Bretteville-du-Grand-Caux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bretteville-du-Grand-Caux
Bretteville-du-Grand-Caux
Mairie de Bretteville-du-Grand-Caux.
Blason de Bretteville-du-Grand-Caux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Intercommunalité Communauté de communes Campagne de Caux
Maire
Mandat
André-Pierre Blondel
2020-2026
Code postal 76110
Code commune 76143
Démographie
Gentilé Brettevillais
Population
municipale
1 353 hab. (2018 en augmentation de 2,58 % par rapport à 2013)
Densité 119 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 55″ nord, 0° 23′ 37″ est
Altitude Min. 88 m
Max. 129 m
Superficie 11,41 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Le Havre
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Romain-de-Colbosc
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Bretteville-du-Grand-Caux
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Bretteville-du-Grand-Caux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bretteville-du-Grand-Caux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bretteville-du-Grand-Caux

Bretteville-du-Grand-Caux est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Bretteville-du-Grand-Caux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction du Havre, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 116 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Brittam villam entre 1028 et 1033, Notre Dame de Bretteville près Godarville aux XVe et XVIe, Breteville en 1687, Bretteville-la-Chaussée en 1877[6].

Ce toponyme est peut-être issu de l'ancien français bret(e) qui signifie « breton(ne) », mais dans son acception ancienne, c'est-à-dire « originaire de l'actuelle Grande-Bretagne »[7].

Cependant la présence du hameau de Brettemare, nom de type ancien, sur le territoire de la commune semble s'opposer à ce que l'on y voit un adjectif, mais bien un anthroponyme comme c'est le cas pour tous les doublets -ville / -mare de Normandie (ex : Illeville / Illemare) et d'ailleurs, que signifierait *une mare bretonne ? En outre, parmi les formes les plus anciennes des Bretteville normands, on note un Brittivilla en 1077 se rapportant à Bretteville-l'Orgueilleuse, dont Britti ne peut représenter qu'un nom de personne au génitif latin.

C'est pourquoi il est préférable d'y reconnaître le nom de personne Brito, c'est-à-dire « le Grand-Breton » auquel se superpose la forme scandinave Breti (génitif singulier Breta) « le Grand-Breton », bien identifiée et que Jean Renaud donne au pluriel, Bretar, pour expliquer les différents Bretteville[8].

La référence au pays de Caux dans le nom de la commune a été ajoutée en 1947.

Le Grand-Caux représente la partie occidentale du pays de Caux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au avril 2014)
André-Pierre Blondel DVD Retraité
Président de la CC Campagne de Caux (2001 → 2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2018, la commune comptait 1 353 habitants[Note 3], en augmentation de 2,58 % par rapport à 2013 (Seine-Maritime : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3871 2501 4161 4441 3831 4001 3951 4071 393
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4371 4111 4441 3861 3941 2001 1901 1471 157
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0381 1041 0459771 0241 0031 0171 1201 041
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
9908717748741 0061 1341 2461 2831 338
2018 - - - - - - - -
1 353--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

École et ancienne mairie.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame.
  • Église paroissiale Notre-Dame.
  • Monument aux morts.
  • Le manoir de la Brunetière, datant du XVIe siècle, restaurée et transformée en chambres d'hôtes.
  • Pressoir à cidre.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bretteville-du-Grand-Caux

Les armes de la commune de Bretteville-du-Grand-Caux se blasonnent ainsi :

D'azur à la fasce bretessé d’or, accompagnée de trois roses du même, au chef fuselé d’argent et de gueules.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Décultot, Bretteville. Notes historiques concernant l'époque révolutionnaire, L. Durand & fils,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Le Havre », sur insee.fr (consulté le 4 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  6. Christian Guerrin - Les compléments toponymiques dans les noms de communes de Seine-Maritime [article] Nouvelle revue d'onomastique Année 2000 - page 317.
  7. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, , 223 p. (ISBN 2-86253-247-9), p. 116.
  8. Jean Renaud, Vikings et noms de lieux de Normandie. Dictionnaire des toponymes d'origine scandinave en Normandie, éditions OREP, 2009 (ISBN 978-2-915762-89-1).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.