Fès-Boulemane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Région de Fès-Boulemane
Blason de Région de Fès-Boulemane
Héraldique
Fès-Boulemane
Administration
Pays Maroc Maroc
Provinces Préfecture de Fès,
Province de Boulmane,
Province de Sefrou,
Province de Moulay Yaâcoub
Chef-lieu Fès
Wali(s) Mohamed Dardouri[1]
Démographie
Population 1 573 055 hab. (2004)
Densité 77 hab./km2
Population urbaine 913 888 hab. (1994)
Population rurale 408 585 hab. (1994)
Géographie
Coordonnées 34° 02′ 00″ N 5° 00′ 00″ O / 34.03333333, -5 ()34° 02′ 00″ Nord 5° 00′ 00″ Ouest / 34.03333333, -5 ()  
Superficie 2 031 800 ha = 20 318 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir sur la carte Maroc administrative
City locator 14.svg
Région de Fès-Boulemane

Fès-Boulemane (en arabe : فاس بولمان) est l'une des seize régions du Maroc. Elle se situe dans le nord du pays, et inclut une partie du Moyen Atlas. Sa superficie est de 20 318 km² soit 2,85 % de la superficie totale du Royaume. La population est de 1 573 055 habitants soit 5,26 % de la population totale du pays. La population est aux deux tiers urbaine, la capitale est la ville de Fès et environ 1 million est concentré au niveau de cette ville.

Les secteurs primaire, secondaire et tertiaire représentent respectivement 26,1 %, 33,4 % et 38,7 % des emplois[2]. le taux d'activité est de 55,6 % et le taux de chômage de 7,2 %. Le taux d'activité urbain est assez important par rapport au niveau national et se classe deuxième derrière Casablanca qui est à 47,6 %.

La région de Fès-Boulemane, qui est située au centre-nord du Royaume, est considérée comme un carrefour entre l'est et le nord-est d’une part, et le sud-ouest du Royaume d’autre part.

Elle s’étend sur une superficie de 20 318 km², répartie entre les province de Sefrou et province de Boulemane et les préfectures de Fès Jdid Dar Dbibagh, Fès-Médina et Zouagha Moulay Yacoub.

Elle comprend 15 communes urbaines et 48 communes rurales.

La région est composée des préfectures et provinces suivantes :

Villes et villages[modifier | modifier le code]

Selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2004(RGPH)[3] , La région de Fès Boulemane compte, en dehors de l'agglomération de Fès, 11 communes urbaines et 5 centres émergents dans des communes rurales:

  • L'agglomération de Fès (975507 habitants)
  • La ville de Moulay Yacoub (3151 habitants).
  • La ville de Bhalil (11638 habitants).
  • La ville d'El Menzel (11465 habitants).
  • La ville d'Immouzer Kandar (13725 habitants).
  • la ville de Ribat El Khir (12654 habitants).
  • La ville de Sefrou (63872 habitants).
  • La ville de Boulemane (6910 habitants).
  • La ville d'Immouzer Marmoucha (4001 habitants).
  • La ville de Missour (20332 habitants).
  • La ville d'Outat El Haj (13938 habitants).
  • Le centre de Guigou (7976 habitants).
  • Le centre de Oulad Tayeb (5056 habitants).
  • Le centre de Skhinet (3317 habitants).
  • Le centre de Zaouiat Bougrine (3570 habitants).
  • Le centre de Ain Cheggag (4286 habitants).

La distribution de la population urbaine dans la région de Fès Boulemane montre une configuration macrocéphale dans la-quelle l'agglomération de Fès domine largement les autres villes. L'indice de primatialité (rapport entre la population de la première et la deuxième ville d'une région) calculé sur la base des recensements précédents (82 /94 /04 et une estimation de 2012) montre que la dominance est lourde avec un indice qui évolue entre 10 et 16[4] .

Économie[modifier | modifier le code]

Les secteurs tertiaire, secondaire et primaire détiennent respectivement 38,7 %, 33,4 % et 26,1 % de l'activité économique de cette région

Agriculture[modifier | modifier le code]

La superficie agricole utile (S.A.U) dans la région s'élève à environ 317 031 ha, soit 16 % de la superficie totale de la région. Elle se répartit en superficie agricole irriguée 41 858, soit 13 % de la SAU ; la superficie agricole bour 275 173, soit 87 % de la SAU. La répartition des cultures est caractérisée par la prédominance des cultures céréalières qui occupent une superficie de 201 827 ha soit 63,5 % de la SAU totale de la région. 4 grandes entitées agricoles composent la région:

  • Les collines du prérif au nord (système de collines peu élevées aux sols marneux moyennement fertiles).
  • Le Saïss autour de la ville de Fès (vertisols et hamri fertiles).
  • Le Moyen Atlas au centre (groupe de grands reliefs avec des sols bruns fertiles).
  • Les plateaux de la Moulouya (sols minéraux)[5].

Industrie[modifier | modifier le code]

Une des plus importantes du pays. En 2006, on comptait 621 unités, soit 8 % du total national, et emploie environ 27 718 personnes, soit 6 % par rapport au niveau national, en termes d'investissement, il est évalué à 812 millions DH ce qui représente 5 % du niveau national. La production industrielle de la région a atteint 8,3 milliards de DH (4 % du total national), tandis que le volume des exportations s'est établi à environ 2 milliards de DH (3 % du total national). Quasiment l'ensemble du tissu industriel est concentré au niveau de la ville de Fès, avec une part de 94 % du total de la région.

Artisanat[modifier | modifier le code]

Le secteur artisanal est considéré comme l'une des composantes fondamentales dans la structure économique et sociale de la région. Il joue un rôle important en matière d'emploi, il compte 30 000 artisans soit 15 % de la population active répartis sur 205l métiers. En termes d'activités, 5 800 unités de production sont installées dans la région. Les principaux secteurs d'activité artisanale sont: céramique et poterie, tapisserie, boissellerie, vannerie, orfèvrerie, argenterie, cuivre et dinanderie, soierie et broderie, maroquinerie, habillement en cuir, sculpture et peinture de bois, ferronnerie...

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le tourisme dans la région est essentiellement un tourisme culturel dû au patrimoine historique, architectural de renommée internationale. Grâce à la présence de plusieurs sources minérales et stations thermales, notamment celles de Moulay Yaâcoub et Sidi Harazem, la destination est considérée comme une destination de choix pour les amateurs du tourisme de repos et de cure. Ajoutons également le tourisme de montagne qui occupe une place importante dans la région, et ce grâce à l’existence d'atouts importants et diversifiés particulièrement: la diversité naturelle, la multiplicité des sites, la présence des sources, des lacs, des forêts et des cascades.

Climat et relief[modifier | modifier le code]

La région de Fès-Boulemane est soumise à 3 types de climats :

  • Un climat continental dans la partie nord, très chaud et très sec en été et froid et humide en hiver. La moyenne des précipitations y est de 450 mm et les vents y sont secs et froids ou bien froids et humides en hiver et chauds en été (chergui).
  • Un climat froid et humide en zone montagneuse, très froid et très neigeux en hiver et tempéré en été. La moyenne des précipitations dépasse les 600 mm avec des chutes de grêles et des inondations suite aux averses.
  • Un climat semi-aride dans les hautes collines de Boulemane, où la moyenne des précipitations n'excède pas le cap des 250 mm. Les hivers y sont très froids et neigeux, avec des gelées quasi-quotidienne et un nombre non négligeable de jours sans dégel.

Le relief de la région est constitué essentiellement des collines au pied du Rif dans la zone du Nord, des montagnes du Moyen Atlas, des hautes collines du Missour et des plaines de Saïss[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]