Consonne vélaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Velar.svg

Une consonne vélaire, ou plus brièvement une vélaire, désigne, en phonétique articulatoire, une consonne dorsale dont le lieu d'articulation se situe au niveau de l'arrière du palais, dit palais « mou » ou voile du palais. Elle est réalisée par un bombement de la partie postérieure de la langue qui se rapproche du palais mou.

Le français comprend les vélaires [k] et [ɡ], ainsi que [ŋ] dans des mots d'origine étrangère (à la fin de « parking », par exemple) et dans certain parlers locaux (comme le parler marseillais).

Assimilation[modifier | modifier le code]

La région vélaire du voile du palais est relativement grande, et les mouvements de la partie postérieure de la langue ne sont pas très précis. Les consonnes vélaires sont donc facilement assimilées, et leur articulation se déplace vers l'arrière ou l'avant de la langue, selon les voyelles avoisinantes. Elles sont souvent partiellement ou complètement palatalisées devant une voyelle antérieure et rétractées devant une voyelle postérieure.

Les vélaires palatalisées sont parfois nommées palato-vélaires. Certaines langues possèdent également des vélaires labialisées, comme [kʷ], l'articulation étant accompagnée d'un arrondissement des lèvres. Il existe également des consonnes labio-vélaires, qui sont articulées à la fois sur le palais et les lèvres, comme [k͡p]. Cette distinction s'efface avec la spirante [w], la labialisation impliquant d'ajouter une articulation labio-spirante au son, et cette situation ambiguë est souvent appelée labio-vélaire.

Vélaires de l'API[modifier | modifier le code]

La vélarisation se note à l'aide du symbole en exposant [ˠ].

L'alphabet phonétique international recense les vélaires suivantes :

API Description Exemple
Langue Orthographe API Signification
k Occlusive vélaire sourde Allemand Kino [kino] cinéma
ɡ Occlusive vélaire voisée Castillan algo [alɡo] quelque chose
ŋ Occlusive nasale vélaire voisée Anglais singing [sɪŋɪŋ] chantant
x Fricative vélaire sourde Hébreu מיכאל [mixel] Michel
ɣ Fricative vélaire voisée Grec moderne γάμμα [ɣama] lettre gamma
ɰ Spirante vélaire voisée Castillan paga[1] [paɰa] il paie
ʟ Spirante latérale vélaire voisée Mid-waghi aʟaʟe [aʟaʟe] étourdi
Fricative éjective vélaire
Occlusive éjective vélaire
ɠ Injective vélaire
ʍ Fricative labio-vélaire sourde Anglais which[2] [ʍɪtʃ] lequel
w Spirante labio-vélaire voisée Anglais witch [wɪtʃ] sorcière

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le g intervocalique castillan est souvent décrit comme une consonne fricative vélaire voisée, très légèrement articulée.
  2. Dans les dialectes qui distinguent which et witch.

Article connexe[modifier | modifier le code]