Élections municipales tunisiennes de 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections municipales tunisiennes de 2018
350 conseils municipaux
7 212 conseillers municipaux

(militaires et forces de sécurité)


(Mdhilla)
Type d’élection Municipale
Corps électoral et résultats
Votants 1 914 239
35,6 %
Votes exprimés 1 806 969
Votes blancs 35 753
Votes nuls 71 517
Durée de campagne -
GhannouchiRached.jpg Ennahdha – Rached Ghannouchi
Voix 517 234
28,64 %
Sièges obtenus 2 139
Mohamed Ennaceur - Présidents de l'ARP, Tunisie, capture de Nawaat (cropped).jpg Nidaa Tounes – Mohamed Ennaceur
Voix 377 121
20,85 %
Sièges obtenus 1 600
Ghazi chaouachi.png Courant démocrate – Ghazi Chaouachi
Voix 75 619
4,19 %
Sièges obtenus 205
Hamma Hammami meeting Jemmal.jpg Front populaire – Hamma Hammami
Voix 71 551
3,85 %
Sièges obtenus 261
Instance supérieure indépendante pour les élections

Les élections municipales tunisiennes de 2018 ont lieu le en Tunisie sous la supervision de l'Instance supérieure indépendante pour les élections. Ce sont les premières élections municipales depuis la révolution de 2011, les précédentes ayant eu lieu en 2010 (ar).

Le parti islamiste Ennahdha arrive en tête au niveau national avec un peu plus de 28 % des voix, suivi de Nidaa Tounes à 20 %, dans un scrutin au résultat très fragmenté et qui voit la participation atteindre 35 %, marquant un désaveu de la population envers les partis traditionnels. Sur les suffrages exprimés, près d'un tiers se portent ainsi vers des listes indépendantes[1].

Modalités[modifier | modifier le code]

Ces élections visent à élire les membres des 350 conseils municipaux au scrutin proportionnel à un tour[2].

Maires[modifier | modifier le code]

Les conseillers municipaux ainsi élus procèdent à leur tour à l'élection des maires. Une fois expiré le délai de recours de 21 jours suivant les municipales, le gouverneur de chaque région convoquent dans le même délai les conseils afin que ces derniers élisent les maires au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Le vote a lieu à bulletin secret. En cas d'égalité des candidats, le plus jeune est déclaré élu[3].

Calendrier électoral[modifier | modifier le code]

Il s'agit des premières élections municipales depuis la révolution de 2011. Originellement, les dates du [4] puis du [5] sont proposées pour organiser simultanément les élections municipales et régionales. La loi électorale n'ayant pas été adoptée à l'été 2016, la date reste longtemps indéterminée[6] avant d'être annoncée le  : les municipales sont alors fixées au [7] et au pour les forces de sécurité et les militaires, tandis que les régionales sont quant à elles prévues pour , l’Instance supérieure indépendante pour les élections se fixant un maximum de deux mois entre les deux élections[7].

Toutefois, en raison de facteurs logistiques et politiques, comme la vacance du poste du président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections, la date est à nouveau repoussée au [8] puis au [2].

L'inscription sur les listes électorales est organisée du au puis du au [9]. Le dépôt des candidatures a lieu du 15 au [10].

La campagne électorale s'ouvre le et se termine le [11]. Pendant cette période, les forces de sécurité et les militaires votent le pour la première fois[12].

Candidats[modifier | modifier le code]

Panneau de l'ISIE pour les élections municipales

L'Instance supérieure indépendante pour les élections annonce le qu'un total de 2 173 listes comptant 57 020 candidats ont été présentées : 1 099 issues de partis, 897 indépendantes et 177 coalitions[13]. Le , elle annonce qu'un total de 2 074 listes ont été validées : 1 055 issues de partis, 860 indépendantes et 159 coalitions[11]. Plus de 53 668 candidats se disputent 7 212 sièges de conseillers municipaux, nombre qui varie entre 12 et 60 selon la population de la municipalité[11],[14].

Pour la première fois, les listes doivent être paritaires et comporter un sixième de candidats de moins de 35 ans[15]. Au final, 50,7 % des candidats sont des hommes et 49,3 % des femmes, même si 69,67 % des listes sont présidées par des hommes et 30,33 % par des femmes[14]. 52,10 % des candidats sont âgés de moins de 35 ans, 23,83 % entre 36 et 45 ans, 19,66 % entre 46 et 60 ans et 4,41 % de plus de 60 ans[16].

