Courant démocrate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Courant démocrate
Description de cette image, également commentée ci-après
Logotype officiel.
Nom arabe التيار الديمقراطي
Présentation
Fondation
Scission de Congrès pour la République
Secrétaire général Mohamed Abbou
Fondateur Mohamed Abbou
Adhérents 11 325 (2019)[1]
Vice-secrétaire général Mohamed Hamdi
Slogan وعي، إرادة، إنجاز
« Conscience, volonté, réalisation »
Porte-parole Mohamed Ammar
Organisation étudiante Courant des étudiants démocrates

Représentation
Députés (2019)
22 / 217
Orientations
Positionnement Centre gauche[2]
Idéologie Social-démocratie
Troisième voie
Populisme de gauche[3]
Couleurs Orange et blanc
Informations
Siège 25, rue de Marseille
1001 Tunis
Site web attayar.tn

Le Courant démocrate (arabe : التيار الديمقراطي) ou Attayar (arabe : التيار), est un parti politique tunisien de tendance social-démocrate fondé le 30 mai 2013 par Mohamed Abbou.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cérémonie de lancement du parti, le 12 juin 2013.

Le Courant démocrate est fondé le [4]. Son premier secrétaire général est Mohamed Abbou, alors ministre auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme administrative dans le gouvernement Hamadi Jebali et ancien secrétaire général du Congrès pour la République.

Le programme électoral du parti, présenté en vue des élections législatives de 2014, comprend plusieurs réformes sur les plans social et économique. Le Courant démocrate présente six femmes comme têtes de liste lors de ces élections[5] ; le parti récolte 1,93 % des votes et trois de ses candidats sont alors élus députés.

Le , Ghazi Chaouachi succède à Mohamed Abbou comme secrétaire général à l'occasion du premier congrès électoral du parti[6].

Le , l'Alliance démocratique fusionne dans le Courant démocrate[7]. De ce fait, Mohamed Hamdi devient le vice-secrétaire général du parti.

Le , Mohamed Abbou reprend la tête du parti en tant que secrétaire général en remplacement de Chaouachi, devenant dès lors son candidat pour la présidentielle de 2019, lors du deuxième congrès national[8].

Le parti se veut rassembleur et inclusif et se tient à l'écart des débats idéologiques. Toutefois, sa prise de position en faveur de l'égalité dans l'héritage lui a fait perdre une très grande partie de son électorat conservateur[9].

Structures dirigeantes[modifier | modifier le code]

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Mohamed Abbou, actuel secrétaire général du parti et candidat pour la présidentielle de 2019.
Mohamed Hamdi, vice-secrétaire général du parti depuis 2017.
Nom Mandat
Mohamed Abbou 2013-2016
Ghazi Chaouachi 2016-2019
Mohamed Abbou 2019-

Vice-secrétaire général[modifier | modifier le code]

Nom Mandat
Ghazi Chaouachi 2013-2016
Mohamed Hamdi 2017-

Congrès national[modifier | modifier le code]

Le Congrès national est l'autorité supérieure du parti. Il se réunit tous les deux ans et demi pour désigner le secrétaire général du parti, renouveler les instances et déterminer le programme d'action. Celui-ci s'est réuni aux dates suivantes :

  • mars 2016 : premier congrès (Tunis) ;
  • avril 2019 : deuxième congrès (Tunis).

Conseil national[modifier | modifier le code]

Le conseil national, l'autorité supérieure du parti entre deux congrès.

À partir du 26 octobre 2019, Majdi Ben Ghezala exerce la fonction de président du conseil[10].

Bureau exécutif[modifier | modifier le code]

Le bureau exécutif est composé des membres suivants[11] :

  • Mohamed Chakib Bougateff (président)
  • Najet Labidi
  • Achref Jabri
  • Issam Eddine Rajhi
  • Chokri Yahyaoui
  • Ilyes Hendaoui
  • Haythem Jemaï
  • Ahmed Bahloul
  • Issameddine Trabelsi
  • Mongi Werda

Bureau politique[modifier | modifier le code]

Le bureau politique est composé des membres suivants[12] :

Bureaux régionaux et locaux[modifier | modifier le code]

Le parti dispose de structures au niveau régional (gouvernorat) ainsi que local (délégation). Les bureaux locaux peuvent être divisés en sections locales pour les imadas et les zones à faible concentration d'habitants.

Bureaux régionaux à l'étranger[modifier | modifier le code]

Le parti dispose de structures à disposition des adhérents tunisiens à l'étranger.

