Dauphin d'Électre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Peponocephala electra

Peponocephala electra
Description de cette image, également commentée ci-après
Dauphin d'Électre (à Mayotte).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Cetacea
Sous-ordre Odontoceti
Famille Delphinidae
Sous-famille Globicephalinae

Genre

Peponocephala
Nishiwaki et Norris, 1966

Nom binominal

Peponocephala electra
(Gray, 1846)

Répartition géographique

Description de l'image Cetacea_range_map_Melon-headed_Whale.PNG.

Synonymes

  • Electra electra (Gray, 1846)
  • Lagenorhynchus electra Gray, 1846

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe II de la CITES Annexe II , Rév. du 13/02/2003

Le dauphin d'Électre (Peponocephala electra parfois translittéré péponocéphale) est un cétacé de la famille des delphinidés. Dauphin des eaux tropicales et subtropicales que l'on aperçoit assez rarement, sans doute parce qu'il préfère les eaux profondes. Il vit généralement loin des côtes en haute mer. On le voit parfois, plus au nord, lorsqu'il remonte des courants chauds.

Peponocephala electra est l'unique espèce du genre Peponocephala.

Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

C'est un assez grand dauphin, pouvant mesurer 2,5 m de long et peser plus de 200 kg[1]. Il se caractérise par sa tête ovale (rappelant la forme d'un melon d'eau ou d'un ballon de rugby). Son corps est gris sombre, et présente parfois des selles noires sur le dos. L'intérieur de la bouche est blanc, débordant parfois sur les lèvres[1].



Cette espèce est fréquemment confondue avec l’Orque pygmée, Feresa attenuatta, qui cependant vit en groupes beaucoup plus petits, et porte un aileron dorsal plus long.

Comportement[modifier | modifier le code]

C'est un dauphin qui aime les eaux profondes, et on le trouvera donc plutôt aux abords des îles océaniques d'origine volcanique qui plongent abruptement dans la mer jusqu'à des profondeurs importantes (Mayotte, Marquises...)[1].

Il se déplace en grand groupes rassemblant généralement plus de cent individus, parfois même plus de mille[1].

La gestation dure une année, au terme de laquelle la mère met au monde un petit qui mesure déjà plus d'un mètre de long. La maturité sexuelle est atteinte vers 11-12 ans pour les femelles et 16-17 ans pour les mâles. L'espérance de vie n'est pas connue, mais dépasse probablement 30 ans[1].

Ce sont des prédateurs essentiellement nocturnes, qui chassent en grand profondeur les animaux qui passent la journée dissimulés dans les abysses[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Il est probable que la distribution soit continue dans les eaux profondes tropicales et subtropicales malgré des observations qui restent rares. Ce dauphin semble assez fréquent autour des Philippines (surtout au large de Cebu) et le long de la côte orientale d'Australie. Il est sédentaire dans l'archipel d'Hawaii. Il approche rarement du littoral. Il est néanmoins possible de l'observer en surface et à seulement quelques dizaines de mètres de la côte est de l'île de Nuku Hiva (Archipel des Marquises), évoluant par groupe de dizaines, sur un site hostile de par sa forte houle croisée[1]. On l'observe également dans la Caraïbe notamment en Martinique, et à Mayotte dans l'océan Indien. Il ne migre probablement pas et est sans doute plus fréquent que la rareté de son observation.

Échouages[modifier | modifier le code]

  • La première semaine de juin 2008, un échouage massif d'une centaine de dauphins d'Électre a lieu à Madagascar. Les causes avancées par les spécialistes sont épidémie, intoxication naturelle ou humaine, événement océanique ou météorologique mais aussi l'hypothèse que ce soit les sonars d'un bateau de recherche pétrolière de la société ExxonMobil parti la veille des échouages[2],[3].
  • Le 10 février 2009, dans la baie de Manille aux Philippines, entre 200 et 300 individus de dauphins d'Électre se sont échoués en eau peu profonde à la suite d'un tremblement de terre sous-marin qui a vraisemblablement endommagé leurs tympans et leur système d'orientation. Les dauphins ont fait l'objet d'un sauvetage de masse en étant orientés vers le large. Jamais les animaux de cette espèce ne s'étaient échoués en aussi grand nombre[4].
  • Le 10 avril 2015, près de 150 dauphins d'Electre se sont échoués sur une plage de Hakota au Japon. La présence de bancs de sables importants et d'une houle violente expliqueraient cet échouage massif.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Genre Peponocephala[modifier | modifier le code]

Espèce Peponocephala electra[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]