Rodelinda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rodelinda (HWV 19) est un opéra en trois actes de Georg Friedrich Haendel, créé à Londres le [1] pour le compte de la Royal Academy of Music.

Le livret est de Nicola Francesco Haym[1], inspiré d'un livret antérieur d'Antonio Salvi[1] lui-même adapté de la tragédie Pertharite de Pierre Corneille. L'action se situe donc au VIIe siècle en Lombardie et sa trame historique est celle du roi Perthari dont la source première est la Gesta Langobardorum (Histoire des Lombards) de l'historien Paul Diacre, déjà exploitée pour Flavio deux ans auparavant.

Historique[modifier | modifier le code]

La saison 1724-1725 que clôt Rodelinda est la plus féconde en chefs-d'œuvre de la carrière de Haendel dans le domaine de l'opéra-seria, après Giulio Cesare et Tamerlano : les trois ouvrages sont reconnus comme trois des meilleurs du compositeur.

Terminé le , sa première eut lieu au King’s Theatre de Haymarket le avec les mêmes chanteurs que son opéra précédent, Tamerlano. L'œuvre connut un succès immédiat. Il y eut ensuite 13 autres représentations, et l'opéra fut repris le (pour huit représentations) puis le (également huit représentations), à chaque fois avec les habituelles modifications et adaptations plus ou moins importantes. En 1735 et 1736, l'opéra fut monté - cette fois sans beaucoup de succès - à Hambourg par l'Oper am Gänsemarkt avant d'être oublié pendant de nombreuses décennies.

La première production moderne eut lieu à Göttingen le sous la direction de Oskar Hagen, un admirateur enthousiaste de Haendel. Cette version était adaptée à l'époque, avec la voix de Bertarido transposée d'une octave (pour baryton) et de nombreuses coupures.

Depuis lors, Rodelinda fait partie du répertoire, sans toutefois être représenté avec une fréquence digne de ses qualités.

Rôles[modifier | modifier le code]

Les rôles sont repris à l'identique de la tragédie de Corneille. Un personnage secondaire introduit par Salvi (Unoldo) disparaît.

Rôle Voix Première, le Dans la tragédie de Corneille
Rodelinda soprano Francesca Cuzzoni Rodelinde, femme de Pertharite
Bertarido
(français : Pertharite)
alto castrat Senesino Pertharite, roi des Lombards
Grimoaldo ténor Francesco Borosini Grimoald, comte de Bénévent ayant conquis le Royaume lombard sur Pertharite
Eduige alto Anna Dotti Éduige, sœur de Pertharite
Unulfo alto castrat Andrea Pacini Unulphe, seigneur lombard
Garibaldo basse Giuseppe Maria Boschi Garibalde, duc de Turin

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c François-René Tranchefort, L'Opéra, Paris, Éditions du Seuil, , 634 p. (ISBN 2-02-006574-6), p. 56

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]