Dolgane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la langue dolgane. Pour le peuple dolgane, voir Dolganes.
image illustrant la Russie image illustrant la Sibérie image illustrant une langue
Cet article est une ébauche concernant la Russie, la Sibérie et une langue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dolgane
Дулҕан Dulğan, Долган Dolgan
Pays Russie
Région péninsule de Taïmyr, Sibérie
Nombre de locuteurs 5 000
Typologie SOV agglutinante
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 tut[1]
ISO 639-3 dlg
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF dlg

Le dolgane est une langue turque parlée par environ 5 000 Dolganes dans la péninsule de Taïmyr en Russie.

Classification[modifier | modifier le code]

Le dolgane appartient à la famille des langues turques du Nord. Cette famille est un sous-groupe des langues turques, qui appartient à la famille des langues altaïques.

Comme le finnois, le hongrois et le turc, le dolgane utilise l'harmonie vocalique, c'est une langue agglutinante et n'a pas de genre grammatical. C'est une langue SOV (Sujet-Objet-Verbe).

Histoire de la langue[modifier | modifier le code]

Localisation des locuteurs dolganes (en vert). En bleu les locuteurs du iakoute.

Les Dolganes descendent des Evenkis qui vivaient sur la rivière Viliouï et qui adoptèrent la langue yakoute au cours de la migration vers le Taïmyr. Au XVIIe siècle, ces populations émigrèrent vers le Nord-ouest de la Iakoutie : devant le danger que représentaient l'arrivée des Cosaques depuis les années 1630 (pression des impôts russes, épidémies, conflits inter-ethniques,...)[2], ainsi que devant l'extension des territoires de Yakoutes, se dispersant aussi au cours de cette période[3].

La langue dolgane est donc de formation récente et reste proche du yakoute. L'origine toungouse de la population est encore sensible par la présence de nombreuses caractéristiques maintenues après l'adoption du parler yakoute, que ce soit dans le lexique ou dans la morphologie du dolgane[4].

Cette langue est restée non-écrite jusqu'au XXe siècle. La poétesse Ogdo Aksënova a posé les bases d'une littérature écrite dolgane[5],[6].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent les phonèmes vocaliques et consonantiques[7] du dolgane.

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ii []
ü [y] üü []
ï [ɨ] ïï [ɨː] u [u] uu []
Moyenne
e [e] ee []
ö [ø] öö [øː]
o [o] oo []
Ouverte
a [a] aa []

consonnes[modifier | modifier le code]

  Bilabiale Dentale Latérale Palatale Vélaire Pharyng.
Occlusive sourde p [p] t [t] t' [] k [k]
Occlusive sonore b [b] d [d] d' [] g [g]
Fricative sourde s [s] h [h]
Fricative sourde č []
Fricative sonore [ʤ]
Nasale m [m] n [n]   ń [] ŋ [ŋ]  
Liquide r [r] l [l]
Semi-voyelle j [j]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Code générique, correspondant aux langues altaïques.
  2. L'époque de la migration est supposée par la linguiste russe Oubriatova, citée par Stachowski, 1993, p.13.
  3. Stachowski, 1993, p.13.
  4. Stachowski, 1993, p.16.
  5. Dominique Samson Normand de Chambourg, Béatrice Didier (dir.), Antoinette Fouque (dir.) et Mireille Calle-Gruber (dir.), Le dictionnaire universel des créatrices, Éditions des femmes, , « Aksënova, Ogdo [Youndra d'Avam 1936 - Doudinka 1995] », p. 85-86
  6. (en) Heiko F. Marten, Michael Rießler, Janne Saarikivi et Reetta Toivanen, Cultural and Linguistic Minorities in the Russian Federation and the European Union: Comparative Studies on Equality and Diversity, Springer, , 340 p. (lire en ligne), p. 208-214
  7. Androsova, 1997, p.236

Sources[modifier | modifier le code]

  • (ru) Aндросoвa, C.И., Дoлгaнcкий язык, dans Языки миpa, Тюpкcкие языки, pp. 235-242, Moscou, Izdatel'stvo Indrik, 1997, (ISBN 5-85759-061-2)
  • (de) Stachowski, Marek, Dolganischer Wortschatz, Zeszyty Naukowe Uniwersytetu Jagiellońskiego MLXXVI, Prace Językoznawcze, Zeszyt 114, Cracovie, Uniwersytet Jagielloński, 1993, (ISBN 83-233-0618-4)
  • (de) Stachowski, Marek, Dolganische Wortbildung, Cracovie, Księgarnia Akademicka, 1997 (ISBN 83-7188-169-X)
  • (de) Stachowski, Marek, Dolganischer Wortschatz. Supplementband, Cracovie, Księgarnia Akademicka, 1998, (ISBN 83-7188-216-5)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]