Ghazi Chaouachi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ghazi Chaouachi
غازي الشواشي
Illustration.
Portrait de Ghazi Chaouachi.
Fonctions
Secrétaire général du Courant démocrate
En fonction depuis le
(7 mois et 7 jours)
Élection
Prédécesseur Mohamed Hamdi (intérim)
Mohamed Abbou

(3 ans et 25 jours)
Élection
Prédécesseur Mohamed Abbou
Successeur Mohamed Abbou
Ministre tunisien de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement territorial
(intérim)

(1 mois et 18 jours)
Président Kaïs Saïed
Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh
Gouvernement Fakhfakh
Prédécesseur Moncef Sliti
Successeur Kamel Doukh
Ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières

(6 mois et 6 jours)
Président Kaïs Saïed
Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh
Gouvernement Fakhfakh
Prédécesseur Radhouane Ayara (intérim)
Hédi Mekni
Successeur Leïla Jaffel
Député de la circonscription de Ben Arous

(5 ans, 2 mois et 25 jours)
Élection 26 octobre 2014
Réélection 6 octobre 2019
Législature Ire
IIe
Groupe politique Bloc démocrate
Successeur Salma Maalej
Président du bloc démocrate
Législature IIe
Prédécesseur Salem Labiadh
Successeur Hichem Ajbouni
Vice-secrétaire général du Courant démocrate
Secrétaire général Mohamed Abbou
Prédécesseur Parti créé
Successeur Mohamed Hamdi (indirectement)
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Le Bardo, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Courant démocrate
Diplômé de Université de Tunis - El Manar
Profession Avocat

Ghazi Chaouachi (arabe : غازي الشواشي), né le au Bardo, est un avocat et homme politique tunisien.

Élu député à l'Assemblée des représentants du peuple lors des élections législatives de 2014, il est co-fondateur, membre du bureau politique et vice-secrétaire général du Courant démocrate puis secrétaire général de mars 2016 à avril 2019. En 2020, il devient ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières puis ministre de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement territorial par intérim.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Ghazi Chaouachi obtient son baccalauréat en lettres au lycée El Mansoura de Kairouan en 1982[1]. Il intègre ensuite la faculté de droit et des sciences économiques de Tunis et y obtient une licence en droit en 1987[1]. En 1988, Il obtient à la faculté de droit de Tunis son certificat d'aptitude à la profession d'avocat[1].

Carrière professionnelle et politique[modifier | modifier le code]

Cadre bancaire à Amen Bank entre 1988 et 1994, Ghazi Chaouachi devient ensuite avocat[1].

Membre de la Ligue tunisienne des droits de l'homme et militant de la société civile, il participe à la fondation du Courant démocrate dont il devient un membre de son bureau exécutif ; il est également le vice-secrétaire général du parti[1] mené par Mohamed Abbou.

Lors des élections législatives de 2014, son parti l'investit comme tête de liste dans la circonscription de Ben Arous[1], où il obtient un siège à l'Assemblée des représentants du peuple avec 7 226 suffrages[1]. Lors de ce scrutin, le Courant démocrate obtient un total de trois sièges. Chaouachi rejoint alors la commission de la législation générale, la commission des affaires des Tunisiens à l’étranger et la commission spéciale chargée des finances[1].

Le , il succède à Abbou comme secrétaire général du Courant démocrate à l'occasion de son premier congrès électoral[2]. Le , Abbou le remplace lors du deuxième congrès national[3].

Lors des élections législatives de 2019, il est réélu député de la circonscription de Ben Arous[4]. Il présente sa candidature pour le poste de président de l'Assemblée des représentants du peuple mais n'obtient que 45 voix contre 123 pour Rached Ghannouchi qui accède à la fonction[5],[6]. Le , il est nommé ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières dans le gouvernement d'Elyes Fakhfakh[7]. Le 15 juillet 2020, il est nommé ministre de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement territorial par intérim après le limogeage de son prédécesseur dans le cadre du limogeage collectif des ministres d'Ennahdha[8].

Le 4 octobre 2020, il reprend la tête du Courant démocrate après avoir été élu par le conseil national du parti[9]. Le 12 mars 2021, il en démissionne[10] avant de se rétracter le 28 mars[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h « Ghazi Chaouachi », sur majles.marsad.tn (consulté le 30 mars 2016).
  2. « Ghazi Chaouachi succède à Mohamed Abbou au poste de secrétaire général d’Attayar », sur businessnews.com.tn, (consulté le 30 mars 2016).
  3. « Mohamed Abbou, candidat du Courant démocrate (Attayar) à la présidentielle », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 15 mai 2019).
  4. Hamza Marzouk, « Législatives 2019 : liste complète des députés de l'ARP », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 16 octobre 2019).
  5. « Ghazi Chaouachi, candidat à la présidence de l'ARP », sur mosaiquefm.net, (consulté le 26 décembre 2019).
  6. « Rached Ghannouchi élu président de l'Assemblée avec 123 voix », sur kapitalis.com, (consulté le 26 décembre 2019).
  7. « Officiel : la composition du gouvernement Fakhfakh », sur kapitalis.com, (consulté le 20 février 2020).
  8. « Elyes Fakhfakh limoge les 6 ministres d'Ennahdha du gouvernement, et les remplace par des intérimaires », sur news.gnet.tn, (consulté le 29 juillet 2020).
  9. « Ghazi Chaouachi succède à Mohamed Abbou à la tête d'Attayar », sur webdo.tn, (consulté le 4 octobre 2020).
  10. « Ghazi Chaouachi annonce son départ d'Attayar », sur businessnews.com.tn, (consulté le 17 mars 2021).
  11. « Ghazi Chaouachi de retour au Courant démocrate », sur mosaiquefm.net, (consulté le 28 mars 2021).