Sondages[modifier | modifier le code]

Institut Date Taille de
l'échantillon
NT E FP CD MTV AT MT Ind. Autres Abstention Ne sait pas
Sigma Conseil[17] Janvier 2017 - 7,9 % 6,7 % 2,2 % - 0,6 % 0,5 % 0,3 % 1 % 1,6 % 22,3 % 45,1 %
Sigma Conseil[18] Février 2017 1 062 27,2 % 27,3 % 9,4 % 6,3 % 4,4 % 3,9 % 2,6 % - 8,1 % - -
Emrhod Consulting[19] Mars 2017 - 38,6 % 33 % 3,4 % 2,3 % 3,4 % 1,7 % 2,3 % - - - -
Sigma Conseil[20] Avril 2017 - 35,8 % 29,7 % 7,6 % 3,3 % - 5,2 % - - 5,4 % - -
Sigma Conseil[21] Janvier 2018 8 962 36,8 % 28,2 % 7,9 % 4,1 % - 3,6 % - - - 61,2 % -
Sigma Conseil[22] Février 2018 2 000 29,7 % 28,9 % 9 % 6,1 % 1,8 % 3 % 1,5 % 5,2 % 4,3 % 33,2 % 37,5 %

Résultats[modifier | modifier le code]

Urnes de votes.

Sur 2 074 listes, 1 939 obtiennent au moins un siège, soit un taux de 93,49 %[23]. Les candidats élus sont à 47,5 % des femmes dont 29 % sont têtes de liste. Ils sont également assez jeunes, avec 37,16 % des candidats élus ayant moins de 35 ans. La participation est faible, à 35,6 %, avec un record de 18,46 % seulement à Ettadhamen, cité très densement peuplé et l'un des bastions historiques d'Ennahdha[24].

Résultats nationaux[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps, l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) annonce les résultats préliminaires officiels de 349 municipalités sur 350, car dans la municipalité de Mdhilla le vote est reporté au [25]. Les résultats définitifs sont annoncés le après la fin de la période des recours[26]. Les maires sont ainsi élus dans les 21 jours suivant, soit le 4 juillet au plus tard. Au 11 juillet, 348 conseils municipaux sur 350 sont installés (hormis à Djebel Oust et Jilma)[27],[28]

Résultats des élections municipales de 2018[29],[30],[31]
Parti, coalition ou liste Voix % Conseillers % Maires
Ennahdha 517 234 28,64
2 135 / 7 212
29,68
130 / 350
Nidaa Tounes 377 121 20,85
1 600 / 7 212
22,17
76 / 350
Courant démocrate 75 619 4,19
205 / 7 212
2,85
3 / 350
Front populaire 71 551 3,95
261 / 7 212
3,60
8 / 350
Union civile[N 1] 31 883 1,77
66 / 7 212
0,92
2 / 350
Machrouu Tounes 26 013 1,44
124 / 7 212
1,72
0 / 350
Parti destourien libre 24 928 1,38
76 / 7 212
1,06
0 / 350
Mouvement Tunisie Volonté 23 998 1,33
84 / 7 212
1,19
1 / 350
Mouvement du peuple 23 958 1,33
100 / 7 212
1,39
4 / 350
Afek Tounes 19 116 1,06
93 / 7 212
1,29
2 / 350
Bani Watani 9 097 0,50
15 / 7 212
0,21
0 / 350
Initiative nationale destourienne 6 405 0.36
23 / 7 212
0,32
1 / 350
Al Binaa Al Watani 4 207 0,23
6 / 7 212
0,08
0 / 350
Parti socialiste 3 376 0,13
13 / 7 212
0,18
0 / 350
Union populaire républicaine (ar) 2 752 0,15
7 / 7 212
0,10
1 / 350
Coalition des forces démocrates[N 2] 1 314 0,07
6 / 7 212
0,08
0 / 350
Ajyal 1 145 0,06
6 / 7 212
0,08
0 / 350
Parti Sawt Ettounsi 1 041 0,06
3 / 7 212
0,04
0 / 350
Mouvement démocrate 733 0,04
3 / 7 212
0,04
0 / 350
Al Nidhal Al Watani 703 0,04
2 / 7 212
0,03
0 / 350
Rencontre démocratique 623 0,03
4 / 7 212
0,06
0 / 350
Tounes Awalan 301 0,02
1 / 7 212
0,01
0 / 350
Moustakbel Tounes 214 0,01
1 / 7 212
0,01
0 / 350
Parti des verts pour le progrès 150 0,01
1 / 7 212
0,01
0 / 350
Indépendants 581 930 32,27
2 373 / 7 212
32,90
120 / 350
Suffrages exprimés 1 806 969 94,4
Votes blancs 35 753 1,9
Votes nuls 71 517 3,7
Total 1 914 239 100 7 212 100 350
Abstention 3 455 604 64,4
Participation 1 914 239 35,6
Inscrits 5 369 843 100

