El Oued

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

El Oued
El Oued
Vue sur le centre-ville d'El Oued
Noms
Nom arabe الوادي
Nom berbère ⵙⵓⴼ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya El Oued
Daïra El Oued
Code ONS 3901
Démographie
Population 134 699 hab. (2008[1])
Densité 1 749 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 22′ 06″ nord, 6° 52′ 03″ est
Superficie 77 km2
Localisation
Localisation de El Oued
Localisation de la commune dans la wilaya d'El Oued
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
El Oued
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
El Oued

El Oued (arabe : الوادي, berbère : ⵙⵓⴼ), également appelée Oued Souf, est une commune de la wilaya d'El Oued, dont elle est le chef-lieu. Située dans le nord-est du Sahara algérien et au sud du Chott Melrhir, à 79 km à l'est-nord-est de Touggourt, à 212 km au nord-est de Ouargla et à 512 km au sud-est d'Alger.

La ville d'El Oued, chef-lieu du Souf, est surnommée « la ville aux mille coupoles », les Algériens l'appellent « Oued Souf ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune d'El Oued est situé au centre de la wilaya.

Relief[modifier | modifier le code]

La ville d'El Oued est pratiquement au niveau de la mer.

Transport[modifier | modifier le code]

El Oued dispose d'un aéroport international situé à 16 km au nord-ouest de la ville, sur la commune de Guemar. Des vols effectués par la compagnie Air Algérie relient El Oued à la capitale algérienne, Alger. Il y a également un vol hebdomadaire reliant El Oued a Paris (Aéroport de Roissy Charles de Gaulle)

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

La commune d'El Oued est composée de six localités[2] :

  • El Oued
  • Mahda
  • Legtouta
  • Keraïma
  • Oum Sahaouine
  • Mih Bahi Sud

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme d'origine du lieu « Souf » provient du terme « Suf », qui signifie fleuve, rivière ou oued en berbère[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vieille ville
Quartier Laâchache

L’oasis de Oued Souf nous offre un exemple récent d’installation de tribus arabes comme celle des Teroud. A une époque encore plus rapprochée de la nôtre, mais que la tradition locale ne précise pas, des voyageurs venant de Teroud, en Syrie, s’arrêtèrent un jour dans le réseau des montagnes de sable blanc appelé autrefois la "Tente blanche". Ayant reconnu en ce lieu la présence d’une nappe d’eau à une petite profondeur sous le sol, ils résolurent de s’y fixer . Ils bâtirent donc des habitations et plantèrent des palmiers. Ils ne tardèrent pas à être rejoints par un grand nombre de leurs compatriotes. Plusieurs villes et villages s’élevèrent successivement au milieu des sables, et c’est ainsi qu’une colonie d’origine syrienne se trouva établie dans le Sahara algérien, où elle peuple une des oasis les plus florissantes. [4][réf. à confirmer].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya d'El Oued, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret no 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya d'El Oued, page 1564.
  3. Mohand Akli Haddadou, Dictionnaire des racines berbères communes, Haut Commissariat à l'Amazighité, 2006/2007 (lire en ligne)
  4. Ernest Carette, Exploration scientifique de l'Algérie. 3, Recherches sur l'origine et les migrations des principales tribus de l'Afrique septentrionale et particulièrement de l'Algérie : par E. Carette,..., Imprimerie Impériale (Paris), (lire en ligne)
  5. Roselyne de Ayala & Jean-Pierre Guéno, Les Plus Beaux Récits de voyage, Éditions de la Martinière, , p. 154-155

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Au pays des sables, Isabelle Eberhardt, Paris Éditions Joelle Losfeld, 2002
  • Richesses de la France, janvier 1962 no 50, sous la Direction de Si Boubakeur, le département des Oasis, Le Souf & El oued, Bordeaux imprimeries Delmas.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]