Anti-Atlas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anti-Atlas
Carte de l'Atlas montrant l'Anti-Atlas au sud-ouest.
Carte de l'Atlas montrant l'Anti-Atlas au sud-ouest.
Géographie
Altitude 3 305 m, Djebel Sirwa
Massif Atlas
Longueur 600 km
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Régions Drâa-Tafilalet, Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun
Géologie
Âge Paléozoïque, Précambrien
Roches basaltes, granite, trachyte

L’Anti-Atlas (en berbère : ⴰⵟⵍⴰⵙ ⴰⵎⵥⵢⴰⵏ, Aṭlas Ameẓyan ou ⴰⵟⵍⴰⵙ ⵎⵥⵉⵢⵏ, Aṭlas Mẓiyn; en arabe : الأطلس الصغير, al-Atlas as-Saghir) est une chaîne de montagnes au sud-ouest du Maroc, orientée sud-ouest et nord-est sur près de 600 km, située entre le Haut Atlas central et du Souss au Tafilalet. Cette chaîne appartient au massif de l'Atlas, et plus précisément, à l'un des trois éléments de l'Atlas marocain — les deux autres étant le Haut Atlas et le Moyen Atlas.

Toponymie[modifier | modifier le code]

« Anti-Atlas » ne désigne aujourd'hui que l'Anti-Atlas marocain mais il fut aussi synonyme d'Atlas saharien en Algérie-Tunisie[1].

L’Anti-Atlas marocain fut parfois nommé Petit Atlas[2],[3].

L'Anti-Atlas marocain a plusieurs nom arabes en plus de al-Atlas as-Saghir sur des cartes modernes :

  • Jebel el Atlas el dâkhlîâ[4] ;
  • Atlas el Khlfî[5] (Khalfî : « arrière, postérieur », de Khlf : « remplacer, succéder »).

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Anti-Atlas
L'Anti-Atlas près de Tafraout

L’Anti-Atlas est fragmenté en plusieurs massifs : à l’ouest l’Anti-Atlas de Tafraout, à l'est l'ancien volcan du djebel Sirwa (ou Siroua) culminant à 3 305 m et encore plus à l'est le djebel Saghro (djebel Sagho) au-delà de l'oued Drâa.

Géologie[modifier | modifier le code]

L'Anti-Atlas est une chaîne de montagnes, formée il y a environ 300 millions d'années lors de l’orogenèse alléghanienne, qui vit la naissance du super-continent de la Pangée, par collision de la plaque africaine avec la plaque Laurussia.

C’est un vaste anticlinal de roches précambriennes et paléozoïques. Exhumées au cours de la compression Cénozoïque associée à la convergence alpine. Les reliefs sont incisés de gorges imposantes, et la chaîne est séparée en deux par la suture de l'oued Drâa, la zone de faille AAMF (Anti-Atlas Major Front). Le premier sommet culmine à Imgout (2 530 m) et le second à l'Amalou-n-Mansour (2 712 m).

La géologie y est très hétérogène : le Précambrien est dominé par des basaltes, des granites et des métasédiments, recouverts sur les flancs de l'anticlinal par des séries sédimentaires paléozoïques. C'est la chaîne de montagne la plus aride du Maroc, l’eau coule à quelques rares endroits, formant de précieuses vasques d’eau claire.

Paléontologie[modifier | modifier le code]

Ce massif est devenu un site paléontologique de renommée internationale, à la suite de la découverte surprenante des ossements d'un dinosaure totalement inconnu, l'Atlasasaurus, qui peuplait le Maroc il y a 180 millions d'années. Ce dinosaure d'environ neuf mètres de long est baptisé Tazoudasaurus naïmi, du nom du village de Tazouda où il a été découvert (à 70 km de la ville de Ouarzazate). Il pourrait bien être l'« ancêtre » des sauropodes d'Amérique du Nord, qui eux, ont seulement 140 millions d'années — une époque où l’Afrique du Nord et le continent américain étaient soudés.

Ressources en eau[modifier | modifier le code]

Une grande partie des eaux souterraines de l'Anti-Atlas est utilisée à la périphérie des plaines du Souss et de Tiznit. De longue date, la population exploite la majorité de ces sources en utilisant la technique de captage appelée khettara (ou Qanat en Iran, Foggara en Algérie) : drains souterrains de captage des eaux par gravité.

Vu de l'Anti-Atlas et de Taltemsen.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Dubois, France et colonies, classe de 1re, Masson, , 420 p p.
  2. L'illustration, no 3665, 24 mai 1913
  3. Möhn-Druk, Air France, 1967[réf. non conforme]
  4. Altas el Jedid el'alem, Beyrouth
  5. Sur une carte en arabe, El 'alem el 'arbi, Alger