Auberville-la-Renault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renault (homonymie).
Auberville-la-Renault
Image illustrative de l'article Auberville-la-Renault
Blason de Auberville-la-Renault
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Canton Saint-Romain-de-Colbosc
Intercommunalité La Campagne de Caux
Maire
Mandat
Michel Lemesle
2014-2020
Code postal 76110
Code commune 76033
Démographie
Population
municipale
466 hab. (2014 en augmentation de 19,49 % par rapport à 2009)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 40′ 56″ nord, 0° 22′ 01″ est
Altitude Min. 88 m
Max. 124 m
Superficie 4,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Auberville-la-Renault

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Auberville-la-Renault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auberville-la-Renault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auberville-la-Renault

Auberville-la-Renault est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Commune du pays de Caux située dans le canton de Saint-Romain-de-Colbosc.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de La Réunion[1],[2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château est le siège du poste de commandement de la 17. Luftwaffen-Feld-Division commandée par le Generalleutnant Hanskurt Höcker.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1985 mars 2014 Jean-Claude Benoist-Lucas    
mars 2014 en cours
(au avril 2014)
Michel Lemesle SE  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2014, la commune comptait 466 habitants[Note 1], en augmentation de 19,49 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : +0,48 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
375 400 381 381 357 413 368 383 375
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
410 401 442 473 403 339 339 380 362
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
347 392 353 323 350 303 316 323 309
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
287 262 291 294 347 347 383 388 451
2014 - - - - - - - -
466 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Maclou.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Auberville-la-Renault

Les armes de la commune d'Auberville-la-Renault se blasonnent ainsi :

D'azur à la fasce ondée d'argent chargée d'une roue de moulin de gueules de huit rais assemblés deux à deux en sautoir, et accompagnée de deux billettes d'argent en chef et d'un flanchis d'or en pointe.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Ehess-Cassini et Noms révolutionnaires des communes de France, p. 64 donnent également le nom de Saint-Maclou-la-Montagne qui semble douteux dans la mesure où il s'agit d'un nom à connotation religieuse.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.