Adrian Stephen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adrian Stephen
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) Royaume-UniVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Westminster School et Trinity CollegeVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession(s) Écrivain et psychanalysteVoir et modifier les données sur Wikidata

Adrian Stephen (1883-1948) est un écrivain et psychanalyste.

Biographie[modifier | modifier le code]

46 Gordon Square, Bloomsbury

Il est le plus jeune enfant de la fratrie Stephen, qui comprend Vanessa Bell, Thoby Stephen et Virginia Woolf. Il fait ses études secondaires à la Westminster School, puis commence des études de droit au Trinity College (Cambridge), qu'il interrompt pour tenter de devenir acteur. Après le décès de leur père, Leslie Stephen, en 1904, les quatre enfants Stephen quittent la maison familiale de Hyde Park et s'installent ensemble 46, Gordon Square, dans le quartier londonien de Bloomsbury, où leur maison est le noyau du groupe devenu célèbre sous le nom de Bloomsbury Group : un groupe d'artistes et d'intellectuels qui se réunit jusqu'à la fin des années 1930.

En 1914, Adrian épouse Karin Costelloe, diplômée en philosophie et spécialiste de Bergson. Quand éclate la Première Guerre mondiale tous les deux sont objecteurs de conscience, comme Lytton Strachey et Leonard Woolf, et ils passent la guerre à travailler dans une ferme de l'Essex.

Psychanalyse[modifier | modifier le code]

Après la guerre, Adrian et Karin Stephen s'intéressent à la psychanalyse et, suivant les conseils d'Ernest Jones, entreprennent des études de médecine, obtenant leur diplôme à la fin des années 1920. Adrian Stephen devient psychanalyste en 1926.

Le Dreadnought hoax. Adrian Stephen est l'homme au chapeau melon

En 1936, Stephen décide de raconter en détail le canular du Dreadnought (1910), auquel il avait pris part un quart de siècle plus tôt, et en fit un livre.

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, Adrian Stephen abandonne son attitude pacifiste de la guerre précédente et s'enrôlant à l'âge de 60 ans, se porte volontaire comme médecin militaire et officier en 1942. Il meurt en 1948.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Livre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean MacGibbon, There's the lighthouse : a biography of Adrian Stephen, London, James & James, 1997.
  • Jean Howard, When the weather's changing, London, Putnam & Co. Ltd., 1945.
  • (Notice internet ) « Adrian Stephen », [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]