Dauphin d'eau douce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dauphins d'eau douce
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Dauphins d'eau douce » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
† Dauphin de Chine (Lipotes vexillifer)
Dauphin de Chine (Lipotes vexillifer)
Taxons concernés

Cinq espèces actuelles dans quatre familles (voir texte)

Les « dauphins d'eau douce » sont des cétacés odontocètes de trois super-familles : les Platanistoidea, les Inioidea et les Lipotoidea (éteints). On ne dénombre que six espèces modernes : le dauphin du Gange et le dauphin de l'Indus dans le genre Platanista, le boto et Inia araguaiaensis dans le genre Inia, le dauphin de la Plata dans le genre Pontoporia et le dauphin de Chine dans le genre Lipotes (éteint vers 2006). Ces genres ont longtemps été et sont souvent encore réunis dans une même famille, celle des platanistidés, mais sont aujourd'hui tous séparés dans quatre familles différentes : les Platanistidae, les Iniidae, les Pontoporiidae et les Lipotidae.

Les dauphins du genre Orcaella fréquentent occasionnellement les eaux douces des fleuves de l'Asie du Sud-Est (Mékong, Irrawaddy…) mais ne sont pas à proprement parler des « dauphins d'eau douce » et appartiennent aux delphinidés.

Espèces modernes[modifier | modifier le code]

Le boto, ou dauphin de l'Amazone est le plus grand des quatre genres connus de dauphins de rivière ; Inia araguaiaensis, son espèce sœur, est un peu plus petite. Les autres vivent dans le Gange (le Sousouc (Platanista gangetica), dans l'Indus (Platanista gangetica), dans le Yangtze (le Dauphin de Chine) et dans le Rio de la Plata (Le dauphin de la Plata (Pontoporia blainvillei)). Si, en apparence, tous se ressemblent, ils n'appartiennent pas à la même famille. Des études d'ADN ont montré que les dauphins des rivières ont évolué à partir de cétacés marins archaïques (cet ordre comprend aussi les baleines) en trois occasions au moins : d'abord en Inde, puis en Chine et en Amérique du Sud - avant que les dauphins marins eux-mêmes émergent en tant que groupe distinct. Ceci illustre un phénomène connu : l'évolution convergente. Des espèces géographiquement isolées et génétiquement distinctes développent des caractéristiques semblables car elles s'adaptent à des environnements similaires.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dale W. Rice, « Marine mammals of the world: systematics and distribution », Society of Marine Mammalogy Special Publication, no 4,‎ 1998, p. 231