Martinvelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Martinvelle
Martinvelle
Église Saint-Pierre-aux-Liens.
Blason de Martinvelle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau (depuis le )[1]
Canton Darney
Intercommunalité Communauté de communes des Vosges Côté Sud Ouest
Maire
Mandat
Monique Roche
2014-2020
Code postal 88410
Code commune 88291
Démographie
Gentilé Martinvillois(es)
Population
municipale
120 hab. (2016 en diminution de 4,76 % par rapport à 2011)
Densité 4,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 35″ nord, 5° 59′ 54″ est
Altitude 336 m
Min. 249 m
Max. 370 m
Superficie 24,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Martinvelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Martinvelle

Martinvelle est une commune française située dans le sud-ouest du département des Vosges, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Martinvillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Martinvelle est un village du Sud-Ouest de la Vôge, limitrophe de la Haute-Saône. Le nord de la commune est inclus dans la forêt de Darney. Pour qualifier cette petite région, on parle aussi des Vosges saônoises.

À l'écart des grands axes, Martinvelle se situe à 25 km au sud-est de Contrexéville, à 10 km au sud de Monthureux-sur-Saône et à 9 km au nord de Corre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Monthureux-sur-Saône Claudon Rose des vents
Regnévelle N Passavant-la-Rochère
Haute-Saône
O    Martinvelle    E
S
Ameuvelle Vougécourt
Haute-Saône

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[2] :

  • ruisseaux de préfonrupt, l'orivelle, la morte-eau, du mesnil, de la noue le châtelain, du petit pont, du gros pont, du long pré,
  • sources de saint walbert, de martinvelle, du haut pommier.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le passé de Martinvelle est davantage tourné vers la Franche-Comté que vers la Lorraine. Les seigneurs de Passavant et les Esmez d'Eut-Tout (alias Esmez-Deutout) étaient les maîtres des lieux avant la Révolution.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1840 1848 Jacques Alexandre Esmez-Deutout (1777-1856)   Colonel de hussards[3]
1848 1859 Frédéric Esmez-Deutout (1817-1876)   Percepteur à Blâmont, fils de Jacques Alexandre Esmez-Deutout
1859 1865 Augustin Lafontaine    
1865 1876 Eugène Ferry    
1876 1884 Joseph Andriot    
1884 1896 Eugène Ferry    
1896 1900 Jules Joly    
1900 1901 Eugène Ferry    
1901 ? Ulysse Jannel    
Les données manquantes sont à compléter.
1925 1966 Louis Barbier   Conseiller général du canton de Monthureux-sur-Saône (1934-1940)
1966 juin 1995 Robert Minichiello (1921-2008)    
juin 1995 mars 2001 Bernard Hayaux    
mars 2001 mars 2008 Daniel Aubertin    
mars 2008 janvier 2015 Bernadette Dispot   Comptable retraitée, démissionnaire.
février 2015 En cours Monique Roche[4]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 120 habitants[Note 1], en diminution de 4,76 % par rapport à 2011 (Vosges : -2,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
430563568609671686662688606
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
586595540511608466474481492
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
459363338308276259239228209
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2016
196176168135130129128120120
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre (fêté le 29 juin), classée monument historique[9]. Le visiteur remarquera en particulier le retable du maître-autel qui vient de faire l'objet d'une remarquable restauration. Il s'agit d'un magnifique retable en bois du XVIIIe siècle qui renferme une toile de 1687 signée C.A. Aillet représentant le martyre de saint Gibert, abbé de Luxeuil, mort en 888[10]. L'église possède par ailleurs d'autres éléments dignes d'intérêt : un christ en croix (XVIe siècle)[11], une vierge à l'enfant (XVIe siècle)[12], une statue de saint Gilbert (XVIe siècle)[13], saint François aux stigmates (XVIe siècle)[14], saint Pierre et saint Paul (XVIIIe siècle)[15], un tableau de la Vierge (XVIIIe siècle)[16], un tableau du miracle de saint Nicolas (XVIIIe siècle)[17].
  • Château de Martinvelle, demeure des Esmez-Deutout (anciennement Esmez de Deutout).
  • Belles demeures, maisons fortes, anciennes fermes traditionnelles, nombreux lavoirs et fontaines en grès.
  • À visiter : collection d’outils et de machines agricoles anciennes, Martinvelle-jadis[18].
  • Monument aux morts[19].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Auguste Adalbert Fénard, Docteur ès sciences de l'Université de Paris[20].
  • Personnalités baptisée ou décédées à Martinvelle[21].
  • Anciens élèves des élèves des écoles nationales d'arts & métiers : Emile Jannel, Maximin Jannel.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, accompagnée en chef d'une feuille de chêne de sinople mise en pal, et en pointe d'un râteau faneur[22].
Commentaires : Les alérions indiquent que Martinvelle est désormais en Lorraine. La feuille de chêne évoque la forêt de Darney. Le râteau à foin mécanique est un hommage à l’usine locale de matériel agricole qui fonctionna de 1860 à 1962.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Changement de département ou d'arrondissement pour les communes du département des Vosges de 1930 à 2013, sur le site de l'Insee. Consulté le 14 janvier 2014.
  2. L'eau dans la commune
  3. Baron, Officier de la Légion d'Honneur, Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis
  4. « Monique Roche devient maire », sur Vosges Matin,
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Eglise », notice no PA00107198, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. Notice no PM88000533, base Palissy, ministère français de la Culture tableau : Le Martyre de saint Gibert ou Gibart, abbé de Luxeuil mort en 888
  11. Notice no PM88000539, base Palissy, ministère français de la Culture statue : Christ en croix
  12. Notice no PM88000532, base Palissy, ministère français de la Culture statue : Vierge à l'Enfant
  13. Notice no PM88000538, base Palissy, ministère français de la Culture statue : Saint Gibert
  14. Notice no PM88000530, base Palissy, ministère français de la Culture statue : Saint François aux stigmates
  15. Notice no PM88000534, base Palissy, ministère français de la Culture 2 statues : Saint Pierre, Saint Paul
  16. Notice no PM88000537, base Palissy, ministère français de la Culture retable nord, tableau : la Vierge, antependium
  17. Notice no PM88000536, base Palissy, ministère français de la Culture retable sud, tableau : Le Miracle de saint Nicolas, antependium
  18. Collection de matériels et outils d'autrefois retraçant les activités campagnardes de la plaine des Vosges. Objets d'art populaire
  19. Monument aux morts, Conflits commémorés 1914-1918 et 1939-1945
  20. « Biographie de Auguste Adalbert Fénard », sur le site personnel de Bernard Visse (consulté le 4 mai 2018)
  21. Descendance de Didier II de Hennezel de Senennes, Onzième génération
  22. Armorial des communes des Vosges