Emmanuel Candès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Emmanuel Candès
Description de cette image, également commentée ci-après
Emmanuel Candès à Oberwolfach en 2012
Naissance (49 ans)
Paris, France
Nationalité française
Domaines Mathématiques, statistique
Institutions California Institute of Technology
Université Stanford
Diplôme École polytechnique
Université Stanford
Directeur de thèse David Donoho
Renommé pour Curvelets, acquisition comprimée
Distinctions Nombreux prix, dont :
Prix Popov (2001)
Prix Alan T. Waterman (2006)
Prix George Pólya (2010)
Prix Collatz (2011)
Prix Dannie Heineman (2013)
Prix Jean Kuntzmann (2014)
Prix George David Birkhoff (2015).

Emmanuel Jean Candès (parfois orthographié Candes, sans accent grave, dans les textes anglais) est un mathématicien français né le 27 avril 1970 à Paris. Depuis 2009, il est professeur de mathématiques, de statistique et d'électrotechnique à l'université Stanford, où il est titulaire de la chaire Barnum-Simons en mathématiques et statistique. Il travaille sur l'analyse harmonique numérique, l'analyse multi-échelle, la théorie de l'approximation, l'estimation statistique et la reconnaissance des formes, le traitement du signal, les problèmes inverses et le calcul scientifique, ainsi que l’informatique, l'optimisation mathématique et la théorie de l'information.

Carrière[modifier | modifier le code]

Emmanuel Candès est ancien élève de l'École polytechnique de Paris (promotion 1990). Après l’obtention de son diplôme d'ingénieur en 1993[1],[2], il poursuit ses études à l'université Stanford, où il obtient en 1998 un Ph.D. en statistiques, sous la direction de David Donoho[1],[3] avec une thèse intitulée Ridgelets: Theory and Applications. Il rejoint la faculté de Stanford comme professeur assistant en statistique[1], puis il part en 2000 au California Institute of Technology[1] où il est nommé en 2006 titulaire de la chaire Ronald and Maxine Linde pour les mathématiques appliquées et computationnelles. Il retourne à Stanford en 2009.

Travaux[modifier | modifier le code]

Les travaux de la thèse d'Emmanuel Candès introduisent des généralisations des ondelettes qu'il appelle curvelets et ridgelets, capables de capturer des structures de signaux d'ordre supérieur[3]. Cette contribution au traitement d'images et à l'analyse multi-échelle lui a valu le prix Popov en théorie de l'approximation en 2001[4].

En 2004, un article écrit avec Terence Tao[5] constitue le fondement du domaine de l'acquisition comprimée, qui concerne la reconstruction d'images à partir de peu de mesures apparemment choisies au hasard. Ce domaine a connu depuis un large développement, dont une application est le concept d'une caméra qui peut enregistrer des images avec un seul capteur[6],[7], et des outils pour la conception de capteurs distribués qui communiquent à faible coût[8].

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel J. Candès et Terence Tao, « Near-optimal signal recovery from random projections: universal encoding strategies? », IEEE Transactions on Information Theory, vol. 52, no 12,‎ , p. 5406–5425 (DOI 10.1109/TIT.2006.885507, lire en ligne)
  • Emmanuel Candès, Justin Romberg et Terence Tao, « Stable signal recovery from incomplete and inaccurate measurements », Communications on pure and applied mathematics, vol. 59, no 8,‎ , p. 1207-1223 (DOI 10.1002/cpa.20124, lire en ligne)

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Il est conférencier plénier au congrès international des mathématiciens à Séoul en 2014, avec une conférence intitulée Mathematics of sparsity (and a few other things).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Courte biographie pour le prix Collatz.
  2. Page personnelle sur l'université Stanford.
  3. a et b (en) « Candès », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  4. a et b The Vasil A. Popov Prize: Emmanuel Candès, 2001, Third Prize Recipient. Interdisciplinary Mathematics Institute (IMI), University of South Carolina.
  5. a et b Candès et Tao 2006
  6. Dana Mackenzie, « What's Happening in the Mathematical Sciences », dans What's Happening in the Mathematical Sciences, American Mathematical Society, , 114–127 p. (ISBN 978-0-8218-4478-6, lire en ligne).
  7. Laurie Sullivan, « Megapixel Images Created With One Pixel: The camera replaces the traditional digital pixel grid with an array of tiny micromirrors », InformationWeek,‎ (lire en ligne).
  8. Candès, Romberg et Tao 2006.
  9. Candes to Receive Waterman Award, American Mathematical Society, 2006.
  10. Lauréats du prix Waterman sur le site de la NSF.
  11. ICIAM announces prizes for 2011, SIAM, 2010.
  12. National Academy of Sciences Members and Foreign Associates Elected, National Academy of Sciences, 29 avril 2014.
  13. « Le Prix Pierre-Simon de Laplace », sur http://www.sfds.asso.fr/ (consulté le 2 juin 2016).
  14. Mathematicians receive high honors recognition... sur le site de la SIAM (consulté le 17/8/2017 à 12 h 30).

Liens externes[modifier | modifier le code]