Bureau des étudiants[modifier | modifier le code]

Le bureau des étudiants ou Courant des étudiants démocrates (تيار الطلبة الديمقراطيين) est une structure rassemblant les étudiants du parti, le bureau en 2019 se compose comme suit[13] :

  • Secrétaire-général : Oumaïma Cherif
  • Secrétaire-général adjoint : Mohamed Ali Slema
  • Trésorier : Achref Bouzidi
  • Membre : Amal Fersi
  • Membre : Oumaïma Thabti
  • Membre : Helmi Mahmoudi
  • Membre : Sahar Fadhila
  • Membre : Sélim Ghoulam
  • Membre : Abir Ennaifer
  • Membre : Ghofrane Trabelsi
  • Membre : Malek Ben Chobba
  • Membre: Mohamed Amin Nagaaoui

Données financières[modifier | modifier le code]

Le Courant démocrate publie régulièrement ses revenus, sponsors et dons sur son site officiel :

  • En 2013, les contributions en nature s'élèvent à 9 158 dinars tunisiens et les contributions matérielles à 25 607 dinars[14].
  • En 2014, les contributions et recettes s'élèvent à 27 453 dinars au premier trimestre, 42 044 dinars au deuxième trimestre, 50 936 dinars au troisième trimestre et 58 286 dinars au quatrième trimestre[15].
  • En 2015, les contributions et le revenu total s'élèvent à 59 615 dinars[16].
  • En 2016, les contributions et le revenu total s'élèvent à 78 080 dinars[17].
  • En 2017, les contributions et le revenu total s'élèvent à 104 355,667 dinars[18].
  • En 2018, les contributions et le revenu total s'élèvent à 140 200,890 dinars[19].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année Voix % Rang Sièges Gouvernements
2014 65 792 1,93 7e
3 / 217
Opposition
2019 183 473 6,39 4e
22 / 217
Coalition : Fakhfakh (depuis 2020)

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Année Candidat Voix % Résultat
2014 Pas de candidat ; le parti soutient officiellement Moncef Marzouki, qui a été battu au deuxième tour
2019 Mohamed Abbou 122 287 3,63 10e

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Année Voix Rang Conseillers % Maires %
2018 75 619 3e
205 / 7 212
2,85
3 / 350
0,86

Représentation[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives de 2019, le parti remporte 22 sièges à l'Assemblée des représentants du peuple[20] :

Groupe parlementaire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ar) « Nombre d'adhérents », sur attayar.tn (consulté le 18 octobre 2019).
  2. Jules Crétois et Oumeïma Nechi, « Tunisie : même affaiblie, la gauche se maintient dans des villes « frondeuses » », sur jeuneafrique.com, (consulté le 11 octobre 2019).
  3. Mohamed Kerrou, « Tunisie : la victoire de Kaïs Saïed, une percée électorale des populistes ? », sur lepoint.fr, (consulté le 20 octobre 2019).
  4. « Tunisie - Le Courant démocrate de Mohamed Abbou, le parti qui vise un État fédéral arabe », sur businessnews.com.tn, .
  5. Hamza Marzouk, « Tunis - Samia Abbou : le Courant démocratique présente six femmes têtes de liste », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 17 octobre 2017).
  6. « Ghazi Chaouachi succède à Mohamed Abbou au poste de secrétaire général d'Attayar », sur businessnews.com.tn, (consulté le 30 mars 2016).
  7. « Attayar et l'Alliance démocratique fusionnent », sur businessnews.com.tn, (consulté le 16 octobre 2017).
  8. « Mohamed Abbou, candidat du Courant démocrate (Attayar) à la présidentielle », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 15 mai 2019).
  9. Hakim Fekih, « Tunisie. Une gauche en perdition », sur orientxxi.info, (consulté le 14 septembre 2019).
  10. « Attayar : nouveau président pour le Conseil national et même position concernant le prochain gouvernement », sur kapitalis.com, (consulté le 4 janvier 2020).
  11. (ar) « Bureau exécutif », sur attayar.tn (consulté le 30 décembre 2019).
  12. (ar) « Bureau politique », sur attayar.tn (consulté le 30 décembre 2019).
  13. (ar) « Bureau national des étudians », sur attayar.tn (consulté le 26 décembre 2019).
  14. (ar) « Dons 2013 », sur attayar.tn (consulté le 22 avril 2018).
  15. (ar) « Dons 2014 », sur attayar.tn (consulté le 22 avril 2018).
  16. (ar) « Dons 2015 », sur attayar.tn (consulté le 22 avril 2018).
  17. (ar) « Dons 2016 », sur attayar.tn (consulté le 22 avril 2018).
  18. (ar) « Dons 2017 », sur attayar.tn (consulté le 17 mai 2019).
  19. (ar) « Dons 2018 », sur attayar.tn (consulté le 3 décembre 2019).
  20. Maher Chaabane, « Tunisie : les 217 députés de la nouvelle ARP », sur webdo.tn, (consulté le 13 octobre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]