Au cœur de la Tunisie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Au cœur de la Tunisie
Description de cette image, également commentée ci-après
Logotype officiel.
Présentation
Président Nabil Karoui
Légalisation


Représentation
Députés (2019)
38 / 217
Orientations
Idéologie Populisme[1]
Couleurs Rouge
Informations
Siège 2, rue du Lac d'Annecy
Les Berges du Lac
1053 Tunis
Site web 9albtounes.com

Au cœur de la Tunisie ou Qalb Tounes, anciennement Parti tunisien de la paix sociale, est un parti politique tunisien dirigé par Nabil Karoui depuis 2019.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , Nabil Karoui devient président du parti, anciennement appelé Parti tunisien de la paix sociale[2].

En juillet, il annonce que son parti présente des candidats aux élections législatives dans 33 circonscriptions électorales, ses têtes de liste comptant huit femmes et 25 hommes dont certains issus de Nidaa Tounes comme Ridha Charfeddine[3]. Lui-même se présente à la présidentielle de septembre[4]. Cependant, le , il est inculpé pour blanchiment d'argent, interdit de sortie du territoire et ses biens sont gelés[5]. Il est arrêté le 23 août, dans le cadre d’un mandat d'arrêt émis par la chambre d'accusation de la cour d'appel de Tunis[6]. Le parti dénonce via un communiqué « des pratiques fascistes »[7]. Malgré son arrestation, sa candidature est maintenue, n'ayant pas été à ce jour condamné par la justice[8]. Selon les résultats préliminaires, avec 15,5 % des suffrages, Karoui arrive deuxième du premier tour, derrière Kaïs Saïed, se qualifiant ainsi pour le second tour[9],[10]. Kaïs Saïed l'emporte au second tour du scrutin[11]. Karoui reconnaît sa défaite le lendemain[12].

Un sondage de Sigma Conseil le donne favori pour les élections législatives[13]. L'emprisonnement de Karoui fait fondre son écart entre son mouvement et Ennahdha, si bien que pour le dernier sondage publié par Sigma Conseil, les deux partis sont au coude-à-coude[14]. Au soir du scrutin, Ennahdha et Au cœur de la Tunisie revendiquent être arrivés en tête[15]. Le 9 octobre, les résultats préliminaires sont annoncés et Ennahdha arrive en tête[16].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année Voix % Rang Sièges Gouvernements
2019 415 913 14,55 2e
38 / 217

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Année Candidat 1er tour 2d tour
Voix % Rang Voix % Résultat
2019 Nabil Karoui 525 517 15,58 2e 1 042 894 27,29 Battu

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mohamed Kerrou, « Tunisie : la victoire de Kaïs Saïed, une percée électorale des populistes ? », sur lepoint.fr, (consulté le 20 octobre 2019).
  2. « Nabil Karoui récupère le parti de Houda Knani et en devient président », sur kapitalis.com, (consulté le 1er juillet 2019).
  3. « Le parti présidé par Nabil Karoui "Au cœur de la Tunisie" présente ses têtes de liste », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 30 juillet 2019).
  4. « Élection présidentielle : Abir Moussi, Nabil Karoui, Mohamed Abbou et Mongi Rahoui déposent leurs candidatures », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 2 août 2019).
  5. « Nabil Karoui inculpé en Tunisie », sur bbc.com, (consulté le 9 juillet 2019).
  6. « En Tunisie, l'arrestation du candidat Nabil Karoui bouleverse la campagne présidentielle », Le Monde,‎ (ISSN 0395-2037, lire en ligne, consulté le 24 août 2019).
  7. « Arrestation de Nabil Karoui : le parti "Au coeur de la Tunisie" dénonce "des pratiques fascistes" », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 24 août 2019).
  8. « Tunisie : le parti du candidat arrêté accuse le Premier ministre », sur lepoint.fr, (consulté le 24 août 2019).
  9. « Tunisie : Kais Saied en tête, selon des résultats portant sur 27% des votes », sur lefigaro.fr, (consulté le 16 septembre 2019).
  10. « Présidentielle tunisienne : vers un duel Saïed - Karoui au deuxième tour », sur france24.com, (consulté le 17 septembre 2019).
  11. « Présidentielle en Tunisie : Kaïs Saïed donné large vainqueur », sur lefigaro.fr, (consulté le 13 octobre 2019).
  12. « Tunisie - Saïed élu président, Karoui concède sa défaite », sur boursorama.com, (consulté le 14 octobre 2019).
  13. « Sondage Sigma Conseil : Nabil Karoui et son parti toujours en tête », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 18 août 2019).
  14. Benoît Delmas, « Tunisie - Législatives : « Qu'est-ce qu'on va faire ? » », sur lepoint.fr, (consulté le 6 octobre 2019).
  15. « Tunisie/législatives : Ennahdha et le parti de Karoui revendiquent chacun la victoire », sur lorientlejour.com, (consulté le 6 octobre 2019).
  16. « Tunisie : le parti d'inspiration islamiste Ennahdha en tête », sur lepoint.fr, (consulté le 9 octobre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]