Cetartiodactyla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Cétartiodactyles (Cetartiodactyla) forment un ordre (ou, selon d'autres sources, un clade non classé) de mammifères ongulés, dont la principale caractéristique est de posséder un nombre pair de doigts (2 ou 4), contrairement aux Périssodactyles.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Dans ce groupe, l'axe des membres postérieurs passe entre les doigts III et IV (cette disposition est appelée paraxonie). Ce clade regroupe les Tylopodes, les Suines, les Ruminants, les Hippopotamidés et les Cétacés. Plus précisément, ce clade est la fusion des deux anciens ordres Cetacea et Artiodactyla. La parenté (proximité au sens phylogénétique) de ces différents groupes, qui rassemblent des animaux morphologiquement très différents, est fondée à la fois sur des caractères évolués communs (synapomorphies) et sur des études génétiques[1].

Ce taxon est, selon les auteurs, un ordre[2],[3] (s'il remplace les ordres Cetacea et Artiodactyla) ou un clade non classé[4]. Il est parfois considéré comme un super-ordre[5] (s'il est placé au-dessus des ordres Cetacea et Artiodactyla), bien que l'arbre phylogénétique montré ci-dessous infirme cette hypothèse. En effet, il montre que le groupe « Artiodactyla » serait paraphylétique, car celui-ci, excluant les Cetacea, regrouperait des animaux plus proches génétiquement de ces derniers (tels que l'hippopotame) que des autres Artiodactyla.

On compte actuellement 332 espèces reconnues de cétardiodactyles, réparties dans 132 genres et 22 familles[6].

Description[modifier | modifier le code]

Différents cétartiodactyles.
  • Un système digestif avec deux ou trois pré-estomacs
  • Le talus ou astragale de la cheville est à double poulie, avec une poulie tibiale proximale et une poulie naviculaire distale.[7]
  • L'astragale est en contact avec l'os cuboïde[7].
  • Des membres paraxoniques, c'est-à-dire que l'axe fonctionnel du membre est parallèle et déplacé vers l’extérieur par rapport à l'axe théorique du troisième doigt[8]
  • Trois bronches[8]
  • Grandes glandes lacrymales[8]
  • Longue crus breve incudis[8]
  • Le muscle lisse à base de l'érection du pénis[8]

Classification[modifier | modifier le code]

Selon Groves & Grubb, 2011[9] :


Phylogénie interne[modifier | modifier le code]

Phylogénie des familles actuelles de cétartiodactyles (cétacés non développés), d'après Price et al., 2005[11] et Spaulding et al., 2009[12]:

Cetartiodactyla 
 Tylopoda 

Camelidae (chameaux, lamas…)



 Artiofabula 
 Suina 

Suidae (porcins)



Tayassuidae (pécaris)



 Cetruminantia 
Cetancodonta 

Cetacea (cétacés)



Hippopotamidae (hippopotames)



 Ruminantia

Tragulidae (chevrotains)


 Pecora 


Antilocapridae (antilocapres)



Giraffidae (girafes, okapi...)





Bovidae (bovins, caprins, antilopes...)




Cervidae (cerfs, rennes...)



Moschidae (cerfs porte-musc)









La place des Cétacés au sein des Artiodactyles et à proximité des Hippopotames est un produit récent de la phylogénie moléculaire, confirmée depuis par des découvertes de fossiles. Les parentés des grands groupes et des familles, éteintes et actuelles, indiquées sur le cladogramme ci-dessus, suivent Geisler et al. 2007.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques de référence[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) C. Montgelard, F.M. Catzeflis et E. Douzery, « Phylogenetic Relationships of Artiodactyls and Cetaceans as Deduced from the Comparison of Cytochrome b and 12s rRNA Mitochondrial Sequences », Mol. Biol. Evol., vol. 14, no 5,‎ , p. 550-559.
  2. Explore the Ungulate Family Tree
  3. « Cetartiodactyla », sur www.manimalworld.net (consulté le )
  4. « Lifemap », sur lifemap.univ-lyon1.fr (consulté le )
  5. (en) Référence Animal Diversity Web : Cetartiodactyla
  6. (en) A. Hassanin, F. Delsuc, A. Ropiquet, C. Hammer, B. Jansen van Vuuren, C. Matthee, M. Ruiz-Garcia, F. Catzeflis, V. Areskoug, TT. Nguyen et A. Couloux, « Pattern and timing of diversification of Cetartiodactyla (Mammalia, Laurasiatheria), as revealed by a comprehensive analysis of mitochondrial genomes. », Comptes rendus de l'Académie des sciences. Biologies, vol. Janvier 2012, no 335(1),‎ , p. 32-50 (lire en ligne, consulté le ).
  7. a et b Lecointre, Guillaume, (1964- ...), Visset, Dominique., Bosquet, Gilles. et Charrier, David., Classification phylogénétique du vivant. Tome 2 (ISBN 978-2-410-00385-7 et 2-410-00385-0, OCLC 987914329, lire en ligne), p. 551
  8. a b c d et e (en) Référence Animal Diversity Web : Cetacea
  9. (en) Colin P. Groves et Peter Grubb, Ungulate Taxonomy, Baltimore, Maryland, Johns Hopkins University Press, , 317 p. (ISBN 978-1-4214-0093-8), p. 25
  10. « A 'consensus cladogram' for artiodactyls », Tetrapod Zoology (consulté le )
  11. (en) Price SA, Bininda-Emonds OR, Gittleman JL, « A complete phylogeny of the whales, dolphins and even-toed hoofed mammals (Cetartiodactyla) », Biol Rev Camb Philos Soc., vol. 80, no 3,‎ , p. 445-473 (DOI 10.1017/S1464793105006743, lire en ligne)
  12. (en) M Spaulding, MA O'Leary et J Gatesy, « Relationships of Cetacea (Artiodactyla) Among Mammals: Increased Taxon Sampling Alters Interpretations of Key Fossils and Character Evolution », PLoS ONE, vol. 4, no 9,‎ , e7062 (PMID 19774069, PMCID 2740860, DOI 10.1371/journal.pone.0007062, Bibcode 2009PLoSO...4.7062S)