Passavant-la-Rochère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Passavant-la-Rochère
Passavant-la-Rochère
Place Jeanne-d'Arc.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Comté
Maire
Mandat
Michel Désiré
2020-2026
Code postal 70210
Code commune 70404
Démographie
Population
municipale
590 hab. (2018 en diminution de 9,23 % par rapport à 2013)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 10″ nord, 6° 02′ 23″ est
Altitude Min. 227 m
Max. 452 m
Superficie 29,89 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Jussey
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Passavant-la-Rochère
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Passavant-la-Rochère
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Passavant-la-Rochère
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Passavant-la-Rochère

Passavant-la-Rochère est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Passavant-la-Rochère est la commune la plus septentrionale de la région Franche-Comté et du département de la Haute-Saône.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Claudon (Vosges) Hennezel (Vosges) Ambiévillers Rose des vents
Martinvelle (Vosges) N Pont-du-Bois
Selles
O    Passavant-la-Rochère    E
S
Vougécourt Demangevelle La Basse-Vaivre

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Passavant-la-Rochère est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (63,5 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (63,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (59,6 %), prairies (21 %), terres arables (10,9 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (3,9 %), zones urbanisées (3,4 %), zones agricoles hétérogènes (1,2 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

On a relevé dans la forêt les traces de la voie romaine allant de Besançon aux Vosges par Scey-sur-Saône et Corre.

Dès le premier tiers du XVIIe siècle et durant un certain temps, la commune eut une vocation industrielle, il y existait un établissement métallurgique.

D'abord rattachée au département des Vosges, la Commune obtient rapidement son rattachement à la Haute-Saône par une Loi du [8].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Passavant-La-Rochère.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De gueules aux deux fasces d’or accompagnées de neuf merlettes du même ordonnées en orle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Passavant-la-Rochère fait partie depuis 1801 du canton de Jussey[9]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le territoire de ce canton s'étend, passant de 22 à 65 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Passavant-la-Rochère était membre de la communauté de communes Saône et Coney, créée le .

Dans le cadre du schéma départemental de coopération intercommunale approuvé en par le préfet de Haute-Saône, et qui prévoit notamment la fusion de cette intercommunalité, de la communauté de communes Saône et Coney et de la communauté de communes du val de Semouse[10], la commune est membre depuis le de la communauté de communes de la Haute Comté.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1878 1897 Joseph-Gabriel Mercier Républicain Maître verrier, député, président du Conseil Général
1999 En cours Michel Désiré PS Conseiller général du canton de Jussey (2004 → 2015)
Vice-président du conseil général (2008 → 2015)
Vice-président de la CC de la Haute Comté (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[11],[12],[13]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2018, la commune de Passavant-la-Rochère comptait 590 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0101 1111 0841 1601 3321 3681 4691 7401 805
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5581 6601 8571 5401 4841 4691 8621 4751 425
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3801 3471 3611 2151 3461 3251 2981 1191 163
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 2201 2101 1821 095874803727659616
2018 - - - - - - - -
590--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On peut voir les vestiges d'une forteresse appelée « le camp des Suédois », datant de la guerre de Trente Ans et ce sont les pierres de ses remparts qui ont servi à la construction du village. Passavant-la-Rochère possède la plus ancienne verrerie de tradition de France, fondée en 1475. Elle fut fondée par les gentilshommes verriers venus de Bohême pour exercer leur art en forêt de Darney et dans la vallée de l'Ourche. Le hallier reçoit plus de 120 000 visiteurs par an.

Le viaduc, l'église (qui contient notamment une statue de Vierge de l'Apocalypse du XVIIIe siècle), le château, les tours de l'ancien château, la verrerie de La Rochère (la plus ancienne verrerie en activité en France), la salle polyvalente (ancienne tuilerie), l'Étang Neuf, la chapelle Saint-Antoine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 16 mai 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 16 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. Mireille-Bénédicte BOUVET, Naissance d'une administration : Le Département des Vosges, P.12, Société d'émulation du Département des Vosges, 20 p. (ISSN 1146-7258).
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 12 août 2016), p. 5-6.
  11. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, publiée le 23 janvier 2013, consultée le 18 juillet 2013
  12. « Passavant-la-Rochère : le maire se représente », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  13. « Passavant-la-Rochère : Michel Désiré, maire », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :