Communauté de communes Campagne de Caux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une intercommunalité française image illustrant la Seine-Maritime
Cet article est une ébauche concernant une intercommunalité française et la Seine-Maritime.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le Projet des intercommunalités françaises.

Communauté de communes Campagne de Caux
Communauté de communes Campagne de Caux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Forme Communauté de communes
Siège Goderville
Communes 22
Président Franck Rémond
Date de création
Code SIREN 247600505
Démographie
Population 15 113 hab. (2014)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Superficie 145,27 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Communauté de communes Campagne de Caux
Liens
Site web http://www.campagne-de-caux.fr
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes Campagne de Caux est une communauté de communes française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a été créée au 31 décembre 1997 par un arrêté préfectoral du 10 décembre 1997. Elle succède au syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM) de l'ancien canton de Goderville créé en 1967. Cette transformation a permis à la Communauté de percevoir une dotation globale de fonctionnement (DGF) versée par l’État de 762 000 €[1].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Elle regroupe 22 communes du département de la Seine-Maritime :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Goderville
(siège)
76302 Godervillais 7,98 2 840 (2014) 356
Angerville-Bailleul 76012 Angervillais 4,59 197 (2014) 43
Annouville-Vilmesnil 76021 Annouvillais 5,82 527 (2014) 91
Auberville-la-Renault 76033 4,96 466 (2014) 94
Bec-de-Mortagne 76068 Bec-de-Mortagnais 11,94 685 (2014) 57
Bénarville 76076 Bénarvilais 4,36 255 (2014) 58
Bornambusc 76118 Bornambuscais 4,11 262 (2014) 64
Bréauté 76141 Bréautais 13,91 1 307 (2014) 94
Bretteville-du-Grand-Caux 76143 11,41 1 338 (2014) 117
Daubeuf-Serville 76213 Daubeuvais 7,75 374 (2014) 48
Écrainville 76224 Écrainvillais 12,82 1 036 (2014) 81
Gonfreville-Caillot 76304 4,22 343 (2014) 81
Grainville-Ymauville 76317 6,29 442 (2014) 70
Houquetot 76368 Houquetotais 4,09 365 (2014) 89
Manneville-la-Goupil 76408 8,75 1 026 (2014) 117
Mentheville 76425 Menthevillais 3,08 288 (2014) 94
Saint-Maclou-la-Brière 76603 Saint-Maclousiens 4,96 493 (2014) 99
Saint-Sauveur-d'Émalleville 76650 Saint-Sauveurois-Émmallevillais 7,48 1 188 (2014) 159
Sausseuzemare-en-Caux 76669 Sausseuzemarais 3,88 431 (2014) 111
Tocqueville-les-Murs 76695 3,47 298 (2014) 86
Vattetot-sous-Beaumont 76725 Vattetotais 6,94 590 (2014) 85
Virville 76747 Virvillais 2,46 362 (2014) 147

Organisation[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de l'intercommunalité est à Goderville, Zone d'activités, Route de Bolbec.

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est administrée par son Conseil communautaire, composé, pour la mandature 2014-2020, de 30 conseillers municipaux représentant chacune des communes membres, à raison de :

  • 1 délégué et un suppléant pour les communes de moins de 1000 habitants ;
  • 2 délégués pour les communes de 1000 à 1999 habitants ;
  • 4 délégués pour les communes de 2000 habitants et plus[2].

Le conseil communautaire du 17 avril 2014 a élu son nouveau président, Franck Rémond, maire de Mentheville, ainsi que 5 vice-présidents, qui sont :

  1. Guy Fontanié, maire de Goderville ;
  2. Pascal Mabire, maire de Bec-de-Mortagne ;
  3. Sophie Allais, maire de Virville, conseillère départementale de Saint-Romain de Colbosc ;
  4. Benoît Deschamps, maire de Saint-Maclou-la-Brière ;
  5. Huguette Lesauvage, maire de Angerville-Bailleul.

Le bureau de la mandature 2014-2020 est constitué du président, des vice-présidents et quatre autres membres du bureau, qui sont Michèle Buffet (Manneville-la-Goupi), Béatrice Outurquin (Goderville), Philippe Périer (maire de Bréauté) et Nadine Morisse (maire d'Annouville-Vilmesnil)[3].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2014[4] André-Pierre Blondel   Maire de Bretteville-du-Grand-Caux (2001 → )
2014[4] en cours
(au 24 novembre 2015)
Franck Rémond   Maire de Mentheville (2008 → ),[3]

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui sont transférées par les communes membres, dans les conditions définies par le code général des collectivités territoriales.

Aux termes des statuts annexés à l'arrêté préfectoral du 10 octobre 2011, ces compétences relèvent de :

  • certaines actions de développement économique ;
  • certaines actions d'aménagement de l'espace ;
  • voirie ;
  • En liaison avec le Département, transports scolaires desservant les collèges et lycées du canton ou la piscine ;
  • Construction et gestion d'équipements liés à l'hébergement des personnes âgées, la caserne de gendarmerie et le logement des casernes, de certains équipements sportifs et terrains de sports ;
  • Coordination de l’animation socio-culturelle ;
  • Actions en matière de tourisme ;
  • Collecte et traitement des ordures ménagères et d'autres déchets ;
  • Certaines actions en matière de petite enfance ;
  • Prise en charge des dépenses de capture, de gardiennage et toutes les autres dépenses concernant les chiens et les chats ;
  • Enfance et jeunesse[5].

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité est financée par une fiscalité additionnelle aux impôts locaux des communes, avec FPZ (fiscalité professionnelle de zone) et sans FPE (fiscalité professionnelle sur les éoliennes)[6].

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Du SIVOM à la Communauté de Communes », La communauté de communes, sur http://www.campagne-de-caux.fr/ (consulté le 24 novembre 2015).
  2. « Les élus », La communauté de communes, sur http://www.campagne-de-caux.fr (consulté le 24 novembre 2015).
  3. a et b « Franck Rémond élu par 17 voix », Paris Normandie,‎ (lire en ligne).
  4. a et b « Procès-verbal du conseil de communauté du lundi 14 avril 2014 » [PDF], sur http://www.campagne-de-caux.fr (consulté le 23 novembre 2015).
  5. « Statuts de la communauté, annexés à l'arrêté du 10 octobre 2011 », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Seine-Maritime, no 10,‎ , p. 58-60 (lire en ligne).
  6. « Communauté de Communes Campagne-de-Caux », Liste des intercommunalités de France, sur http://www.comersis.fr (consulté le 24 novembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]