David Leigh Donoho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis David L. Donoho)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

David Leigh Donoho (né le 5 mars 1957 à Los Angeles) est un mathématicien américain spécialiste en statistique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Donoho étudie la statistique à l'université de Princeton. Il obtient un baccalauréat universitaure summa cum laude auprès de John W. Tukey et son doctorat en 1983 chez Peter Huber à l'université Harvard (titre de la thèse : A tool for research in data analysis)[1] tout en travaillant dans le traitement des signaux géophysiques chez Western Geophysical. Il est boursier postdoctoral au MSRI puis professeur à l'université de Californie à Berkeley, où il a déjà été en poste depuis 1984 et de 1985 à 1990 en tant que jeune chercheur de la National Science Foundation (National Science Foundation Young Investigator). Il est professeur à l'université Stanford depuis 1990. En 2002, il obtient un Bass professorship[2].

Il était professeur invité notamment à l'université de Paris, à l'université de Tel Aviv à l'université nationale de Singapour, l'université de Leyde et l'université de Cambridge (Rothschild Lecturer).

Il est co-fondateur des sociétés D2 Software (qui produit le logiciel MacSpin pour la visualisation de données de haute dimension) et de BigFix (qui produit des logiciels pour la gestion de réseau à distance). Il a également fait partie du département de recherche du hedge fund Renaissance Technologies.

Parmi ses thésards, il y a Emmanuel Candès.

Recherche[modifier | modifier le code]

Aux début des années 1980, en même temps que Werner A. Stahel, Donoho introduit le concept de l'« outlyingness » comme mesure de données aberrantes.

Avec Iain M. Johnstone, Donoho publie au début des années 1990 une série d'articles à l'impact considérable sur les estimateurs minimax à l'aide de bases inconditionnelles, appliqués notamment aux méthodes de débruitage par seuillage dans une base d'ondelettes.

Avec Scott Shaobing Chen et Michael A. Saunders, Donoho développe[3] en 1998 la méthode de poursuite de base pour l'analyse des spectres de fréquence en 1994, une variante de l'analyse de fréquence utilisant l'analyse spectrale des moindres carrés (LSSA pour least square spectral analysis).

Dans les années 1990 et 2000, Donoho développe des méthodes de traitement d'images similaires aux ondelettes, les curvelets[4],[5] et les wedgelets[6].

Indépendamment de Terence Tao et Emmanuel Candès, Donoho développe vers 2004 les bases mathématiques de la méthode acquisition comprimée dans traitement du signal qui a révolutionné le domaine[7].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Donoho est

En 2010-2011 et 2011-2012 il a siégé dans le comité de sélection du prix Abel-Komitee.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « David Leigh Donoho », sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  2. a et b Twelve professors honored with appointments to endowed chairs, Stanford Report, May 29, 2002.
  3. Scott Shaobing Chen, David L. Donoho et Michael A. Saunders Atomic decomposition by basis pursuit. SIAM J. Sci. Comput. 20 (1998), no. 1, 33--61. MR1639094 A, « Atomic decomposition by basis pursuit », SIAM J. Sci. Comput., vol. 20, no 1,‎ , p. 33-61 (Math Reviews 1639094, lire en ligne, consulté le 8 août 2018). Réimprimé dans SIAM Review, vol. 43, no 1, 2001, p. 129-159.
  4. Emmanuel Candès et David L. Donoho,, « Curvelets - une représentation non adaptative étonnamment efficace pour les objets à bords », dans A. Cohen, C. Rabut, L. Schumaker (éditeurs), Curves and Surface Fitting : Saint-Malo 1999, Vanderbilt University Press, Nashville, , p. 105-120
  5. Emmanuel Candès, « What is a curvelet? », Notices AMS, .
  6. David L. Donoho, « Wedgelets nearly minimax estimation of edges », Annals Statistics, vol. 27, no 3,‎ , p. 859-897.
  7. David L. Donoho, « Compressed Sensing », IEEE Transactions on Information Theory, vol. 52,‎ , p. 1289-1306.
  8. Kathleen Teltsch, « Newark Priest Wins a 'Genius' Award », New York Times,‎ (lire en ligne).
  9. David L. Donoho Receives Honorary Degree, AMSTAT News, American Statistical Association, December 1, 2009.
  10. David Donoho Receives 2010 AMS-SIAM Wiener Prize in Applied Mathematics, American Mathematical Society, January 14, 2010.
  11. « Laudatio » Notices AMS Avril 2010.
  12. 2013 - Shaw Laureates - The Shaw Prize.
  13. - Fall 2016 honorary and award recipients - University of Waterloo.
  14. Médailles décernées lors de l’ICM 2018.
  15. David Donoho sur mathunion.org.
  16. « Book of Members, 1780-2010: Chapter D », American Academy of Arts and Sciences (consulté le 7 avril 2011)
  17. Profile as a Clay Mathematics Institute Senior Scholar, retrieved 2010-02-09.
  18. SIAM Fellows, retrieved 2010-02-09.
  19. Actualités 2009 de l'Académie des Sciences

Liens externes[modifier | modifier le code]