Résultats notables[modifier | modifier le code]

Souad Abderrahim, candidate se présentant comme indépendante mais en réalité tête de liste d'Ennahdha, devient la première femme élue maire de l'histoire de Tunis[32].

Résultats en sièges dans les capitales des gouvernorats et les villes de plus de 100 000 habitants[33]
Les listes indépendantes regroupent des listes séparées les unes des autres. En couleurs, les listes arrivées en tête dans chaque ville. En italique figurent les villes de plus de 100 000 habitants qui ne sont pas des chefs-lieux de gouvernorats.
Ville Ennahdha Nidaa
Tounes
Courant
démocrate
Front
populaire
Autres
partis
Listes
indépendantes
Total Maire élu
Tunis 21 17 8 4 6 4 60 Souad Abderrahim
Sfax 14 7 8 2 9 2 42 Mounir Elloumi
Sousse 10 10 3 3 7 9 42 Taoufik Laaribi
Kairouan 15 7 3 2 6 3 36 Radhouen Bouden
Bizerte 13 6 0 3 12 2 36 Kamel Ben Amara
La Soukra 10 8 0 3 0 15 36 Fayrouz Ben Jomâa
Ariana 6 6 0 0 3 21 36 Fadhel Moussa
Sidi Hassine 16 8 0 0 2 10 36 Fraj Gribea
El Mourouj 12 6 6 3 1 8 36 Kamel Ouertani
Gafsa 10 9 3 3 2 9 36 Helmi Belheni
Raoued 13 6 5 0 8 4 36 Adnen Bouassida
Médenine 18 4 2 0 6 6 36 Moncef Ben Yamna
Jendouba 13 11 0 3 6 3 36 Ammar Ayadi
Gabès 12 5 5 2 4 2 30 Habib Dhaouadi
Monastir 5 5 0 0 6 14 30 Mondher Marzouk
Ben Arous 11 7 4 2 0 6 30 Mohamed Mezoughi
Nabeul 6 7 2 2 6 7 30 Houda Skandegi
Tataouine 14 2 0 0 3 11 30 Boubaker Souid
Béja 8 6 2 3 8 3 30 Yasser Gharbi
Le Kef 5 9 0 4 1 11 30 Omar Fidaoui
Mahdia 5 5 2 0 8 10 30 Asma Hamza
Sidi Bouzid 9 9 2 3 5 2 30 Abdelkader Néji
Kasserine 6 6 3 2 1 6 24 Mohamed Kamel Hamzaoui
Tozeur 6 3 0 0 1 14 24 Ali Hafsi Jeddi
Siliana 4 4 1 2 8 5 24 Abdelhamid Hammemi
La Manouba 6 4 2 1 1 10 24 Slim Ben Amara
Zaghouan 3 4 0 1 0 16 24 Tarek Zoukari
Kébili 9 4 3 0 6 2 24 Ahmed Yaakoub

