, elle s'impose comme l'une des grandes rossiniennes de sa génération. »[1]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Nouveau Dictionnaire des interprètes, sous la direction de Alain Pâris, Robert Laffont, collection « Bouquins », 2015, p. 658.
  2. « Sara Mingardo sur le site des Grammy Awards » (consulté le 21 décembre 2010)