Clive Bell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Clive Bell
Image dans Infobox.
Clive Bell par Roger Fry
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Great Shefford (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
William Heward Bell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Hannah Taylor Cory (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Autres informations
Mouvement
Archives conservées par
E.J. Pratt Library (d) (73)
University of Victoria Special Collections and University Archives (d) (SC100)
University of Victoria Special Collections and University Archives (d) (SC015)
University of Victoria Special Collections and University Archives (d) (SC015)
University of Victoria Special Collections and University Archives (d) (SC015)Voir et modifier les données sur Wikidata

Arthur Clive Heward Bell () est un critique d'art anglais, cofondateur du Bloomsbury Group et beau-frère de Virginia Woolf.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fait ses études à Trinity College (Cambridge), Clive Bell s'installe à Londres, où il fait la connaissance de Vanessa Stephen, la sœur aînée de Virginia Woolf, et l'épouse en 1907.

Avec Leonard et Virginia Woolf, Lytton Strachey et quelques autres, il fonde le Bloomsbury Group. Ses écrits théoriques, en tant qu'historien de l'art, portent la trace de l'influence du philosophe G. E. Moore, proche de ce groupe et ancien Apostle de Cambridge.

Vanessa et lui ont deux fils : Julian Bell, le poète, qui mourra en 1937 pendant la guerre civile espagnole, et Quentin Bell, le peintre et historien. Sa fille supposée, Angelica, a pour véritable père le peintre bisexuel Duncan Grant, avec qui Vanessa vit une liaison au grand jour[1]. Angelica croit jusqu'à l'âge de vingt ans que Clive Bell est son père. Elle n'apprendra la vérité sur ses origines qu'à la veille de son propre mariage.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Art (1913), Chatto and Windus
  • Since Cézanne (1922)
  • Civilization (1928)
  • Proust (1929)
  • An Account of French Painting (1931)
  • Old Friends (1956)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Quentin Bell, Bloomsbury, Futura Publications, 1974
  • (en) Quentin Bell, Bloomsbury Recalled, Columbia University Press, New York, 1996
  • (fr) Angelica Garnett, Trompeuse Gentillesse, Christian Bourgois, 1986
  • (en) Frances Spalding, Vanessa Bell, 1983

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tina Brown, Couples, The New York Times, 24 juin 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]