Patricia Petibon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Patricia Petibon
Description de cette image, également commentée ci-après
Patricia Petibon signant des autographes au festival de Salzbourg en 2009.

Naissance (52 ans)
Montargis (France)
Activité principale artiste lyrique
soprano
Style opéra, musique classique, flamenco
Site internet Patricia Petibon sur universalmusic.fr

Patricia Petibon, née le à Montargis (Loiret), est une soprano colorature française. Artiste éclectique, elle se fait connaître dans le répertoire de la musique baroque française puis aborde le répertoire classique avec Mozart et le répertoire moderne avec Francis Poulenc. Très à l'aise dans les rôles d'amoureuse, d'ingénue perverse, de bergère ou de jeune femme excentrique, elle aborde en 2010 l’un des rôles les plus complexes de l'opéra du XXe siècle, sombre et tragique, aux antipodes de son registre habituel, celui de Lulu d'Alban Berg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Patricia Petibon étudie au conservatoire de Tours, où elle obtient un premier prix, puis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où elle obtient un premier prix en 1995.

Parcours[modifier | modifier le code]

Patricia Petibon commence à étudier le piano et prendre des cours de chant avec comme professeur Rachel Yakar. En 1996, elle débute à l'Opéra de Paris en jouant Hippolyte et Aricie, de Rameau. Elle enregistre des œuvres de Lully, Charpentier, Rameau, Landi, Couperin, Haendel, Gluck, Mozart, Haydn, Copland, Caldara, Bernstein, Barber, Debussy, Méhul, Jommelli, Offenbach, Delibes, Poulenc, Nicolas Racot de Grandval et de Bacri.

Elle chante avec les chefs d'orchestre William Christie, John Eliot Gardiner, Emmanuelle Haïm, Marc Minkowski, Nikolaus Harnoncourt, Daniel Harding, le metteur en scène Bob Wilson et avec le Concentus Musicus Wien.

C'est d'ailleurs William Christie qui, le premier, remarque son talent.

En mars 2008, elle interprète Camille dans Zampa de Hérold à l'Opéra-Comique.

Elle anime en l'émission musicale Berlingot sur la chaîne de télévision France 2[1].

En mars 2014, elle participe à la création à Bruxelles de l'opéra de Philippe Boesmans Au monde[2]. En juillet de la même année, elle interprète le rôle de Ginevra dans une nouvelle production du dramma per musica de Georg Friedrich Haendel Ariodante au festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence.

Le vendredi , la chaîne de télévision France 5 lui consacre l'émission Patricia Petibon, le chant des étoiles.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est un temps la compagne d'Éric Tanguy, avec qui elle a un fils, Léonard[3],[4].

En , elle épouse le violoniste Didier Lockwood à Dammarie-les-Lys[5].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1998 - Victoires de la musique classique : révélation artiste lyrique
  • 2001 - Victoires de la musique classique : artiste lyrique de l'année
  • 2003 - Victoires de la musique classique : artiste lyrique de l'année
  • 2009 - BBC Music Magazine Award : meilleur album d'opéra (Amoureuses)

Décorations[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

En 2016, en son honneur, l'astéroïde 348383 est nommé Petibon.

Depuis le samedi , le conservatoire de musique, de danse et de théâtre de Montargis porte le nom de Patricia Petibon[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Opéra/opérette/oratorio[modifier | modifier le code]

Messes[modifier | modifier le code]

Visiteuse[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Berlingot, une parenthèse musicale » sur le site classiquenews.fr.
  2. Au monde sur opera-online.com (consulté le 3 avril 2014).
  3. « Une journée avec Patricia Petibon » sur elle.fr.
  4. Eric Tanguy sur universalis.forumactif.fr.
  5. Voir sur purepeople.com..
  6. « Décret du 31 décembre 2021 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur », sur www.legifrance.gouv.fr, (consulté le )
  7. Site de la ville de Montargis, « Patricia PETIBON », sur Site de la ville de Montargis (consulté le )
  8. « Amarillis | Discographie | Amour & Mascarade | Purcell et l'Italie », sur amarillis.fr (consulté le ).
  9. « Amarillis | Discographie | Haendel - Sacré profane », sur amarillis.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]