Samia Abbou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Samia Abbou
Illustration.
Portrait de Samia Abbou.
Fonctions
Députée de la première circonscription de Tunis
En fonction depuis le
(4 ans, 11 mois et 11 jours)
Élection 26 octobre 2014
Réélection 6 octobre 2019
Législature Ire
Groupe politique Bloc démocrate (2014-2019)
Constituante de la deuxième circonscription de Nabeul

(2 ans, 11 mois et 5 jours)
Élection 23 octobre 2011
Groupe politique Congrès pour la République
Prédécesseur Moncef Marzouki
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Tebourba, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Congrès pour la République, indépendante[1] puis Courant démocrate
Conjoint Mohamed Abbou
Diplômée de Université de Tunis - El Manar
Profession Avocate
Religion Islam

Samia Abbou (arabe : سامية حمودة عبو), née le 3 novembre 1965 à Tebourba[2], est une avocate et femme politique tunisienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle effectue ses études primaires et secondaires à Tebourba, pour ensuite intégrer la faculté de droit et des sciences politiques de Tunis jusqu’à y obtenir son diplôme d'études approfondies en 2010[2].

Elle figure parmi les membres fondateurs du Conseil national pour les libertés en Tunisie et rejoint le Congrès pour la République en 2006[2].

Membre de l'assemblée constituante, en remplacement de Moncef Marzouki, à partir du 27 décembre 2011[3].

Elle quitte le Congrès pour la République en 2013[4] et rejoint le Courant démocrate, sous les couleurs duquel elle est élue à l'Assemblée des représentants du peuple lors des élections du 26 octobre 2014 avec 5 404 suffrages[4].

En 2014, elle est décorée des insignes de chevalier de l'Ordre tunisien du Mérite[5].

Elle est réélue députée pour une deuxième législature lors des élections législatives de 2019[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mariée à Mohamed Abbou, avocat et homme politique très actif, ils sont les parents de trois enfants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La députée Souhir Dardouri annonce sa démission du CPR », sur businessnews.com.tn, (consulté le 2 avril 2017).
  2. a b et c « Samia Abbou », sur majles.marsad.tn (consulté le 2 avril 2017).
  3. « Tunisie : Samia Abbou, peut-elle faire contrepoids au sein du CPR ? », sur investir-en-tunisie.net, (consulté le 2 avril 2017).
  4. a et b « Samia Abbou », sur majles.marsad.tn (consulté le 2 avril 2017).
  5. « Décrets et arrêtés », Journal officiel de la République tunisienne, no 33,‎ , p. 972 (ISSN 0330-7921, lire en ligne [PDF], consulté le 27 mai 2017).
  6. Hamza Marzouk, « Législatives 2019 : liste complète des députés de l'ARP », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 16 octobre 2019).