Daniel Harding

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harding.
Daniel Harding (2011)

Daniel Harding est un chef d'orchestre britannique, né le 31 août 1975 à Oxford.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il dirige pour la première fois à 13 ans, et devient 3 ans plus tard l'assistant de sir Simon Rattle à Birmingham, avant d'aller travailler avec Claudio Abbado et l'Orchestre philharmonique de Berlin.

S'étant déjà fait remarquer à Paris en 1995, en remplaçant Rattle au pied levé lors d'un concert de l'Orchestre symphonique de Birmingham au Théâtre du Châtelet, Daniel Harding dirige en 1998 une nouvelle production de Don Giovanni, signée Peter Brook, au Festival d'Aix-en-Provence, lors de la réouverture du Théâtre de l'Archevêché (en alternance avec Abbado).

Ses tempos très rapides, son sens du théâtre, son énergie font rapidement de lui un chef très demandé.

Directeur musical du Mahler Chamber Orchestra, il est nommé chef principal de l'Orchestre symphonique de la radio suédoise en 2006 et premier chef invité de l'Orchestre symphonique de Londres en 2007.

Il a été invité à diriger l'Orchestre national de France, l'Orchestre philharmonique de Vienne, l'Orchestre du Covent Garden, l'Orchestre symphonique de Chicago, l'Orchestre de la Bayerische Staatsoper, la Staatskapelle de Dresde...

Répertoire[modifier | modifier le code]

En décembre 2005, il ouvre la saison de la Scala de Milan avec une nouvelle production d'Idomeneo, de Mozart (mise en scène de Luc Bondy). Harding voue une grande passion à Gustav Mahler, dont il a dirigé plusieurs symphonies (et enregistré la nº 4, chez Virgin Classics, avec la soprano Dorothea Röschmann), et plusieurs lieder (avec des solistes tels qu'Anna Larsson ou Peter Mattei).

Il reste toujours très fidèle au Festival d'Aix-en-Provence, qui l'a révélé. Depuis 1998, il y a dirigé les reprises du Don Giovanni de Mozart dans le spectacle de Brook, ainsi que The Turn of the Screw (Britten), la Traviata (Verdi), Eugène Onéguine (Tchaïkovski), Cosi fan tutte et la Flûte Enchantée, et en 2007 les Noces de Figaro (Mozart). Il réalise la création de La Chute de Fukuyama (2013) de Grégoire Hetzel et Camille de Toledo.

Liens externes[modifier | modifier le code]