Lea Desandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lea Desandre

Naissance
Activité principale Artiste lyrique
mezzo-soprano
Années d'activité Depuis 2013
Maîtres Cecilia Bartoli
William Christie
Véronique Gens
Enseignement Sara Mingardo
Récompenses 2013 : 1er prix Jeune Espoir du Grand Théâtre de Bordeaux
2015 : Lauréate de la 7e édition du Jardin des Voix
2016 : lauréate du prix HSBC du Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence
2017 : « Révélation artiste lyrique » aux Victoires de la musique classique
2021 : Nommée « Artiste lyrique » aux Victoires de la musique classique
2021 : Chevalier des Arts et des Lettres
Site internet www.leadesandre.com

Répertoire

Mozart, Rossini, Händel, Vivaldi, Monteverdi, Meyerbeer, Debussy

Scènes principales

Salzburger Festspiele, Opéra de Paris, Opéra-Comique, Zurich Opera House, Festival d'Aix-en-Provence

Lea Desandre est une mezzo-soprano franco-italienne, née en 1993[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Lea Desandre (dont le nom se prononce « Dézandré ») est née en 1993[2],[3].

Petite, elle est passionnée par la danse classique mais, à l’âge de 12 ans, son professeur de musique lui propose de rejoindre les chœurs d’enfants de l’Opéra de Paris[1]. Son premier modèle est alors Natalie Dessay[1] dont elle est « superfan »[4]. À son âge, les places pour assister à des représentations d’opéra sont bon marché, et elle peut ainsi suivre les spectacles où chante Natalie Dessay[4] : « Grâce à mes abonnements Jeunes, je me rendais dans toutes les salles parisiennes pour me nourrir de musique »[1]. Elle fréquente les loges des opéras pour rencontrer les chanteuses qui la subjuguent : certaines l’adoptent et lui donnent des conseils, séduites par sa sincérité d'adolescente[4].

Elle étudie ensuite au conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt[1], dans la classe d'Esthel Durand et à Venise[2] auprès de la contralto Sara Mingardo[3],[5],[6] : « Elle m'a accueillie chez elle et m’a dit : on va lire des partitions, et on va bien finir par trouver qui tu es »[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2013, Lea Desandre remporte le 1er prix Jeune Espoir du Grand Théâtre de Bordeaux[4].

Après avoir intégré l'Atelier Lyrique de l'Opera Fuoco, elle fait ses débuts en tant que soliste au théâtre des Champs-Élysées en 2014[2].

Lea Desandre se fait remarquer dès ses 20 ans par William Christie et intègre son Jardin des Voix en 2015[7]. Elle continue son perfectionnement auprès de Sara Mingardo, Valérie Guillorit et Véronique Gens[7].

Elle rejoint ensuite l'ensemble Les Arts Florissants avec lequel elle se produit au Shanghai Symphony Hall à l'occasion du premier Shanghai Baroque Festival[2].

Lauréate de la 7e édition du Jardin des Voix[2],[3], l'Académie des Arts Florissants pour jeunes chanteurs, elle se forme à partir de 2015 auprès de William Christie et de Paul Agnew dans un programme spécialisé dans le répertoire baroque italien[2]. Elle parcourt la moitié de la planète avec l'équipe de William Christie, qui lui apprend les longues tournées ainsi que le port de masques de protection en silicone pour protéger les cordes vocales de l'air climatisé des avions[4].

En 2016, Lea Desandre fait ses débuts à l'opéra dans une production de Médée de Luigi Cherubini[2] et est lauréate du prix HSBC 2016 du Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence[3],[4],[6],[7].

Le , elle est couronnée « Révélation artiste lyrique » aux Victoires de la musique classique 2017[1],[2],[3],[5],[6],[7].

Lea Desandre remporte ensuite le « Prix Jeune Soliste » 2018 des Médias francophones publics[6],[7], un prix attribué chaque année par les quatre chaînes radio (France Musique, Musiq'3, ICI Musique et Espace 2) qui constituent le groupe Musique classique des Médias francophones publics[6].

Mezzo baroque, elle ne veut pas se spécialiser dans le chant du XVIIe siècle : « Je veux réélargir mon répertoire, et mes prochains engagements mordront, de manière chronologique, sur la période classique »[4].

Elle est engagée au Festival de Salzbourg 2020 pour chanter Despina dans Così fan tutte de Mozart.

En 2022, Lea Desandre chante le rôle de Chérubin dans Les Noces de Figaro de Mozart dans la production de l'Opéra de Paris où elle fait ses débuts, remarqués par la critique.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Katia Choquer, « Jeune talent : Lea Desandre », sur opera-magazine.com (Opéra Magazine nº 127)
  2. a b c d e f g et h « Biographie de Lea Desandre », sur Olyrix.com
  3. a b c d et e « Biographie : Lea Desandre, mezzo-soprano » [archive du ], sur Jeunes Talents,  : « Née en 1993, la mezzo-soprano franco-italienne étudie à Paris puis à Venise (Sara Mingardo) et pratique parallèlement la danse classique durant douze années. »
  4. a b c d e f g et h Guillaume Tion, « Lea Desandre sous bonne étoile », sur Libération.fr, .
  5. a et b Matthieu Conquet, « Classique pour tous avec le chef Enrique Mazzola et la révélation Lea Desandre », sur franceculture.fr,  : « Formée à Venise par la contralto Sara Mingardo (parallèlement à douze années de danse classique) elle intègre l'Académie des Arts Florissants de William Christie, avec laquelle elle interprète à tout juste 23 ans le rôle de la Messagiera dans Orpheo de Monteverdi »
  6. a b c d et e « Le prix Jeune Soliste 2018 des médias francophones publics », sur Les médias francophones.org,
  7. a b c d et e (en) Lea Desandre, « Lea Desandre - Biography », sur Site officiel de Lea Desandre
  8. Jean-Baptiste Urbain, « Thomas Dunford et Lea Desandre sont nos invités du jour », sur France Musique,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]