Olga Ladyjenskaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une mathématicienne image illustrant la Russie
Cet article est une ébauche concernant une mathématicienne et la Russie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Olga Ladyjenskaïa
Ladyshenskaya.jpg

Olga Ladyshenskaya en 1976

Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Domaines
Membre de
Leopoldina, Académie russe des sciences, Académie des sciences d'URSS (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
Nombre d'Erdős
3Voir et modifier les données sur Wikidata
Étudiant de thèse
Ludvig Faddeev (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Olga Aleksandrovna Ladyjenskaïa (en russe : Ольга Александровна Ладыженская), née le 7 mars 1922 à Kologriv et morte le 12 janvier 2004 à Saint-Pétersbourg, est une mathématicienne russe connue pour ses travaux sur l'équation aux dérivées partielles, les différences finies, les équations de Navier-Stokes ainsi que la dynamique des fluides.

Elle fut l'élève du mathématicien russe Ivan Petrovski.

En octobre 1937, son père a été arrêté par le NKVD puis tué. Olga Ladyjenskaïa a pu terminer ses études secondaires, mais parce que son père était un « ennemi du peuple », elle fut interdite d'entrer à l'université de Léningrad.

En 1953, après la mort de Staline, elle obtint enfin son doctorat et devint enseignante à l'université de Léningrad ainsi qu'à l'Institut de mathématiques Steklov.

Elle est conférencière Noether en 1994.

En 2002, elle reçoit la médaille Lomonossov en l'honneur de l'ensemble de ses travaux scientifiques.