Christophe Dumaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christophe Dumaux
Dumaux2.jpg

Christophe Dumaux

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Tessiture
Fach
Genre artistique

Christophe Dumaux est un contreténor français, né en 1979. Sa voix se situe plutôt dans l'alto, voire le contralto.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a tout d'abord pris des cours de chant et de violoncelle au Conservatoire de Châlons-en-Champagne avant de rentrer en 2000 au CNSMDP à Paris. En 2002, à l'âge de 22 ans, il commence sa carrière, en chantant le rôle d'Eustazio dans le Rinaldo de Haendel au Festival de Radio France et Montpellier. Depuis lors, il chante comme soliste avec des célèbres ensembles de musique baroque, comme le Jardin des Voix et Les Arts Florissants de William Christie, ou encore Le Concert d'Astrée de Emmanuelle Haïm et Il Combattimento Consort di Amsterdam.

En 2003, il a fait ses débuts au Spoleto Festival à Charleston avec le rôle-titre dans Tamerlano de Haendel[1].

En 2004, il chante au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, le rôle de Giuliano dans Eliogabalo de Cavalli ; à Santa Fe, le rôle de Ottone dans Agrippina de Haendel[2].

En 2005, à l'Opéra de Paris, il interprète Ottone dans L'incoronazione di Poppea de Monteverdi [3]; puis, au Festival de Glyndebourne, Tolomeo dans Giulio Cesare de Haendel[4].

En 2006, au Metropolitan Opera de New York, il chante Unulfo dans Rodelinda de Haendel[5].

En 2007, au Theater an der Wien, il interprète Tolomeo dans une nouvelle production de Giulio Cesare. Il chante ensuite, avec Jean-Claude Malgoire, le rôle-titre de Orlando, qui a fait, par ailleurs, l'objet d'un enregistrement[6].

En 2009, il chante dans de nouvelles productions de Partenope (Armindo) à Copenhage (enregistré sur DVD, DECCA), puis le rôle de Hamor dans Jephtha de Haendel, à l'Opéra National du Rhin. Il chante à nouveau, au Festival de Glyndebourne, dans une reprise de la production très remarquée de Giulio Cesare (sortie en DVD) ainsi qu'au Theater an der Wien, dans une nouvelle production de Death in Venice de Benjamin Britten.

En 2010, il fait ses débuts au Vlaamse Opéra dans le rôle-titre de Giasone et à l'Opéra d'Amsterdam dans Don Quichotte. Dans la saison 2010/2011 il retourne à l'Opéra de Paris pour deux nouvelles productions, Akhmatova de Bruno Mantovani et Giulio Cesare (Tolomeo). Ensuite, il commence le rôle-titre de Giulio Cesare au Château de Versailles et en tournée en France.

En 2011, dans une nouvelle production de Giulio Cesare, il chante Tolomeo avec la soprano Natalie Dessay (Cleopatra) et le contreténor Laurence Zazzo (Giulio Cesare)[7] et Cesar avec Sonya Yoncheva (Cléopatre) et Dominique Visse (Tolomeo).

En 2012 il chante le rôle de Tolomeo dans Giulio Cesare au festival de Salzbourg aux côtés de Cecilia Bartoli.

En 2013 il retourne au Metropolitan Opera de New York pour chanter le rôle de Tolomeo aux côtés de Natalie Dessay, il fait aussi ses débuts à l'opéra de Zurich, et retourne de nouveau dans la production de Giulio Cesare mis en scène par Laurent Pelly à l'opéra Garnier. Il se produit dans la nouvelle version de The Indian queen dirigée par Teodor Currentzis et Peter Sellars à la mise en scène. Cette production est donnée à Perm ( Russie ) ainsi qu'au Teatro Real de Madrid.(DVD Sony)

En 2014 , il chante son premier rôle Mozartien : Farnace dans Mitridate ( DVD Erato ) , et entame une tournée de concert avec la soprano Natalie Dessay et Emmanuelle Haïm

En 2015 , il retourne à la Monnaie ainsi qu'à Amsterdam pour chanter le rôle de Tamerlano ( DVD Alpha ).Il retourne aux côtés de Natalie Dessay et d'Emmanuelle Haïm dans un programme consacré à Jules César à Los AngelesIl fait ses débuts dans un opéra de Vivaldi : La verità in ciment à l'Opernhaus (Zurich).Il termine sa saison en chantant le rôle d'Ottone dans L'incoronazione di Poppea au Theater an der Wien. Il collabore aussi avec Yannick Nézet-Séguin lors d'un Messie de Haendel à Philadelphie.

2016 lui permet de retrouver le personnage de Farnace dans le Mitridate de Mozart au Théâtre des Champs-Élysées ( DVD Erato). Il se produit aussi en récital à Québec avec Bernard Labadie et son orchestre Les Violons du Roy, et reprend son rôle dans le Indian Queen de Purcell lors d'une tournée européenne.

Il chante pour la première fois le rôle de Polinesso dans l'Ariodante de Haendel à l'opéra de Lausanne.

En 2017 , il reprend le rôle de Polinesso à Stuttgart , mais aussi au Festival de Salzbourg aux côtés de Cecilia Bartoli , Sandrine Piau , Rolando Villazón. Il termine l'année 2017 avec la reprise d'Il ritorno d'Ulisse in patria au Staatsoper d'Hamburg et le Messie de Haendel à Montréal dirigé par Yannick Nézet-Séguin.

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) James R, Oestreich, Updated by Reality: Handel on Love and War, New York Times, June 2, 2003.
  2. (en) Anne Midgette, A Change in Santa Fe Opera in More Ways Than One, New York Times, August 19, 2004.
  3. (en) Stephen Mudge, Sound Bites: Christophe Dumaux, Opera News, May 2004. Retrieved via subscription 6 July 2008.
  4. Biography at Glyndebourne Opera.
  5. (en) Bernard Holland, As It Turns Out, She Was No Widow, She Was a Wife, New York Times, May 4, 2006.
  6. [1]
  7. Annonce sur operadeparis.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]