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Composée de membres des partis suivants : Afek Tounes (en partie), Al Badil Ettounsi, Machrouu Tounes (en partie), Al Joumhouri, la Voie démocratique et sociale, l'Initiative nationale destourienne (en partie), la Rencontre démocratique, Tounes Awalan, le Mouvement démocrate, le Parti du travail patriotique et démocratique et Moustakbel Tounes.
  2. Composée de membres des partis suivants : Courant démocrate (en partie) et Mouvement Tunisie Volonté (en partie).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Bobin, « En Tunisie, des forces « indépendantes » émergent des élections municipales », sur lemonde.fr, (consulté le 11 mai 2018).
  2. a et b « Tunisie : les municipales reportées au 6 mai 2018 », sur jeuneafrique.com, (consulté le 18 décembre 2017).
  3. Nadia Dejoui, « Mounir Ben Miled : “Je veux que Tunis soit une ville attractive” », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 5 juin 2018).
  4. « Tunisie – Le 30 octobre 2016, date possible pour les élections municipales », sur tunisienumerique.com, (consulté le 3 avril 2017).
  5. « Les élections municipales auront lieu le 26 mars 2017 affirme l'ISIE », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 3 avril 2017).
  6. « Chafik Sarsar : les élections municipales prévues pour le 26 mars prochain ont été annulées », sur businessnews.com.tn, (consulté le 3 avril 2017).
  7. a et b « Les élections municipales auront lieu le 17 décembre 2017 », sur businessnews.com.tn, (consulté le 3 avril 2017).
  8. « Les élections municipales auront lieu le 17 décembre 2017 », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 5 octobre 2017).
  9. « Tunisie – Municipales : l’inscription des électeurs se poursuivra jusqu’au 6 janvier 2018 », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le 1er mai 2018).
  10. « Municipales : dépôt des candidatures du 15 au 22 février », sur nessma.tv, (consulté le 1er mai 2018).
  11. a, b et c « Municipales : 2 074 listes définitivement retenues », sur espacemanager.com, (consulté le 1er mai 2018).
  12. Frida Dahmani, « Tunisie : faible participation des militaires et des sécuritaires aux élections municipales », sur jeuneafrique.com, (consulté le 1er mai 2018).
  13. « Élections municipales : 2 173 listes présentées à l'ISIE », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 1er mai 2018).
  14. a et b « Tunisie – Municipales 2018 : 18 personnes porteuses de handicap têtes de listes », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le 1er mai 2018).
  15. Maryline Dumas, « Les désillusions de Feriana, fief de la révolution tunisienne », sur lefigaro.fr, (consulté le 11 mai 2018).
  16. « Tunisie-Municipales 2018 : l'Isie retient 2 074 listes électorales », sur kapitalis.com, (consulté le 1er mai 2018).
  17. « Bilan médias 2016 et perspectives du marché 2017 en Tunisie », sur fr.slideshare.net, (consulté le 1er mai 2018).
  18. (ar) Zied Krichen, « Spécial : Enquête sur les opinions sur les intentions de vote aux élections municipales », sur ar.lemaghreb.tn,‎ (consulté le 1er mai 2018).
  19. « Le baromètre politique d'Emrhod Consulting », sur facebook.com, (consulté le 1er mai 2018).
  20. (ar) « Enquêtes d'opinion - Élections municipales : Nidaa Tounes 35,8 % et Ennahdha 29,7 % », sur nessma.tv,‎ (consulté le 1er mai 2018).
  21. (ar) Zied Krichen, « Spécial : enquête sur les intentions de vote aux élections », sur ar.lemaghreb.tn,‎ (consulté le 1er mai 2018).
  22. (ar) Zied Krichen, « Spécial : intentions de vote aux élections municipales et présidentielles », sur ar.lemaghreb.tn,‎ (consulté le 1er mai 2018).
  23. « Tunisie : résultats des élections municipales selon les listes », sur tunisienumerique.com, (consulté le 11 mai 2018).
  24. Sala Horchani, « Tunisie–Élections municipales 2018 : brève analyse et Palme d’or », sur blogs.mediapart.fr, (consulté le 2 juin 2018).
  25. « Municipales 2018 : les élections à Mdhila auront lieu dimanche 20 mai », sur kapitalis.com, (consulté le 13 mai 2018).
  26. « Tunisie : l’ISIE présente les résultats définitifs des élections municipales après examen des recours », sur tunisienumerique.com, (consulté le 22 mai 2018).
  27. « Tunisie – Ennahdha a raflé la majorité écrasante des conseils municipaux », sur tunisienumerique.com, (consulté le 15 juillet 2018).
  28. (ar) « Après que 348 des 350 conseils ont été installés : qui est le maire ? », sur jawharafm.net,‎ (consulté le 15 juillet 2018).
  29. Nadia Dejoui, « Résultats des élections municipales 2018 », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 10 mai 2018).
  30. Maher Chaabane, « Élections municipales : Ennahdha obtient près de 30% des sièges… derrière les indépendants », sur webdo.tn, (consulté le 10 mai 2018).
  31. « Municipales : les listes indépendantes ont décroché 32,9 % des sièges », sur mosaiquefm.net, (consulté le 10 mai 2018).
  32. « Souad Abderrahim, tête de liste Ennahda, devient la première femme élue maire de Tunis », sur france24.com, (consulté le 3 juillet 2018).
  33. « Résultats Préliminaires », sur isie.tn, (consulté le 13 mai 2018).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :