Goundafa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Goundafa est le nom d'une tribu marocaine établie au cours des derniers siècles dans le Haut Atlas, dans la haute vallée de l'oued N'Fiss, le long de la voie de communication qui descendait du col du Tizi N'Test vers Marrakech.

Ils étaient originaires de l'Anti-Atlas[1].

Les Goundafa contrôlaient la vallée du N'Fiss et le flanc occidental du massif du Toubkal. Ils étaient encadrés par les Glaoua à l'est et les Mtougga à l'ouest, avec lesquels ils étaient en rivalité.

Au XIXe siècle, les Goundafa jouissaient d'une large autonomie par rapport au pouvoir central. Sous l'impulsion de Si Ahmed n'Aït Lhassen, un maître d'école qui prit la tête du clan, ils étendirent leur emprise sur la région vers 1875. Le sultan envoya des troupes pour assurer son autorité, mais elle ne purent s'emparer de la kasbah de Tagoundaft. Finalement, les Goundafa firent leur soumission au sultan Moulay Hassan Ier et Si Ahmed fut nommé caïd.

Après la mort de Si Ahmed en 1885, son fils Si Tayyeb lui succéda. Il étendit son influence sur l'autre versant du tizi N'Test en direction de la plaine du Souss. Sous le Protectorat, il fut nommé pacha de Tiznit et reçut le commandement du Souss.

Le pays Goundafa conserve de nombreuses kasbahs témoignant du pouvoir des chefs de cette tribu. Du nord au sud, en remontant la vallée du N'Fiss :

  • Talat N'Yaaqoub, sur la rive gauche de la rivière, la plus importante ;
  • Agadir-n-Gouf, sur la rive droite, construite en 1907 ;
  • Tagoundaft, perchée sur un piton en rive droite, à 1600 m, construite en brique et non en pisé.

Les kasbahs des Goundafa sont moins fortifiées que celles de leurs voisins, car la sécurité était principalement assurée par des fortins et des postes d'observation perchés sur les hauteurs[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Samuel Pickens, Michel Renaudeau, Xavier Richer, Le Sud marocain, ACR Éditions, 1993, p. 76.
  2. Samuel Pickens…, op. cit., p. 78.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Thomas, Voyage au Goundafa et au Sous, Paris, Payot, 1918. (OCLC 43140104)
  • Samuel Pickens, Michel Renaudeau, Xavier Richer, Le Sud marocain, ACR Éditions, 1993, 264 p. (ISBN 2867700566) (En ligne)
  • Jacques Gandini, Pistes du Maroc à travers l'histoire, vol. 1, Serre, 2006, 524 p. (ISBN 9782864104391) (En ligne)
  • Harry Stroomer, Textes berbères des Guedmioua et Goundafa (Haut Atlas, Maroc), basés sur les documents de F. Corjon, J.-M. Franchi et J. Eugène, Edisud, 2001, 188 p. (ISBN 9782744902635)